Les sénateurs de la majorité se solidarisent avec un...
Array

Les sénateurs de la majorité se solidarisent avec un des leurs impliqué dans un scandale de corruption

-

Pour la première fois depuis la création de la chambre haute du parlement, des sénateurs issus des partis du pouvoir ont boycotté, ce lundi, la cérémonie d’ouverture de la session parlementaire. La raison ? Les membres du sénat se sont solidarisés avec un des leurs, le sénateur de Tipaza Malik Boudjouher, poursuivi en justice après avoir été interpellé en flagrant délit de corruption.

Selon des sénateurs, le sort réservé à leur collègue est injuste. Ils mettent notamment en cause la manière avec laquelle le parlementaire, déjà radié des rangs du RND pour les mêmes reproches, a été incarcéré. Ils estiment que le sénateur est « victime » d’une « machination orchestrée » par un homme d’affaires de la région qui voulaient « le mouiller » dans des affaires de corruption.

Pourtant, en l’absence de la levée de l’immunité parlementaire, le sénateur de Tipaza ne peut être poursuivi en justice. Il est protégé par l’article 126 de la Constitution.

«L’immunité parlementaire est reconnue aux députés et aux membres du Conseil de la Nation pendant la durée de leur mandat. Ils ne peuvent faire l’objet de poursuite, d’arrestation, ou en général de toute action civile ou pénale ou pression, en raison des opinions qu’ils ont exprimées, des propos qu’ils ont tenus ou des votes qu’ils ont émis dans l’exercice de leur mandat », indique le texte fondamental. Même en cas de crime ou délit et même de flagrant délit, la levée de l’immunité parlementaire est obligatoire pour poursuivre un parlementaire. Rappelons enfin que le sénateur Malik Boudjouher est détenu en ce moment à la prison de Koléa.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Correctif. Le pharmacien de Mostaganem n’était pas en confinement depuis son retour d’Alicante en Espagne

Algérie Part a appris de nouvelles informations sur le cas du pharmacien Belkacem Kaddour Bencherif et tient également à...

Panique à Mostaganem : un pharmacien mort de l’infection au COVI-19 soupçonné d’avoir contaminé de nombreuses personnes

Ce samedi 28 mars, le ministère de la Santé algérien a déclaré qu’un jeune homme de 45 ans de...

Karim Tabbou, Khaled Drareni et les autres détenus d’opinion : des organisations françaises et algériennes interpellent l’ambassadeur d’Algérie à Paris

À Monsieur Salah LEBDIOUI, Ambassadeur de la République Algérienne Démocratique et Populaire en France,50, rue de Lisbonne 75008 Paris [email protected]

Algérie : la pandémie du coronavirus commence à faire des victimes au sein des familles des premiers cas confirmés

En Algérie, la pandémie du nouveau coronavirus COVID-19 commence à faire des dégâts au sein des familles des premiers...

Document. Grave négligence du ministère de la Santé algérien : aucune limitation aux enterrements des morts de la pandémie du coronavirus

Encore une autre négligence du ministère de la Santé en Algérie. Ce département ministériel qui est censé veiller sur...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you