Les graves séquelles qui menacent la santé de Tebboune et empêcheront son retour pendant une longue période au pouvoir

25
2579

L’état de Santé du président algérien Abdelmadjid Tebboune a fait ces derniers jours l’objet d’une profonde et inquiétante propagande de rumeurs destinées à manipuler l’opinion publique à travers des médias inféodés aux diverses chapelles politiques du régime algérien. Certaines de ces rumeurs ont propagé des informations totalement extravagantes. 

A l’occasion de l’anniversaire de la première année de l’élection, ou désignation, d’Abdelmadjid Tebboune à la tête de l’Etat algérien, un point sur la situation de l’état de santé de l’actuel président algérien s’impose. Les Algériennes et Algériens doivent savoir que leur Président est confronté à la menace de graves séquelles à la suite de son infection COVID-19. Ce sont les menaces de ces séquelles qui l’empêchent pour le moment de revenir aux commandes du pays car il demeure dans un état invalide et le diagnostic médical pour déterminer officiellement son rétablissement est pour le moment encore impossible.

Pourquoi ? Parce que dans le contexte d’un cas très grave de COVID-19 comme c’est le cas d’Abdelmadjid Tebboune, il faut du temps, beaucoup de temps aux médecins pour déterminer avec exactitude les séquelles à long terme que avec lesquelles devra vivre le Président algérien. Il faut savoir que comme pour tous les cas atteints des formes les plus graves de la COVID-19,  après avoir été admis en soins intensifs et ceux hospitalisés sans recours aux soins intensifs, Abdelmadjid Tebboune souffre naturellement de faiblesse musculaire pendant les premiers mois post-hospitalisation.

Cette faiblesse musculaire entraîne des difficultés à se tenir debout, pour monter des escaliers, saisir des objets ou lever les bras au-dessus de la tête. Et certains des traitements prescrits pendant la maladie peuvent provoquer des tensions supplémentaires sur les articulations et les muscles et causer ou accroître des problèmes articulaires et musculaires. Dans cette situation, il est impossible de reprendre une activité professionnelle et de superviser comme il se doit une lourde charge de travail comme l’exige, par exemple, les fonctions d’un Président  de la République.

L’autre séquelle qui risque de mettre en péril la vie d’Abdelmadjid Tebboune est une une détérioration de sa fonction pulmonaire provoquée par l’infection au COVID-19. Cette séquelle concerne essentiellement la capacité pulmonaire d’absorption des gaz, un paramètre qui n’est pas dépendant de l’activité cardiaque et qui est ajusté pour l’âge, le sexe, le taux d’hémoglobine, l’altitude et la pression atmosphérique. En clair, le patient post-COVID peine à respirer de façon indépendante et il sera toujours dépendant vis-à-vis d’une assistance respiratoire comme les respirateurs artificiels ou les appareils à oxygène médical.

Dans les cas graves de COVID-19, cette diminution de la fonction pulmonaire risque de persiste au-delà de 6 mois après guérison de l’infection. Il faut donc attendre toute cette période pour permettre à un patient post COVID-19 de retrouver une respiration normale comme avant sa contamination par la COVID-19.

Il faut savoir également qu’un cas grave de COVID-19 continue de souffrir de la fatigue chronique entre 18 et 40 mois après la guérison selon les études scientifiques les plus sérieuses dans le monde. Des douleurs chroniques, articulaires ou musculaires, sont également rapportées par un tiers des patients ayant été victimes des formes les plus sévères de la COVID-19.

Le patient post-COVID souffre aussi de conséquences psychiques durables comme la syndrome de stress post-traumatique, la dépression ou l’anxiété. Au final, un patient ou un cas post-COVID souffre d’une diminution significative de la qualité de vie dans les domaines des capacités physiques, des capacités émotionnelles et de la vie sociale. C’est pour cette raison que le président Abdelmadjid Tebboune a besoin d’une période de convalescence de 6 mois à 8 mois pour retrouver sa bonne santé. Mais s’ils développent des séquelles graves, le pourcentage de reprendre une activité professionnelle s’affaiblit énormément y compris après une année de convalescence.

Pour diminuer le risque de ce scénario cauchemardesque, Abdelmadjid Tebboune a passé depuis le 19-20 novembre dernier un séjour en unité de revalidation afin de bénéficier d’une rééducation fonctionnelle à Berlin en Allemagne. Mais après trois semaines de soins, le président algérien peine à retrouver son autonomie et une bonne condition physique, a-t-on appris auprès de plusieurs sources concordantes. C’est pour cette raison que son séjour hospitalier risque de durer encore longtemps et une partie de sa convalescence il devra la passer dans un endroit où devra être entouré encore pendant plusieurs semaines par des médecins spécialisés en médecine physique et réadaptation, kinésithérapeutes, ergothérapeutes, logopèdes, neuropsychologues, diététiciennes. Son retour au pouvoir est donc impossible dans cette conjoncture.

