A la une Panique à Mostaganem : un pharmacien mort de l’infection...

Panique à Mostaganem : un pharmacien mort de l’infection au COVI-19 soupçonné d’avoir contaminé de nombreuses personnes

-

Ce samedi 28 mars, le ministère de la Santé algérien a déclaré qu’un jeune homme de 45 ans de retour d’un voyage en Espagne est décédé des suites de l’infection au COVID-19. Il s’agit, en réalité, d’un pharmacien originaire de Mostaganem à l’ouest  du pays. Il s’appelle Belkacem Kaddour Bencherif. Le défunt est mort après avoir contracté le virus du COVID-19 lors de son voyage à Alicante en Espagne, a appris Algérie Part au cours de ses investigations. 

A son retour en Algérie, le pharmacien Belkacem Kaddour Bencherif est entré par le port d’Oran. Malheureusement, selon nos sources, l’homme n’a pas respecté les consignes sanitaires de sa période de confinement à laquelle il devait se soumettre au complexe touristique des Andalouses à Ain Turk.

L’homme rallie Mostaganem dans des circonstances troublantes et personne n’arrive à expliquer encore comment il pu quitter le centre de confinement aux Andalouses. A Mostaganem, Belkacem Kaddour Bencherif veut reprendre la gestion de ses trois pharmacies situées au situées au niveau de la route de Belahcen et à Raisin ville ainsi que le quartier d’El-Arsa, des quartiers très fréquentés à Mostaganem.

Malheureusement, l’inconscience de Belkacem va l’amener à contaminer sa propre famille. Son épouse, médecin de profession et travaillant dans un cabinet dans une autre localité de la wilaya de Mostaganem, ainsi que ses enfants ont été contaminés au coronavirus et ils ont diagnostiqués positifs au coronavirus. Le pharmacien Belkacem s’est même déplacé dans un village situé dans les alentours de Mostaganem, le village Hassi Mameche, pour rendre visite à sa soeur.

Le pharmacien Belkacem Kaddour est décédé ce samedi plongeant ainsi toute la ville de Mostaganem dans une psychose générale. Les forces de sécurité ont été instruites par les autorités de la wilaya de patrouiller dans les quartiers de la ville afin de lancer des appels à la population en utilisant des hauts-parleurs. Toutes les personnes ayant été en contact avec le pharmacien Belkacem Kaddour Bencherif ainsi qu’un membre de sa famille sont priées de se rendre en urgence à l’hôpital de Mostaganem pour subir des tests de dépistage afin d’identifier tous les cas ayant été contaminés par le défunt pharmacien. Cette situation exige une réactivité exceptionnelle et des précautions sanitaires pour empêcher l’avènement d’une véritable catastrophe sanitaire.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

L’Algérie est en train de rater une opportunité historique pour la transformation et la diversification de son économie

 En chinois, le mot « crise » est composé de deux caractères. L'un signifie le « danger » et...

Confidentiel. Tayeb Louh n’a plus de quoi payer ses 4 avocats…

Tayeb Louh, l'ancien puissant ministre de la Justice de 2013 jusqu'à 2019, l'homme qui a voulu entrer en compétition...

Le ministère de la Santé sans secrétaire général depuis deux mois à cause des scandales de corruption

En pleine pandémie du COVID-19 face à laquelle tous les efforts sont nécessaires pour  sauver des vies et endiguer...

Confidentiel. Le général Mohamed Saal, le protecteur discret du “corrompu” Tahar Allèche

Le 27 février 2020, Algérie Part avait publié un article dans lequel il lance cette lancinante interrogation : Qui...

Exclusif. L’ombre de Fuat Tosyalı et de Selim Bora plane sur la crise algéro-française

Non, la crispation des relations algéro-françaises ces derniers jours ne s'explique pas uniquement par "les attaques médiatiques" de certaines...

Les scandales de corruption empêchent l’Algérie de présider une commission importante de l’ONU

Depuis le 21 janvier dernier, c'est l'Algérie qui avait été désignée pour présider les travaux de La Conférence du...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you