A la une Scandaleuse manoeuvre du pouvoir algérien : la Cour d’Alger...

Scandaleuse manoeuvre du pouvoir algérien : la Cour d’Alger annule la libération de Karim Tabbou prévue demain le 25 mars et l’oblige à reste encore en prison

-

Incroyable imbroglio judiciaire à la Cour d’Alger ce mardi 24 mars. Karim Tabbou ne sortira pas de la prison de Koléa comme prévu demain mercredi 25 mars. En dépit du malaise dont il a été victime et de la détérioration de son état de santé, Karim Tabbou a été condamné, en l’absence de ses avocats, à une année de prison ferme par la Cour d’Alger. 

Cela signifie qu’il restera encore 6 mois supplémentaires en prison alors que le tribunal de Sidi M’hamed à Alger avait condamné l’opposant algérien à 6 mois de prison ferme et 6 mois avec sursis rendant ainsi possible sa remise en liberté le 25 mars 2020. La Cour d’Alger, à la surprise générale, organise un procès en appel dans des conditions houleuses et au moment où Karim Tabbou est hospitalisé à l’infirmerie à la suite d’un AVC qui aurait pu causer sa mort. Et lors de ce procès furtif et expéditif, marqué par l’absence des avocats de l’opposant algérien qui ont réclamé le report pour des raisons sanitaires afin de préserver l’état de santé de Karim Tabbou, la Cour d’Alger a décidé de prolonger l’incarcération de cette figure emblématique du Hirak de 6 mois supplémentaires. C’est inédit et tout simplement incroyable.

Le pouvoir algérien a clairement profité du contexte de la pandémie du coronavirus pour empêcher la sortie de prison de Karim Tabbou qui devait quitter  sa cellule à la prison de Koléa demain mercredi. L’acharnement du pouvoir algérien se poursuit et sa vengeance contre les figures du Hirak a franchi bel et bien un cap dangereux.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Les Véritables Raisons de l’Hécatombe des Crashs Aériens de l’Armée Algérienne !

La Chine a accompli d'énormes progrès dans le domaine des véhicules aériens sans pilote (UAV) et des véhicules aériens...

Scandale Augusta : l’inconscience de la justice algérienne porte un coup fatal à Sonatrach

Oui, c'est de l'inconscience. Nous sommes en 2020 et en Algérie, les dirigeants ne font toujours pas la différence...

Sonatrach : Le scandale Augusta éclate au grand jour, mais la Justice algérienne protège le PDG Toufik Hakkar

Au lendemain des révélations d'Algérie Part sur les immenses pertes financières provoquées par la mauvaise gestion actuelle de la...

Confidentiel. Un lobby à Sonatrach veut placer un DG avec un “niveau terminal” à la tête de NAFTAL

Un lobby s'est constitué ces jours-ci au sein de la direction générale de Sonatrach autour du PDG Toufik Hakkar...

Catastrophique : l’Algérie totalement absente des statiques mondiales sur le dépistage au COVID-19

En Algérie, nous avons des capacités tellement faibles et dérisoires en matière de dépistage au COVID-19 que plus aucun...

Confidentiel. Libération des détenus du Hirak : Zeghmati se sent “humilié” et “utilisé”

Ce jeudi 2 juillet, Belkacem Zeghmati, le ministre de la Justice, a vécu une sale journée. Et pour cause,...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you