A la une Les messages codés envoyés par Macron à l'Algérie

Les messages codés envoyés par Macron à l’Algérie

-

Ce vendredi 20 novembre, le Chef de l’Etat français, Emmanuel Macron, s’est exprimé officiellement sur les relations françaises avec plusieurs pays africains dans une longue interview publiée par Jeune Afrique, le magazine d’information dont la rédaction est basée à Paris. Et pour la première fois, Emmanuel Macron s’est dans un langage très subtile en commentant la situation politique qui prévaut en ce moment en Algérie. Dans son commentaire, il y a de nombreux messages codés qui en disent long sur le regard de la France et de l’Europe sur les futures évolutions des évènements politiques en Algérie. 

Macron ne parle pas pour ne rien dire. Et ce vendredi, ces phrases prononcées sur l’Algérie dans sa grande interview africaine contiennent de nombreux messages codés. “Je vous le dis franchement: je ferai tout ce qui est en mon possible pour aider le président Tebboune dans cette période de transition. Il est courageux”, a dit d’emblée Macron lorsqu’il a été interrogé sur l’attitude de la France vis-à-vis de situation en Algérie. Cette phrase n’est pas du tout anodine sur le plan politique. Elle révèle même une tournure assez grave que risque de prendre prochainement l’actualité algérienne. Macron a bien dit qu’il veut “aider” Tebboune. “L’Aider” parce qu’il est dans une situation très difficile, inconfortable et très compliquée. Aider quelqu’un cela signifie qu’il est dans une situation qui risque de le dépasser. Et c’est absolument le cas pour un Tebboune malade depuis le 15 octobre dernier et infecté par la COVID-19.

Loin du pays depuis le 28 octobre dernier, hospitalisé en Allemagne, Tebboune peine à retrouver sa forme et sa santé demeure chancelante. Mais, c’est sa survie au pouvoir qui risque d’être compromise si son éloignement se prolonge encore dans les jours à venir faute d’un rapide rétablissement. A travers cette sortie médiatique bien négociée par Macron, la France veut signifier son attachement à la stabilité constitutionnelle de l’Algérie, à savoir le maintien du système de Tebboune en place sans l’ébranler par une quelconque manoeuvre de “redressement”. En clair, la France, et toute l’Union Européenne qui s’aligne traditionnellement sur la position française concernant les dossiers maghrébins et notamment algérien, même si l’Espagne ou l’Italie peuvent nourrir certaines divergences géostratégiques, espère que Tebboune restera au pouvoir pour terminer “cette période de transition” qui a été promise par le régime algérien à ses partenaires étrangers.

Depuis l’élection du 12 décembre 2019, le régime algérien a voulu rassurer ses partenaires stratégiques dont l’Union Européenne que tout sera mis en place avec le nouveau Président pour stabiliser le pays et ramener le calme afin d’en finir avec les soubresauts enclenchés depuis le 5e mandat raté de Bouteflika. L’establishment français ne verra pas d’un bon oeil une probable destitution de Tebboune par l’institution militaire algérienne dans les prochaines semaines ou mois. Cet épisode qui rappelle l’attitude Gaid Salah lorsqu’il a délogé brutalement les Bouteflika le 2 avril 2019 est traumatisant pour la France et l’Europe car il fera plonger l’Algérie dans une autre période d’instabilité et d’incertitude dangereuse pour toute la région du Maghreb.

Le souhait de la France est donc de voir Tebboune poursuivre sa mission de stabilisation avec “courage” pour achever cette “période de transition” promise par le régime algérien. Il vaut mieux avoir un Tebboune affaibli ou malade au pouvoir à Alger que de faire face encore une fois à un vide politique abyssal en Algérie. Un vide qui inspire la crainte à l’Europe en raison de ses dangers potentiels sur la sécurité régionale d’une partie de l’Afrique du Nord.

