Tebboune, l'ambition présidentielle, les affaires et les réseaux de...
Array

Tebboune, l’ambition présidentielle, les affaires et les réseaux de la “chkara” : les nouvelles investigations d’Algérie Part

-

C’est officiel. Abdelmadjid Tebboune est officiellement candidat aux prochaines élections présidentielles du 12 décembre prochain. L’ex-Premier ministre qui avait tenté de lutter contre l’influence de Said Bouteflika durant l’été 2017 a retiré aujourd’hui jeudi les formulaires de candidature pour la prochaine élection présidentielle.

Et dés sa première prise de parole, Tebboune a fait savoir qu’il sera le candidat “anti-chkara”, à savoir l’homme qui luttera contre la corruption et les corrompus. L’intention est noble. Mais dans la réalité, Tebboune ne dit pas aux Algériens que dans son propre entourage, il y a énormément d’affairistes qui activent pour lui préparer sa propre campagne pour les élections présidentielles. Des affairistes proches de plusieurs cercles très sulfureux qui n’ont rien à envier aux oligarques emprisonnés à la prison d’El-Harrach.

Il faut savoir que le principal collaborateur d’Abdelmadjid Tebboune dans cette aventure présidentielle s’appelle Omar Alilet. L’ex-député du RND originaire de Béjaïa et ami personnel de Tebboune a commencé les manoeuvres depuis plusieurs semaines en prévision de ce jour historique où l’ex-Premier ministre sort de son silence pour annoncer son ambition présidentielle. Dans un discret restaurant situé à la résidence de Chaâbani à Hydra, Omar Alilet a entamé les premiers contacts pour mobiliser des fonds et des soutiens en faveur d’un retour de Tebboune aux commandes du pays. Et c’est ainsi que Omar Alilet a pris attache avec Réda Hamiani, l’ex-ministre et patron du FCE avant qu’Ali Haddad ne le déloge en 2014. L’ex-député de Béjaia a promis à Réda Hamiani des perspectives politiques heureuses en échange d’un soutien financier considérable. Omar Alilet a ensuite tenté de convaincre Farouk Hamiani, un autre poids lourd de la richissime famille Hamiani, l’une des seules et des rares qui n’a pas été encore touchée par les enquêtes sur la corruption. Rappelons juste que Farouk Hamiani est un ancien ami très fidèle d’ Abdelaziz Bouteflika.

Il faut savoir que le nom d’Omar Alilet est évoqué avec insistance dans plusieurs scandales de corruption à l’image de l’affaire des pots-de-vin pots de vin versés en échange de son intervention pour faciliter l’obtention de marchés en faveur de la société espagnole Voltar Lassen. Avec plusieurs autres responsables de l’algérienne des Eaux, Omar Alilet, l’ami et principal lobbyiste de Tebboune, est soupçonné d’avoir reçu sa quote-part financière pour permettre à cette société d’obtenir des contrats de réalisation d’une canalisation dans le cadre du projet de station de dessalement d’eau de mer à Souk Tleta, dans la wilaya de Tlemcen, et de construction de la première ligne de tramway d’Ouargla, marché octroyé en 2013 pour un montant de 230 millions d’euros.

Mais à côté de l’ex-député RND, nous retrouvons également d’autres personnages sulfureux comme Karim Khier, appelé communément Karim El-Houta. Cet homme avait fait partie du cercle restreint de Tebboune lors de son déplacement douteux en Turquie et en Moldavie au cours de l’été 2017. Algérie Part reviendra sur les dessous de ce voyage dans ses prochaines investigations. Karim Khier est réputé pour plusieurs de ses fréquentations louches et affairistes entre Alger et Paris.

Parent de Yacef Saâdi, figure de la guerre d’Indépendance, la femme de Yacef Saâdi est la tente de Karim Khier, Karim El-Houta s’est fait distinguer à Alger par ses tractations avec plusieurs promoteurs immobiliers pour le rachat ou la vente des appartements dans les résidences les plus chics de la capitale. Karim El-Houta est connu pour être l’homme qui peut obtenir un passeport Hadj, un appartement ou n’importe quel autre privilège administratif à n’importe quelle personne grâce à son réseau étendu au sein de l’administration et du régime algérien. Un AS du népotisme à l’état pur et par excellence.

