Présidentielle de 2019 : L’option du 5ème mandat se...
Array

Présidentielle de 2019 : L’option du 5ème mandat se précise

-

Désormais, ce n’est plus qu’une question de temps. Le choix d’aller vers un autre mandat pour Abdelaziz Bouteflika est quasiment fait. Il ne reste plus que l’annonce officielle qui n’interviendra pas avant le début de l’année prochaine. Mais ce qui était dans l’air il y a quelques semaines prend forme.

Les partisans du chef de l’Etat, qui sont restés réservés jusque-là s’affichent au grand jour. Les mots utilisés, sibyllins jadis, deviennent clairs. La cause est entendue. Assumée.

Le dernier en date à enfourcher le cheval des promoteurs du « 5èmemandat présidentiel » est Ahmed Ouyahia. Le secrétaire général du RND a en effet clairement appelé le chef de l’Etat à briguer un nouveau mandat à la tête de l’Etat. Après des mois d’hésitations, le Premier ministre est allé plus loin que Djamel Ould-Abbès, le secrétaire général du FLN. Pendant que ce dernier a répété que c’est au chef de l’Etat d’afficher ses choix, Ahmed Ouyahia est apparu pratiquement certain de ses choix. Sortir dans l’arène de la sorte signifie que l’option de voir Abdelaziz Bouteflika rempiler au-delà de la fin de l’actuel mandat est devenue réelle. Dans le sillage de Ahmed Ouyahia et de Ould-Abbès, le président de TAJ, Amar Ghoul va lui aussi annoncer, ce samedi, son choix de soutenir le chef de l’Etat dans sa quête du pouvoir. Un communiqué envoyé, samedi, à la presse suggère cela.

Avant les politiques, ce sont les ministres du gouvernement qui ont commencé à faire la campagne pour un 5èmemandat. Distributions de logements, communications tous azimuts, y compris sur des sujets qu’on n’attribuerait pas habituellement au chef de l’Etat. Il reste désormais à attendre l’annonce officielle. Mais en attendant, la classe politique est plombée !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

DOCUMENTS EXCLUSIFS – Des Millions de Dollars de Commissions Détournés Par des Militaires Algériens !

Pierre DEMERS est un ingénieur canadien qui a travaillé de nombreuses années en Algérie entre les années 90 et...

Le choix dangereux du régime algérien : la dévaluation du dinar pour récupérer plus de 7 milliards d’euros et combler le déficit

Le régime algérien a fait un choix économique très controversé et risqué. Pour ne pas dire dangereux. Ce choix...

COVID-19. Les 11 wilayas les plus “contaminées” en Algérie

En Algérie, au moins 11 wilayas souffrent particulièrement beaucoup d'un important taux de contagion de l'épidémie de la COVID-19....

Documents exclusifs. Algérie Part prouve les mécanismes de l’évasion fiscale ayant fait la fortune de l’oligarque Abdelmalek Sahraoui

Algérie Part a obtenu de nouveaux documents exclusifs au cours de ses investigations qui démontrent l'ampleur machiavélique des mécanismes...

Pourquoi l’Algérie fait partie des 52 pays qui souffrent le plus de la mauvaise gouvernance dans le monde

Le Legatum Institute, un think-thank indépendant basé à Londres et financé par le fonds international d’investissement Legatum basé à...

L’Algérie, troisième pays le plus intolérant au monde et 25e pays le plus autoritaire sur la planète

Le Legatum Institute, un think-thank indépendant basé à Londres et financé par le fonds international d’investissement Legatum basé à...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you