Mais si Tebboune est trop malade pour pouvoir se maintenir encore dans ses fonctions ? Macron n’aborde pas clairement ce scénario et ne fait aucun commentaire sur ce sujet. Mais le président français n’omet pas de souligner qu'”on ne change pas un pays, des institutions et des structures de pouvoir en quelques mois”. C’est encore un autre message codé pour les autorités algériennes. La France, comme toute l’Europe, est marquée par le processus de militarisation du pouvoir algérien par Ahmed Gaid Salah en avril 2019. Un processus qui a aggravé les malentendus entre la France et l’Algérie sabotant ainsi les années de lune de miel avec le régime Bouteflika.

De ce point de vue, si Tebboune doit partir, il sera important de tracer une feuille de route dans la sérénité et de manière paisible. Une méthode de changement à la Gaid Salah ne sera pas du tout appréciée à Paris comme à Bruxelles.

L’autre partie de l’intervention de Macron sur l’Algérie concerne directement le Hirak. Et là encore, les messages codés sont nombreux et significatifs de l’appréhension française à l’égard d’un mouvement encore inclassable.  “Il y a eu un mouvement révolutionnaire, qui est toujours là, sous une forme différente. Il y a aussi une volonté de stabilité, en particulier dans la part la plus rurale de l’Algérie. Il faut tout faire pour que cette transition réussisse. Mais il y a un facteur temps important”, a expliqué à ce propos Emmanuel Macron.

“La part la plus rurale de l’Algérie” suppose aux yeux du Président français que le Hirak est divisé en deux : une partie urbaine et une partie rurale. Cette vision dichotomique du Hirak traduit aux yeux de Paris la vision d’un mouvement politique qui n’est pas uni ni homogène. Partant de ce constat, il ne pourrait pas être considéré comme “représentatif” de l’ensemble de la volonté populaire de toutes les Algériennes et de tous les algériens.

En clair, le Hirak n’inspire pas confiance à la France au regard de son hétérogénéité et sa complexité.  Le mot “stabilité” utilisé par Macron pour s’exprimer sur la part rurale du Hirak suppose qu’il y avait un risque élevé d’instabilité qui divisait les acteurs du mouvement populaire algérien. Il serait donc possible que le Hirak mène le pays vers l’impasse. C’est du moins le risque qui est perçu par la diplomatie française et l’establishment français.

Naturellement, anticipant les critiques acerbes que soulèveront ses propos en Algérie, Emmanuel Macron prend l’initiative de souligner que  “je ne suis jamais dans l’invective ni dans la posture du donneur de leçon. L’Algérie est un grand pays. L’Afrique ne peut pas réussir sans que l’Algérie réussisse”. Une dernière note positive pour séduire et rassurer un tant soit peu des Algériens très compliqués et très nerveux ou plutôt très susceptibles aux critiques et lectures qui leur parviennent depuis l’étranger et tout particulièrement la France. Des Algériens déboussolés par les perspectives d’un lendemain peu enchanteur dans leur pays.

 

14 COMMENTS

  1. – La France et tous les lobbys européens, très puissants d’ailleurs, ne peuvent pas se passer de la casquette algérienne, seule garante de leurs intérêts.
    – Le mouvement populaire qui refuse de faiblir fait beaucoup peur à ceux qui aspirent les richesses du pays. C’est pour ça que la justice algérienne fait des bouchées doubles pour remplir les prisons durant cette pandémie mondiale pour affaiblir le mouvement.
    – Les Algériens ne peuvent compter que sur eux-mêmes. Ce n’est que partie remise.

  2. la France se bat pour se maintenir sur l’échiquier international, leurs intervention a été une catastrophe dans tout les pays ou ils ont intervenu les 20 dernières années. la France crois en la liberté et la démocratie des pays occidentaux ,sous prétexte que les autres ne sont pas encore prêt ou pas encore digne, c’est une question de temps, la France mise sur le mauvais cheval, la preuve est que le terrorisme que la France vit maintenant, c’est elle qui a semer sa graine dans nos pays en pensons qu’elle pourra le maîtrisé.
    De toutes façons le temps ou les algériens attendais des solutions de la France est révolu. Le peuple algérien le sait , la solution viendra du peuple et de la sagesse de ses dirigeants.