Nous avons également Belkacem Belhouchet, le fils du général Belhouchet, qui lui-aussi a passé ses vacances avec Tebboune lors de ce voyage mystérieux en Turquie et Moldavie. L’entourage de Tebboune compte aussi un certain Djaouad fils d’Achour Bey, businessman ayant pignon sur rue et beau-frère du richissime homme d’affaires Hocine Addou dont l’un de ses enfants, Sid Ahmed, est directement impliqué dans le scandale de l’autoroute est-ouest.  Djaouad a joué le rôle d’intermédiaire dans plusieurs affaires d’import-export. Des fréquentations qui sont loin d’être vertueuses.

Tebboune est lié aussi à Karim Blidi, le propriétaire du restaurant Le Patio, refuge de la nomenklatura algérienne pour ses conciliabules secrets. C’est ce monsieur qui organisait les diners et déjeuners dont avait besoin “le clan Tebboune” pour négocier ses deals et ses affaires.

Plusieurs autres hommes d’affaires et petits oligarques composent le clan Tebboune. Nous pouvons citer la famille Metidji, propriétaire de la célèbre marque Safina et d’un prospère groupe dans l’industrie agroalimentaire. Ayant fait l’objet de plusieurs enquêtes de la gendarmerie nationale pour des faits de corruption, les Metidji, père et les fils, s’en sortent miraculeusement jusqu’à maintenant. Ils sont associés avec Réda Hamiani dans plusieurs projets. Les Metidji ont été aussi parmi les bailleurs de fonds des campagnes électorales d’un certain… Abdelaziz Bouteflika.  Abdelmadjid Tebboune jouit aussi du soutien et appui de Karim Ait Adjedjou, le fils de Mustapha Ait Adjedjou, l’un des opérateurs pharmaceutiques privés les plus importants et plus prospères en Algérie. Un autre ancien supporter du régime Bouteflika…

Tout ce beau monde est lié indirectement ou directement avec les puissances de l’argent et les lobbys de certains oligarques algériens encore épargnés par la justice algérienne et le “mendjel” (la faucheuse), slogan préféré des partisans inconditionnels de l’institution militaire algérienne. Algérie Part poursuit ses investigations et fera de nouvelles révélations sur les réseaux affairistes de Tebboune dans ses prochaines publications.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Après l’Union Européenne, la Suisse ferme ses frontières aux Algériens

Nouveau coup dur pour l'Algérie. Les autorités suisses viennent de fermer les frontières de la Suisse aux voyageurs algériens....

Confidentiel. Aroua Abdelmalek, le gendre de Gaid Salah, quitte son poste à Paris pour rentrer en Algérie

Aroua Abdelmalek, le gendre du défunt Chef d'Etat-Major de l'armée algérienne Ahmed Gaid Salah, a quitté son poste au...

Exclusif. Le PDG de Sonatrach écarté de la commission de travail sur l’élaboration des textes de la Nouvelle loi sur les Hydrocarbures

Le PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar, a été brutalement écarté de la commission de travail mise en place par...

Après les graves révélations de Hamel, la justice algérienne n’a pas bougé le petit doigt !

L'ancien patron de la DGSN, Abdelghani Hamel, a fait de graves révélations sur un large réseau mafieux de trafic...

L’ombre du clan de Houda Feraoun plane sur la crise des liquidités en Algérie

Houda-Imane Faraoun a quitté officiellement le ministère de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication...

Confidentiel. Les manoeuvres indélicates de Belhimer contre son collègue Ferhat Ait Ali

"La nouvelle Algérie" n'est en aucun cas différente  de l'ancienne Algérie. Et pour cause, les luttes de clans sont...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you