A la une L'avocat d'Anis Rahmani contacte un haut responsable du...

L’avocat d’Anis Rahmani contacte un haut responsable du ministère de la Justice pour lui demander d’exercer des pressions sur les juges du tribunal de Sidi M’hamed

-

L’affaire d’Anis Rahmani est en train de prendre une inquiétante dimension politique. Pour le moment, il est toujours en garde à vue au niveau de la brigade de recherches de Bab Jedid de la gendarmerie nationale. Et tant qu’il est entre les mains des enquêteurs de la gendarmerie nationale, ses soutiens ne peuvent rien faire pour lui. Cependant, ses réseaux s’activent depuis hier soir pour convaincre les hauts responsables du ministère de la Justice proches du ministre Belkacem Zeghmati d’exercer des pressions sur le parquet du tribunal de Sidi M’hamed afin qu’il ne place pas sous mandat de dépôt Anis Rahmani lorsqu’il lui sera présenté par les enquêteurs de la gendarmerie nationale. 

Selon nos investigations, l’avocat d’Anis Rahmani, Abdelhafid Kourtel, a lui-même pris attache et établi des contacts avec Abdelhafid Djarir, le directeur des affaires judiciaire et juridique au ministère de la justice, et l’un des collaborateurs les plus influents de Belkacem Zeghmati. Kourtel a supplié Abdelhafid Djarir d’intervenir très rapidement pour réclamer aux juges du tribunal de Sidi M’hamed de remettre en liberté Anis Rahmani.

Pour l’heure, nous ignorons la réaction de ce haut responsable au ministère de la Justice. Mais au tribunal de Sidi M’hamed, les juges réclament d’ores et déjà dans les coulisses de les laisser travailler sur le dossier d’Anis Rahmani sans aucune injonction politique. Plusieurs magistrats craignent effectivement des interférences politiques dans le but d’épargner à Anis Rahmani un placement en détention préventive ou de sévères poursuites judiciaires. Pour rappel, les enquêteurs de la gendarmerie nationale peuvent maintenir Anis Rahmani en garde à vue jusqu’à 48 heures. Pour une prolongation supplémentaire de 48 heures, il faut une autorisation écrite du Procureur de la République. Et c’est à ce moment-là que l’on saura si la justice se montrera impartiale avec Anis Rahmani.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Révélations – L’Algérie et le Conseil de Sécurité Affolent le Maroc

Le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies (ONU) prévoit un briefing sur le Sahara occidental ce jeudi...

La Présidence lui impose un adjoint aux prérogatives élargies : Le général Wassini Bouazza poussé vers la sortie de manière humiliante

Une manoeuvre étrange et intrigante a été déployée par la Présidence de la République à la tête de la...

Nouvelle dangereuse négligence à Annaba : Le décès d’un homme de 82 ans atteint du COVID-19 provoque la panique aux urgences cardiologiques du CHU...

La ville d'Annaba vit un nouveau drame sanitaire. Cette fois-ci, c'est au niveau des urgences cardiologiques du CHU Ibn...

Document. Le ministère de la Santé craint l’impact de l’épidémie du coronavirus COVID-19 sur le programme des vaccinations des enfants algériens

Le ministère da la Santé algérien a adressé une note officielle le lundi 6 avril pour demander à tous...

Vive émotion à Sétif : un facteur de 42 ans est décédé des symptômes du coronavirus COVID-19

Toute la région de Sétif est bouleversée ce mercredi 8 avril par le décès de Litim Hassan, facteur au...

Coronavirus COVI-19 : une grave négligence risque de provoquer la contamination d’une centaine d’employés de la maternité du CHU Ibn-Rochd à Annaba

C’est une négligence d’une extrême gravité qui est en train de provoquer une énorme panique à Annaba. Plusieurs dizaines...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you