  3. Angéla Merkel à envoyé un message à tebboune pour le féliciter de sa rémission du covid 19 , ya abdou semmar y voit-tu un message codé ?

  4. Le Hirak rural et autre que le hirak urbain!!! C’est quoi cette difference stupide, malsaine que criminels? Ce gamin de persident d’extreme droite stupide que criminels croit qu’il sait mieux et divise maintenant non sur la base Arabes/Tamagizht, hommes/femmes, hetero/homosexuelle, non, c’est rural-urbain.

    Emirates ne sont rien sans la france des criminels. Les Emirates boys ou marchands et maitres d’esclaves sont les pions que fait avancer les criminels francais au Yemen, Libye, Syrie et maintenant autour de l’Algerie au Niger, Mali, Mauritanie et Maroc. Avec l’Algerie le pire est devant ces criminels.

  5. Kebch bounetah, vous êtes l’avez l’air d’être l’archétype du  » doigt bleu « , vous commentez sans argumenter, vous ne cessez de critiquer sans apporter la moindre contradiction sérieuse, soit vous êtes de ceux qui profitent indirectement de ce régime où bien vous êtes un nouveau CHIYET de la « nouvelle Algérie « …

  6. G….. ? si vous êtes un lecteur assidus de ce torchon , vous ne poseriez pas cette question sur le “doigt bleu ” j’ai fait plusieurs commentaires qui je pense , montre le contraire du chiyat , si ça vous dérange pas que toute l’Algérie est dénigré par cet énergumène qui est devenu supplétif des ennemis de l’Algérie , je suis profondément nationaliste , j’ai critiqué de tout temps le traitre de bouteflika , et tebboune n’a pas fait ses preuves , je suis pour la critique , mais pas pour le dénigrement de tout ce qui est Algérien , le front national et les irréductibles de l’Algérie française ont le même discours que ce journaleux qui va bientôt dire que l’Algérie c’était mieux sous occupations française , et moi aussi je peux dire que c’était mieux “mais seulement pour les colons” que les français ont amenés du pourtour méditerranéen pour tout leurs offrir aux détriment des autochtones , alors si vous voulez soutenir ce personnage , continué car c’est votre amour propre n’est pas atteint , et pour ça je n’ai pas de remède

  7. Chez Abdou Semmar il n’y a rien de positif en Algérie, même pas un soupçon de positivité.
    Nous savons que dans toute situation il y des choses qui vont bien et d’autres qui vont un peu moins bien.
    Alors que Abdou voit tout en noir !!!
    Est-ce son esprit revanchard mis en branle depuis toujours ou bien sa personnalité maladive qui l’oblige à être comme ca.
    Pour moi Abdou est un clown du journalisme et n’a rien de professionnel.
    Qu’il aille vendre des jeans au souk ca vaudra bien mieux pour lui…. et encore …

  8. Macron peut se mêler des affaires intérieures de l’Algérie et c’est Semmar qui les dérange. Au lieu de porter la contradiction en disséquant ses articles, ils se contentent d’insultes . Cela saute aux yeux qu’il égratigne leurs intérêts.

