A la une Sur instruction Djerad, le PDG de Sonatrach multiplie les...

Sur instruction Djerad, le PDG de Sonatrach multiplie les mémorandums d’entente sans aucune utilité économique

-

Depuis plusieurs semaines, la direction générale de Sonatrach ne cessent de multiplier les cérémonies de signature de mémorandums d’entente avec de nombreuses sociétés étrangères. Des mémorandums totalement superficiels qui n’ont utilité économique concrète alors que Sonatrach fait face à de gros problèmes structurels tels que la chute de la production ou l’absence des capacités de stockage des hydrocarbures. 

Aujourd’hui jeudi, Sonatrach a annoncé avoir signé avec la société internationale pétrolière et gazière (OMV) un Mémorandum d’entente (MoU) pour engager des discussions en vue d’identifier les possibilités pour les deux parties d’investir conjointement dans des opérations d’exploration, de développement et de production d’hydrocarbures en Algérie. Hier mercredi, Sonatrach avait signé un autre mémorandum d’entente avec le Groupe espagnol CEPSA.

Le 4 mai dernier, Sonatrach avait signé également un autre mémorandum d’entente avec la société russe Lukoil. Auparavant, le 16 avril plus exactement, deux  Mémorandumd’Entente (MoU) ont été signés aussi par Sonatrach avec la société russe Zarubezhneft  et la société turque Turkiye Petrolleri Anonim Ortakliôi (TPAO). Bref, depuis l’arrivée de Toufik Hakkar à la tête de la direction générale de Sonatrach, on ne compte plus le nombre des Mou qui ont été signés par la compagnie nationale des hydrocarbures. Or, il s’avère que ces Mou n’ont aucune utilité économique. Ils n’ont absolument aucun impact sur les revenus et l’activité financière de Sonatrach. Et pour cause, le mémorandum d’entente (en anglais Memorandum of Understanding – MoU) est un simple document décrivant un accord ou une convention bilatérale ou multilatérale entre ses parties. Elle déclare une convergence d’intention entre les différentes parties, indiquant une ligne d’action commune. Il est souvent utilisé dans les cas où les parties n’ont pas impliqué un engagement juridique ou bien dans des situations où les parties ne peuvent pas créer une entente ayant force exécutoire. En clair, il n’y a aucun engagement concret pour réaliser des projets communs.

Un Mou est en fait une simple déclaration d’intention à la suite d’échanges totalement formelles et amicaux. Ce n’est ni un contrat ni un projet d’investissement. Malgré cela, la direction générale de Sonatrach fait une énorme communication autour de ces Mou. Pourquoi ? Parce que l’actuel PDG de Sonatrach n’a absolument aucune réalisation à son actif pouvant lui servir d’opération de communication afin de redorer son blason et d’améliorer sa piètre image auprès des travailleurs de Sonatrach et du gouvernement ou de la Présidence de la République.

Plusieurs sources concordantes ont, d’ailleurs, confirmé à Algérie Part que que c’est le Premier-ministre, Abdelaziz Djerad, qui a instruit Toufik Hakkar d'”organiser des évènements pour démonter au Président Tebboune” qu’il est réellement en train de travailler ! Une sorte d’opération de communication dont le seul objectif est de maquiller les faiblesses et déficiences de l’actuelle direction générale de Sonatrach qui n’a pas apporté la moindre valeur ajoutée au secteur des hydrocarbures. Faire sembler de lancer de nouveaux projets sur le papier pour donner l’impression au Président que tout est en train de fonctionner le plus normalement possible à la tête de Sonatrach. Une véritable farce qui ne fait rire personne car on ne peut pas continuer à cacher le soleil avec un tamis.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Après l’Union Européenne, la Suisse ferme ses frontières aux Algériens

Nouveau coup dur pour l'Algérie. Les autorités suisses viennent de fermer les frontières de la Suisse aux voyageurs algériens....

Confidentiel. Aroua Abdelmalek, le gendre de Gaid Salah, quitte son poste à Paris pour rentrer en Algérie

Aroua Abdelmalek, le gendre du défunt Chef d'Etat-Major de l'armée algérienne Ahmed Gaid Salah, a quitté son poste au...

Exclusif. Le PDG de Sonatrach écarté de la commission de travail sur l’élaboration des textes de la Nouvelle loi sur les Hydrocarbures

Le PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar, a été brutalement écarté de la commission de travail mise en place par...

Après les graves révélations de Hamel, la justice algérienne n’a pas bougé le petit doigt !

L'ancien patron de la DGSN, Abdelghani Hamel, a fait de graves révélations sur un large réseau mafieux de trafic...

L’ombre du clan de Houda Feraoun plane sur la crise des liquidités en Algérie

Houda-Imane Faraoun a quitté officiellement le ministère de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication...

Confidentiel. Les manoeuvres indélicates de Belhimer contre son collègue Ferhat Ait Ali

"La nouvelle Algérie" n'est en aucun cas différente  de l'ancienne Algérie. Et pour cause, les luttes de clans sont...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you