A la une Plus de 600 milliards de centimes saisis : ouverture...

Plus de 600 milliards de centimes saisis : ouverture du dossier du financement illicite de la campagne électorale du 5e mandat de Bouteflika par le tribunal de Sidi M’hamed

-

Le tribunal de Sidi M’hamed à Alger va ouvrir officiellement le dossier du financement illicite de la campagne électorale du 5e mandat brigué par Abdelaziz Bouteflika. Les premières audiences du procès prévu pour ce dossier devront commencer cette semaine, a-t-on appris de plusieurs sources. 

Le parquet du tribunal de Sidi M’hamed a programmé ce procès dans le même sillage du procès des anciens premiers-ministres, Abdelmalek Sellal et Ahmed Ouyahia en compagnie de plusieurs richissimes oligarques comme Ahmed Mazouz et Mohamed Bairi. Il faut savoir que les services de sécurité ont procédé à la saisie de plus de 600 milliards de centimes lorsqu’ils ont lancé des investigations sur les fonds ayant été consacrés pour financer la campagne du 5e mandat. Au mois d’avril passé, c’est la direction centrale de la sécurité de l’armée (DCSA) qui avait pris en charge ce dossier délicat. Enormément d’argent en espèces a été saisi par les enquêteurs de la DCSA au sein même de la villa de la famille Kouninef à Hydra qui servait de QG de campagne pour le 5e mandat.

Des transactions bancaires effectuées pour verser de l’argent à la campagne du 5e mandat ont été également identifiées par les enquêteurs. Il s’agit notamment de plusieurs versements effectués par des oligarques influents dans un compte bancaire hébergé au niveau de l’agence du CPA à Hydra. Dans cette affaire, deux anciens ministres sont tombés. Il s’agit d’Amara Benyounes, l’ex-ministre du commerce qui était chargé des relations publiques lors de la campagne du 5e mandat, et d’Abdelghani Zaalane, l’ex-ministre des Travaux Publics, le dernier haut responsable à avoir été désigné à la tête de l’équipe de campagne du 5e mandat d’Abdelaziz Bouteflika. Ces anciens ministres devront être présentés devant les juges du tribunal de Sidi M’hamed à partir d’aujourd’hui lundi. Ils seront poursuivis pour “financement illicite de la campagne électorale” et “blanchiment d’argent”.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Pourquoi l’Algérie doit s’inspirer en urgence du système de santé cubain

Des hôpitaux transformés en mouroirs, des infrastructures insalubres, sales, répugnantes dignes d'un pays ravagé par la guerre, un personnel...

Exclusif. Un haut responsable de Sonatrach sulfureux, incompétent et controversé conduira une importante délégation à ExxonMobil au Texas

Au moment où l'Algérie subit une crise financière sans précédent en raison de la chute de  ses revenus en...

Documents exclusifs. Cette société obscure créée par Anis Rahmani à Malte pour transférer ses devises à Dubai

Anis Rahmani, le tristement célèbre patron d'Ennahar TV, n'était pas seulement un propagandiste habile au service du pouvoir algérien....

Enquête – La BNP plus rapide que Sonatrach, se saisit des parts d’Ali Haddad dans Fertial!

FERTIAL Spa, société des fertilisants d’Algérie, issue de l’ouverture du capital de l’EPE FERTIAL, ex filiale d’ASMIDAL au profit...

Le Financial Times : “Les changements nécessaires à l’Algérie sont entre les mains du PDG de Sonatrach et s’il échoue…”

Le célèbre économiste britannique Nick Butler a signé ce lundi un article très instructif sur la situation actuelle en Algérie...

Le Financial Times prévient et tire la sonnette d’alarme : “Si l’Algérie ne change pas, elle va devenir le prochain État en déliquescence”

La situation économique alarmante et dangereuse de l’Algérie a fait l’objet de tout un article publié ce lundi par...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you