A la une Le cri de détresse du personnel paramédical de l'hôpital...

Le cri de détresse du personnel paramédical de l’hôpital de Frantz Fanon à Blida : “où sont les millions de masques monsieur le Président ?”

-

Colère et détresse au service de réanimation de l’hôpital de Frantz Fanon de Blida, l’un des établissements fortement mobilisés dans la lutte contre la pandémie du coronavirus en Algérie. Hier samedi, le personnel paramédical de ce service ont observé un arrêt de travail pendant près de 7 heures, a appris Algérie Part de plusieurs sources médicales au sein de cet hôpital, l’un des trois établissements réaménagés pour accueillir les malades atteints du COVID-19 dans la région de Blida, le premier foyer du nouveau coronavirus en Algérie. 

Le personnel paramédical du service de réanimation, des infirmiers, de l’hôpital Frantz Fanon ont protesté contre les pénuries chroniques de bavettes, masques de protection, blouses médicales jetables ou des gels hydroalcooliques. “Où sont les millions de masques dont vous avez parlé monsieur le Président ?”, ont lancé ces infirmiers mobilisés sur le front de la guerre contre le COVID-19 à Abdelmadjid Tebboune qui a fait croire la semaine passée aux Algériens que “la situation est sous contrôle”.

L’exaspération du personnel médical de l’hôpital de Frantz Fanon a pris une tournure dramatique à la suite du décès de trois cas suspects dont les résultats de dépistage ne sont toujours pas parvenus à Blida depuis l’Institut Pasteur d’Alger alors que les prélèvements ont été effectués depuis près de 3 jours ! Le Professeur Bessedik Khedidja, chef de service de psychiatrie adulte à l’hôpital de Frantz Fanon, confirme, pour sa part, ces informations inquiétantes et indique, dans un message publié sur les réseaux sociaux notamment par des groupes Facebook créés expressément par des médecins de Blida pour tirer la sonnette d’alarme et sensibiliser l’opinion publique, que le personnel médical de la wilaya de Blida craint le pire dans les jours à venir en raison du manque incroyable de moyens logistiques nécessaires à la prévention contre les méfaits du nouveau coronavirus.

Le docteur Boudahdir Adel, médecin en réanimation au CHU Frantz Fanon, a confirmé lui-aussi cet état des lieux en diffusant une vidéo urgente sur les réseaux sociaux au cours de laquelle il tire la sonnette d’alarme et reconnaît que “nous allons avoir beaucoup de morts”. “Restez chez-vous ! C’est nous qui déclarons l’état d’urgence. La situation est vraiment dramatique. Nous recevons chaque jour des cas graves et nous sommes dépassés. Protégez-vous pour pouvoir protéger les autres”, conclut ce docteur très épuisé et fatigué à cause de la charge de travail très lourde qui pèse sur lui et ses collègues au CHU Frantz Fanon de Blida.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Analyse – Ce Casse-Tête Chinois qui Fera Rire Jaune l’Algérie !

En Afrique, les Ministres des Finances et responsables financiers de haut niveau, autant dans le secteur privé que celui...

Confidentiel. L’homme d’affaires Tayeb Ezzeraimi est mort des symptômes du coronavirus COVID-19 et son épouse est hospitalisée à Blida

Le milliardaire et homme d'affaires Tayeb Ezzeraimi, le PDG du groupe SIM, l'un des plus importants groupes privés d'agroalimentaire...

Epidémie du COVID-19 : Sans un confinement total et strict, l’Algérie risque de subir près de 2600 morts d’ici le mois de mai

Oui, la vérité fait peur. Oui, certains ne veulent pas la voir, ni l’entendre ni l’apercevoir. Elle est, pourtant,...

100 % d’augmentation des cas contaminés au coronavirus et le nombre des morts a doublé : la capitale Alger déplore plus de victimes que...

La situation est devenue totalement affolante en Algérie. Le  dernier bilan « officiel » fait part d’une augmentation vertigineuse de 100 %...

Les détenus d’opinion et les activistes du Hirak ne sont pas concernés par la grâce présidentielle de Tebboune

Mauvaise nouvelle pour les détenus d'opinion et les activistes du Hirak qui sont encore incarcérés dans les prisons algériennes....

Victimes de la pandémie du coronavirus COVID-19 : pourquoi les chiffres de l’Etat algérien sous-estiment largement la réalité

D’après les chiffres officiels de l’Etat algérien, l’épidémie du coronavirus COVID-19, qualifiée de Pandémie par l’Organisation Mondiale de la...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you