A la une Plus de 55 morts et 2 926 contaminés ...

Plus de 55 morts et 2 926 contaminés : Le lourd tribut payé par le personnel soignant algérien face à la pandémie du COVID-19

-

Les chiffres font froid dans le dos. De nombreux membres du personnel soignant algérien sont morts des suites d’une infection par la COVID-19. Et le nombre des médecins ou soignants algériens contaminés représentent plus de 10 % de tous les patients positifs au COVID-19 recensés officiellement en Algérie.  C’est ce que nous apprend une étude réalisée sur la base d’un rapport scientifique officiel et très approfondi de l’Institut National de la Santé Publique (INSP).

L’INSP est l’un des rares organismes publics en Algérie qui publie des données scientifiques très fiables sur la situation épidémiologique qui prévaut dans notre pays. Et pour cause, l’Institut National de la Santé Publique a pour objet de réaliser des travaux d’étude et de recherche en santé publique permettant de fournir au ministère de la santé les instruments scientifiques et techniques nécessaires au développement des programmes d’action sanitaire et de promotion de la santé publique et à leur coordination intra et intersectoriel.

Dans son bulletin sur la situation sanitaire du pays datant du 26 juillet dernier et entièrement consacré à la situation épidémiologique liée au COVID-19, l’INSP a noté qu’au 26 juillet, le nombre total de personnel soignant atteint de COVID-19 et confirmé par test de dépistage PCR est de 2 926 cas. Ce qui représente 10,7 % de l’ensemble des cas confirmés par PCR dans tout le pays. Toutes les wilayas ont notifié au moins 1 cas positifs au sein des médecins et infirmiers mobilisés au sein des unités COVID-19 en Algérie.

Pour le moment, il n’y a que la wilaya de M’Sila qui n’a déclaré aucun cas parmi son personnel soignant. En revanche, cinq wilayas ont enregistré plus de 100 soignants contaminés ! Ce sont par ordre croissant Constantine (142 cas, soit 14,5 % de l’ensemble des cas positifs confirmés par PCR+ de cette wilaya), Batna (160 – 16,1 %), Ouargla (238 – 26,5 %), Sétif (314 – 13,0 %) et Alger (523 – 19,2 %).

D’autre part, sept wilayas ont déclaré entre 01 et 09 cas au sein du personnel soignant, ce sont Aïn Temouchent (1), Saïda (2), El Bayadh et Tindouf (6), Jijel (8), El Tarf et Sidi Bel Abbès (9 cas).

En termes de mortalité, le rapport de l’INSP affirme qu’en Algérie, on déplore pour le moment officiellement 55 décès de soignants à l’échelle nationale, soit un taux de létalité de 1,9 %. Les wilayas qui enregistrent le plus grand nombre de décès sont par ordre décroissant Blida (8 décès), Sétif (6), Biskra et Ouargla (4 chacune) et, Béjaïa, Tebessa, Alger et Mila (3 décès chacune). Signalons enfin que la wilaya de Blida observe le plus grand nombre de décès (8 décès) ainsi que la plus forte létalité (12,7 %). Rappelons en dernier lieu que le taux de létalité est le nombre de personnes qui décèdent du Covid-19 par rapport au nombre de personnes infectées. Le personnel soignant algérien a payé donc un lourd tribut dans cette lutte acharnée contre la pandémie du COVID-19. Espérons que leurs sacrifices ne seront pas vains.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Confidentiel. Le PDG de Sonatrach demande aux “services” des enquêtes d’habilitation sur les conseillers de son ministre

Grave dysfonctionnement au plus haut sommet de l'Etat algérien. Dans le secteur des hydrocarbures, les relations devenues sont très...

Exclusif. Manoeuvre dangereuse et inédite du gouvernement algérien : placer l’ANPP sous la tutelle du ministère de l’Industrie pharmaceutique

Le contrôle de l'Agence nationale des produits pharmaceutiques (ANPP) est au coeur de toutes les convoitises en Algérie. Le...

Enquête Exclusive – Le Petit Despote de l’Office Nationale de Météorologie, Échantillon Algérien de la Médiocre Gouvernance !

L'Office National de la Métérologie (ONM), placé sous la tutelle du Ministère des transports, est l'élément essentiel de la...

Après l’Union Européenne, la Suisse ferme ses frontières aux Algériens

Nouveau coup dur pour l'Algérie. Les autorités suisses viennent de fermer les frontières de la Suisse aux voyageurs algériens....

Confidentiel. Aroua Abdelmalek, le gendre de Gaid Salah, quitte son poste à Paris pour rentrer en Algérie

Aroua Abdelmalek, le gendre du défunt Chef d'Etat-Major de l'armée algérienne Ahmed Gaid Salah, a quitté son poste au...

Exclusif. Le PDG de Sonatrach écarté de la commission de travail sur l’élaboration des textes de la Nouvelle loi sur les Hydrocarbures

Le PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar, a été brutalement écarté de la commission de travail mise en place par...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you