25 COMMENTS

  1. Pour moi c’est game-over! sinon ils auraient montré une photo comme ils le faisaient avec boutesrika.
    Plus ils tardent à ouvrir le champ politique en esperant endormir encore le peuple avec un cadre plus l’Algérie bascule dans le néant. Ils font tout pour garder la main, quitte à faire un bain de sang ou laisser le pays être attaqué.

  2. En vous citant « Dans cette situation, il est impossible de reprendre une activité professionnelle et de superviser comme il se doit une lourde charge de travail comme l’exige, par exemple, les fonctions d’un Président de la République. »
    Mais Tebboune n’est pas concerné: il n’a jamais été président juste une marionnette de l’ANP!!!
    Il peut donc reprendre son poste et les généraux continueront à tirer les ficelles comme pour une marionnette!!!
    Lol c’est plus bled Mickey c’est el djazaïr t3a Muppet show!!!

  3. Il a la chance d’être soigné par nos amis européens ( que la population n’aime pas ), pourquoi il n’est pas allé chez les arabes du golfe ?
    Et le reste de la population se soigne dans des hôpitaux du moyen âge ! ( merci à la France d’avoir laissé les quelques hôpitaux ) ,d’ailleurs depuis le néant
    Je propose de le rapatrier et le mettre dans notre belle et grande utile mosquée pour un miracle !
    Envie de pleurer

  4. Il est malade ok…
    Maintenant aux Algeriens de faire en sorte que cela ne devienne pas une occasion pour les Anti-Algeriens de nous creuser la Tombe…
    Il faut aux hommes politiques d’anticiper et faire participer le peuple pour un changement total oriente vers l’avenir pour et avec les jeunes.
    Cette fois ci et je l’espere sans les conseils de la salle companie Francaise.
    Si France y met son grain de sable alors nous sommes partis encore une fois pour 132 ans de merde et de corruption.
    France et Sionistes fonctionnent pareils…
    Pas de difference entre Toilets et WC…
    La merde est partout

  5. ….des ratons qui n avaient rien vu font à leur manipulateur zemara le tableau d un pays appelé à disparaitre selon leurs voeux !…et ce pour plaire aux franco-sionistes !… Hé Brioche! Hé Bougie Khra ! Hé Silima ! Hé M’ribak ! Hé Nod Africain que les arabes après l’avoir niqué lui ont fait changé de statut pour qu il sache lire et écrire mais aussi insulter !… Hé Malika ! Hé Axis 20 fois zero de mes couilles ! Hé vous tous les berberistes je vous conseille d’etre prudents car vous allez tous mourir de ghonta cette boule qui obstrue la gorge et pousse à étouffement ! PS- le ZEmarra a repris du service chez le truand Nicolas pas beau de mondafrique sous le meme pseudo feminin de Louise !…

  6. nous lui souhaitons un rétablissement rapide,il n aurait pas dû suivre la junte militaires qui l a utilisé pour Sauvegarder ses intérêts et avoir plus de pouvoir sur la fortune de l Algérie car les intérêts des algériens est le dernier de ses soucis.Tout pays dirigeait par les militaires va vers la ruine,le militaire doit rester dans sa caserne et rester loin de la politique,le pouvoir doit revenir aux civils,et il n est jamais trop tard pour bien faire et s occuper de ses propres problèmes.

  7. Je constate que le maroki axis7 est souvent ici pour discuter de l’Algérie. Grand bien lui fasse puisqu’il peut débiter ses conneries du makhzen sur un site algérien qui ne le censure pas. Au contraire des sites maroki qui censure à la hache tout commentaire qui ne soit pas d’un sujet soumis maroki.

  8. Amha j’attends toujours que  » kemal « nous éclaire sur l’absence de Tebboune, lui qui disait sur un autre fil que ce dernier n’était pas en cours de soins. Prétendu détenteur d’information secrète au sujet du  » président  » il balaye d’un revers de main tout commentaire qui s’interroge sur la longue absence dudit président.

  9. @Vangelis,vous mentez,je vois des algériens commenter sur des sites marocains!Les marocains n insultent jamais le peuple algérien,je vous le jure!Je vous donne un site marocain arabophone HESPRESS MAROC et vous allez constater ce que je vous dis!Méfiez-vous de Vangelis c est un boutefeu!Tout comme Hussain Day

  10. La question que nous nous posons c’est ce que prévoit la constitution lorsque le président ne plus remplir ses fonctions en raison de son état de santé. Un État organisé n’attend pas sa détérioration pour réagir si Tebboun ne peut plus gouverner ne reproduisons pas ce qui s’est fait sous Bouteflika qui avait entrainé tout le pays dans un cul-de-sac. De plus une absence prolongée du président peut avoir des conséquences très graves sur des décisions à prendre à l’international.

