A la une Scandaleux : des manoeuvres immorales et dangereuses pour obtenir...

Scandaleux : des manoeuvres immorales et dangereuses pour obtenir la libération du colonel Mourad Zaghdoudi, l’un des plus corrompus officiers algériens

-

Des manoeuvres scélérates sont menées en ce moment par des lobbys bien introduits au sein de la justice militaire et proches du général Ghali Belkecir, l’ex-commandant de la gendarmerie nationale en fuite en ce moment à l’étranger, pour obtenir une réduction de peines au colonel Mourad Zaghdoudi, l’ex-patron de la brigade de recherches de Bab Jedid de la gendarmerie nationale, qui avait été récemment condamné à 5 ans de prison ferme pour son implication dans de graves dossiers de trafic d’influence et de corruption. 

Nous avons appris au cours de nos investigations que les juges du tribunal militaire de Blida subissent depuis plusieurs jours d’intenses pressions pour les contraindre d’accorder une réduction de peines au colonel Mourad Zaghdoudi en vertu de laquelle il pourrait être remis en liberté à partir de la fin de ce mois de février. Les avocats de Mourad Zaghdoudi se sont rendus hier mardi au tribunal militaire de Blida pour rencontrer des juges et procureurs dans l’optique de conclure cet accord à la suite des interventions de plusieurs hauts gradés de l’institution militaire qui font du lobbying pour arracher la libération de celui qui a joué un rôle incontournable dans plusieurs dossiers et scandales de corruption.

Le colonel Mourad Zaghdoudi était le bras droit du général Ghali Belkecir. Lorsqu’il avait été auditionné au mois d’avril et de mai 2019 par les enquêteurs de la direction centrale de la sécurité de l’armée (DCSA), le colonel Mourad Zaghdoudi avait confié et reconnu qu’il fabriquait de toutes pièces des dossiers de corruption contre les personnalités ciblées par le général Ghali Belkecir. Et il arrivait même au colonel Zaghdoudi de mettre en place une brigade qui traque et harcèle ces personnalités que le général Belkecir voulait racketter ou dépouiller de leur argent. Des révélations gravissimes qui ne peuvent laisser insensible aucun magistrat digne de ce nom. Malheureusement, le général Ghali Belkecir demeure choyé par certains influents clans au sein de l’institution militaire qui veulent lui épargner une inculpation devant le tribunal militaire de Blida. Et pour ce faire, il faut sortir de l’ornière le colonel Mourad Zaghdoudi qui possède à son niveau toutes les informations nécessaires pour accabler définitivement le général Belkecir. Un plan machiavélique que les autorités publiques doivent empêcher au nom de la droiture et de la défense de l’intérêt général.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

M6 a travaillé pendant deux ans en Algérie dans le plus grand anonymat pour tourner le documentaire de demain dimanche Soir

La chaîne de télévision française M6 a reconnu hier vendredi que ses équipes ont tourné dans le plus grand...

Exclusif. Petrofac menace de lancer une procédure d’arbitrage international contre Sonatrach

Petrofac, la société britannique d'ingénierie, de technologies et de la réalisation de projets dans les domaines du pétrole, du...

Exclusif. Le patron de la plus importante banque algérienne à l’étranger auditionné pendant plus de 17 heures par la Police française

La police française continue d'approfondir son enquête sur la Banque BIA, la plus importante banque algérienne établie à l'étranger....

Confidentiel. Le député milliardaire Abdelmalek Sahraoui, son partenaire à Sétif et le “cadeau” de deux milliards pour Bédoui

Le député milliardaire Abdelmalek Sahraoui, le dernier des oligarques algériens encore épargnés par les poursuites judiciaires et jouissant encore...

Capital Humain 2020 – L’Algérie Première en Afrique du Nord Selon la Banque Mondiale !

L'indice du capital humain (HCI) est une mesure internationale qui compare les composants clés du capital humain à travers...

L’absence d’une politique de dépistage en Algérie rend impossible l’ouverture réelle des frontières

L'Algérie risque, malheureusement, de ne pas pouvoir ouvrir ses frontières jusqu'à la fin... de la pandémie de la COVID-19...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you