Les Réserves se vident, les emplois supprimés, tous les...
Array

Les Réserves se vident, les emplois supprimés, tous les signaux au rouge, mais Gaid Salah et l’armée déconnectés de la réalité

-

L’Algérie est officiellement dans une posture très complexe de son histoire contemporaine. Elle négocie en ce moment son virage le plus important pour conserver sa survie face à l’actuelle crise politique et économique qui risque de s’installer dans la durée. Mais au moment où les données officielles, à savoir celles reconnues par l’Etat algérien, indiquent que tous les signaux sont au rouge, le haut commandement de l’armée algérienne continue de faire de la politique du déni et refuse d’admettre la vérité. Celle que le pays glisse dangereusement, et de jour en jour, vers une impasse qui va saper définitivement sa stabilité. 

Aujourd’hui, le ministère des Finances a reconnu officiellement que les réserves de change connaitront une contraction à 51,6 fin 2020 ce qui représente 12,4 mois d’importations sans facteurs de production. Et d’ici trois ans, à savoir en 2023, ses réserves en devises de l’Etat algérien vont se vider entièrement. Mais d’ici-là, jamais au grand jamais, la situation de l’emploi n’a été aussi catastrophique en Algérie durant ces 20 dernières années. L’Association générale des entrepreneurs algériens (AGEA) a dévoilé que plus de 60% des entreprises du BTP ont cessé leurs activités.

Des PME et des artisans dont l’activité dépend de celle du secteur du BTP ont baissé d’ores et déjà le rideau. A la lumière des évènements politiques actuels, la baisse de l’activité économique dans plusieurs secteurs va avoisiner les 90 %. Ce n’est plus de la récession dont parle, mais de l’effondrement tout court de plusieurs entreprises, de secteurs entiers poussant ainsi des millions de salariés algériens vers le chômage. Une véritable bombe à retardement dont la dangerosité n’est nullement mesurée par le haut commandement de l’ANP, véritable et seule institution détentrice du pouvoir.

Cette institution présidée et commandée par le général de corps d’armée Ahmed Gaid Salah croit savoir que la seule issue à cette crise est l’organisation d’une élection présidentielle. Si l’idée est bonne et louable, le mode d’emploi est tout bonnement catastrophique et faussé dés le départ. Et pour cause, l’armée a échoué à apaiser le climat politique qui règne dans le pays. Elle a échoué également à offrir des gages démocratiques à un Hirak assoiffé de changement, du vrai changement. L’armée s’est enfoncée encore dans la crise en se mettant à dos le Hirak et en rejetant ses propositions démocratiques. L’armée a préféré maintenir presque le même régime électoral qui favorisera des candidats ne reflétant nullement la véritable volonté populaire.

Un choix dangereux, pour ne pas dire suicidaire, qui aggrave la crise politique et risque de la transformer en une impasse majeure puisque le prochain Président de la République ne bénéficiera pas de la légitimité nécessaire pour relancer l’Algérie et la remettre sur les rails. Au lieu de faire ce constat amer et de réfléchir à de nouvelles solutions, Ahmed Gaid Salah et le haut commandement militaire demeurent aveuglés par leurs certitudes.

Ce mardi, lors de son déplacement à Ouargla, le chef d’Etat-major de l’Armée nationale populaire (ANP), Ahmed Gaid Salah a salué “l’élan populaire” qui s’est propagé à travers tout le pays pour exprimer “la forte adhésion du peuple autour de son armée”, et l’appel “à se diriger massivement” aux urnes le 12 décembre prochain pour faire réussir l’élection présidentielle, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale.

“Je tiens à affirmer, une fois encore, en cette honorable occasion, que nous enregistrons avec une grande admiration et fierté, cet élan populaire qui s’est propagé à travers tout le pays, lorsque toutes les franges de notre peuple, toutes catégories confondues, hommes, femmes, jeunes, étudiants et vieux, sont sorties dans une des plus belles images de la cohésion, la solidarité et l’adhésion du peuple autour de son Armée, scandant, d’une seule et même voix, des slogans patriotiques exprimant dans leur ensemble la volonté de se diriger massivement aux urnes le 12 décembre prochain, afin de faire réussir la Présidentielle et contribuer par conséquent à édifier un avenir prometteur. Tel est le peuple algérien et telle est l’Algérie”, a déclaré le général de corps d’armée lors de sa visite de travail et d’inspection à la 4ème Région militaire à Ouargla.

Ce discours respire tout simplement la schizophrénie car il ne correspond à aucune réalité en Algérie ! Le Hirak continue de mobiliser des centaines de milliers, voire des millions de manifestants qui réclament la libération des détenus politiques et l’annulation du scrutin présidentiel du 12 décembre prochain. Le monde entier est conscient de cette vérité… Sauf Gaid Salah et son entourage. Ces derniers ne braquent leurs regards que sur une infime minorité de concitoyens favorables à la tenue de ce scrutin présidentiel. Un déni de réalité qui fait peur, très peur.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

EXCLUSIF – Les Surprenants Privilèges du Général Ghali Belkecir Auprès Des Chancelleries Algériennes en France !

Khaled Mouaki Benani avait été nommé par décret présidentiel du 18 Février 2006, sous-directeur de la gestion financière des...

Plus de 430 nouveaux cas de contaminations en une journée : la situation fait vraiment peur en Algérie

La situation échappe totalement au contrôle. L'Algérie enregistre encore une fois un nouveau pic de contaminations au COVID-19. Cette...

COVID-19 : au moins 26 décès parmi le personnel de la santé en Algérie

Le personnel soignant en Algérie paie un lourd tribut dans cette lutte acharnée contre le COVID-19. Au moins 26...

Documents exclusifs. Malgré la crise financière et l’épidémie du COVID-19, une importante institution algérienne offre des voyages à Dubai et la Turquie

De la pure inconscience. Malgré une crise financière inédite dans l'histoire et les dangers sanitaires de la pandémie du...

Document exclusif. Algérie : prise en charge et suivi psychologique au profit des algériens touchés par le COVID-19

En Algérie, le ministère de la Santé a décidé de mettre en place un dispositif de prise en charge...

Le coup de gueule de Touafik Makhloufi qui se sont délaissé et humilié par l’Etat algérien

Sur Twitter, le champion Olympique algérien Taoufik Makhloufi a laissé éclater sa vive colère à cause de ce qui...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you