  9. Je soutiens Abdou Semmar tout simplement parce qu’il est journaliste. Il a le droit d’écrire les articles qu’il veut ne vous en déplaise. Après normalement un adulte est en mesure d’être éclairé et d’analyser les articles.
    Il y’en a qui sur ce site sont payés par je ne sais qui pour venir insulter Abdou Semmar (que je ne connais pas) et insulter tout ceux qui critiquent un tant soit peu le pays. Cela doit être ceux qui ont fait le marathon de gaid fayeh !
    Quand on dit qu’en Algérie, rien ne va et que les gens meurent du covid sans aucun soin, en est anti Algérie et nous représentons la main de l’étranger Quand on dit qu’avant la fin de l’année 2021 il y’aura la famine en Algérie vu les tournures actuelles et les mesures prises par ce berzidan désigné et ce gouvernement fantoche, on est des harkis.
    Quand on dit que l’islamisme à tuer le pays et fait de nos enfants des analphabètes, ah pardon ils ont des cours pour savoir laver les morts, on est des kouffars.
    Quant on dit que l’Algérie n’est pas Arabe et que la liberté du culte relève de la sphère privée, on fait partie du Mak.
    Quant on dit qu’au lieu de passer votre temps à insulter Abdou Semmar et les autres opposants quel qu’ils soient et ne rien demander à Belkecir, Saidani et les autres je me dis que l’Algérie marché sur la tête.
    Eh bien moi je ne suis pas Arabe, je suis laïc et je suis athée, mais je suis sûr que je Vaux beaucoup mieux que ceux qui passent le temps à glander dans les mosquées, et qui attendent que tout leurs tombent du ciel au lieu de chercher à améliorer leurs vies.
    Moi je empêche personne à croire où ne pas croire, je ne suis pas héritier des bouguenours du golf, je suis seulement moi un Amazigh, un homme libre .

  10. En parlant de la ” partie rurale qui veut la stabilité “, je pense que Macron parle de la Kabylie et de la cause amazighe de manière générale , car la Kabylie qui était à l’avant garde du hirak n’a pas écouté les “séparatistes ou indépendantistes” et n’a pas répondu aux multiples provocations comme l’opération “zéro kabyles” ou l’interdiction de l’emblème amazih par AGS ou encore Naïma Salhi etc… dont le but était de créer des troubles pour diviser le peuple mais la volonté de stabilité était plus forte car il y a une grande maturité politique dans la région.

  11. Pauvre Macron il doit trop se masturber les méninges bien sur …
    En se masturbant les psychanalystes expliquent les fantasmes sont là.
    Ah Tebboune devenu Zombie président navet et macron l’adore….
    Pourquoi ne l’a t il pas hospitalisé au val de grâce…. Rater pareille occasion d’avoir sous la main tebboune cocaïne…
    Macron aurait pu au moins une fois dans sa vie s’envoyer en l’air avec notre coco président ayant le plus court passage au sommet des chutes…
    Macron quel con…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Nouvelle victoire d’Algérie Part devant les tribunaux français

Lorsque la Justice est indépendante, la liberté de la presse triomphe. Algérie Part vient de gagner un nouveau procès...

Documents exclusifs. Daelim, cette société sud-coréenne qu’un puissant lobby algérien veut lui offrir un marché de 6 milliards de dollars

L'Algérie a toujours fait rêver les grosses entreprises sud-coréennes. Comme Samsung, Hyundai ou Daewoo, le groupe sud-coréen Daelim a...

Quand un Proche de Gaid Salah Met la Sécurité Alimentaire des Algériens en Danger !

Le 26 Novembre 2020, Le Chef du gouvernement, Abdelaziz Djerrad a mis fin, à travers la voix du Ministre...

COVID-19. Un organisme spécialisé officiel algérien prévient : la deuxième vague est plus dangereuse que la première

La deuxième vague déferlante de l'épidémie du coronavirus COVID-19 qui s'abat en ce moment sur l'Algérie est nettement plus...

Autorisation d’entrée sur le territoire algérien : la honteuse loi du piston !

Pour rentrer dans leur propre pays, les ressortissants algériens ont besoin depuis le mois de la fin du mois...

Des “allégations de tortures” contre les activistes et militants pacifiques du Hirak : les graves accusations du Parlement européen contre l’Algérie

La Résolution du Parlement européen adoptée à une majorité écrasante hier jeudi 26 novembre sur La détérioration de la situation...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you