  11. @ patriote tâe zouj dourou.
    Tu m’interpelle alors je te réponds. Enta rassek blegumal outhouwass frass enass.
    Tu es patriote derrière un clavier pour insulter tout ceux qui sont contre ta houkouma et ton berzidan mzawar. Je suis Algérien, je ne suis pas musulman et je ne suis pas Arabe et je ne reconnais ni tes pourris de gouvernants ni tes généraux grabataires corrompus. Les sahraouis et les palestiniens qu’ils aillent au diable car ils ne sont ni mes frères ni mes cousins. Si je dis ça pour toi je suis sioniste où du Makhzen ?
    La famine guette, les hôpitaux sont devenus des mouroirs, et tu veux que je fasse comme toi ou certains autres continuer à applaudir ceux qui ont fait d’un paradis un enfer. Être patriote ce n’est pas être seul contre la planète entière, c’est d’abord faire le ménage chez soi. l’Algérie après 60 ans d’indépendance importe encore des oignons et tu veux que l’on danse de joie ? Yaw occuper vous de votre pays au lieu de vous occupiez des autres. Il n’y a ni main étrangère ni Amar bouzouar, les seules ennemis de l’Algérie ce sont tous ces pouritiques et ces gininars grabataires. Si l’Algérie est dans cet état de délabrement aujourd’hui c’est uniquement la faute de ceux que tu applaudis aujourd’hui, donc il n’y a pas de raison pour que cela change. Demain si un pays nous déclare la guerre tous comme ils sont ils vont se sauver pour couler des jours heureux dans d’autres contrées. Alors si tu veux être patriote commence par dénoncer la Hogra, puisque tu es musulman tu dois savoir que ton dieu sur un verset dit que dholm c’est Haram. Les hirakistes, El haj Bouregâa, Yacine Mebarki,et les autres ça te dit quelque chose !

  12. @Vangelis
    Cher ami, il n’y a pas qu’Axis7 comme raton makhnezien ici. Constate la dégaine rapide de l’autre rat (FAR, comme leur armée de majorettes) infiltré ici le surnommé Nord-africain, comment est-ce qu’il vient de se découvrir en défendant LEURS sites makhneziens !
    Je mets au défi quiconque Algérien qui voudrait faire publier un commentaire sur un site mokoko. Allez admirer la verve haineuse envers l’Algérie et son peuple particulièrement sur fr.360.ma. C’est horrible ce qui se dit et lancé comme insultes, mensonges etc.
    Et le mokoko infiltré Nord-africain vient nous bercer avec ses grosses babouches de soumis au petit fils du Glaoui.

  13. Pffff ! De mieux en mieux Si Abdou.
    On connait la maladie depuis 12 mois et les «études sérieuses» auxquelles seul M. A. Semmar a accès nous apprennent qu’une fatigue chronique post covid 19 peut persister pendant 18 à 40 mois. Hala !

  14. @ nord africain, je ne parle ni ne lis l’arabe parce que je ne suis pas de cette race associée à des sionistes.

    Je lis de temps à autre le torchon que vous citez mais en français et là je vous affirme, pas pour vous, mais pour les algériens, que ce PQ n’arrête pas d’insulter l’Algérie et la rend responsable de tous les mots de votre non pays qui n’est en fait qu’une courroie de transmission, et cela ne date pas d’hier.

    Toutes les crasses faites sont là pour contredire vos assertions à 1 dirham et c’est cher payé.

    Au fait que venez-vous faire ici pour commenter les sujets qui ne vous concernent en rien ?

    Circulez donc et allez continuer à vous soumettre à vos maîtres du M.O y compris maintenant à l’entité sioniste.

    Et dire que votre dupliqué Escobar est le gardien d’El Qods et s’attribue le titre de amir el mouminines.

  15. Nous allons assister à un rétropédalage de Mr Semmar et les complotistes de son espèce. Il va procédé systématiquement et en catimini, au retrait de toutes ses vidéos et articles dans lesquels il clamait haut et fort que Tebboune était finit et qu’il est sur un fauteuil roulant.
    Au moment ou les Algériens vivaient très mal l’absence de leur président et il avaient besoin d’une lueur d’espoir, Mr Semmar et les mercenaires s’attelaient à saper le moral des Algériens en les appelant presque à la révolte armée.
    L’histoire retient tout et n’oublie pas