A la une L'Algérie peut fournir quotidiennement de l'oxygène médical à seulement...

L’Algérie peut fournir quotidiennement de l’oxygène médical à seulement 74 patients gravement atteints de COVID-19

-

Non, ce n’est pas une blague. Mais l’Algérie, techniquement parlant, ne peut pas fournir quotidiennement de l’oxygène médical à plus de 74 patients gravement atteints de COVID-19. C’est une statistique sérieuse qui démontre l’extrême fragilité de l’Algérie face aux formes les plus sévères du COVID-19. Une fragilité qui s’explique par son immense sous-développement industriel. 

L’Algérie dispose officiellement de trois opérateurs qui sont impliqués dans la production de l’oxygène médical. Il s’agit de Linde Gaz, Air Liquide et Calgaz Algérie. Tous les trois produisent 320.000 litres d’oxygènes chaque jour, a confirmé le ministre de l’Industrie Pharmaceutique, Lotfi Benbahmed qui s’est exprimé, hier mercredi sur la disponibilité de l’oxygène médical, élément indispensable dans le traitement des personnes contaminées par le coronavirus (Covid-19).  Dans une déclaration à la Radio Algérie International (RAI), Lotfi Benbahmed a indiqué que « la quantité produite cumulée des trois opérateurs en la matière offre une quantité jusque-là satisfaisante. »

“Satisfaisante” ? Pas du tout. C’est certainement la plus grosse Fake News qui n’a jamais été affirmée publiquement par le dirigeant d’un gouvernement. Pourquoi ?

Il faut savoir, d’abord, le placement sous oxygène du patient Covid-19 en état de détresse respiratoire est une étape décisive dans le processus de guérison. Plus la prise en charge est rapide et précoce, plus les chances de rétablissement sont élevées et celles du passage à un stade avancé de la maladie s’amenuisent. L’oxygène médical est l’indispensable arme dont doit être pourvu le soignant en première ligne sur le front de la guerre contre le coronavirus. Selon Médecins Sans Frontières (MSF), 80% des personnes hospitalisées à cause du Covid-19 ont besoin entre 3 et 15 litres d’oxygène par minute. Les 20% restants ont besoin de plus de 20 litres par minute.   L’oxygénothérapie est, donc, le pilier de la prise en charge des malades Covid-19. Au mois de juin dernier, l’OMS a estimé qu’au rythme d’environ un million de nouveaux cas de coronavirus recensés chaque semaine, le monde a besoin d’environ 620 mille mètres cubes d’oxygène par jour, à savoir l’équivalent de 620 millions de litres d’oxygène médical par jour.

De toute cette demande mondiale, l’Algérie produit uniquement 320 mille litres par jour d’oxygène médical. Avec cette quantité, combien de patients concrètement peut-on soigner ? A peine 74 ! Non, vous ne rêvez pas, l’Algérie peut fournir quotidiennement de l’oxygène médical à seulement 74 patients placés sous respirateur.

Chaque patient grave de COVID-19 a besoin de 3 litres par minute d’oxygène médical. Cela signifie qu’il consomme 180 litres d’oxygène médical par heure, soit 4320 litres pendant 24 heures. La majorité écrasante des patients gravement atteints de COVID-19 doivent être maintenus sous respiration artificielle pendant plus de 9 jours lors de leur admission dans les services de réanimation. C’est une moyenne mondiale constatée dans les hôpitaux de plusieurs pays à travers les continents. Cela signifie que si chaque patient gravement atteint consomme pas moins de 4320 litres d’oxygène médical, la production quotidienne algérienne suffit à peine pour couvrir les besoins de 74 patients admis dans les services de réanimation.

Une performance totalement ridicule et inadaptée aux besoins réels des hôpitaux algériens. Et pour cause, un rapport officiel de l’Institut National de la Santé Publique (INSP), datant du 7 novembre dernier, a confirme officiellement que chaque jour plus de 173 patients sont admis dans les services de réanimation des hôpitaux algériens. Ces statistiques officielles ont été réunies par les experts de l’INSP lors de leurs recherches entamées durant la semaine du 1 au 7 novembre dernier. Au niveau national, pourcentage des patients algériens soignés dans les services de réanimation est de 6,5 %. Le même rapport de l’INSP nous apprend également que les hospitalisations en Unité de soins intensifs ont progressé de 17,6 % sur l’ensemble du territoire national car le nombre quotidien moyen de patients en réanimation est passé de 147,3 (semaine du 25 au 31 octobre) à 173,1 (semaine du 01 au 07 novembre).

C’est dire que les besoins des patients algériens sont nettement supérieurs à la capacité de production quotidienne de l’oxygène médical du pays. Notons enfin que l’Algérie fait également face à un manque de lits d’oxygène qui est à l’origine de l’aggravation de l’état de santé de plusieurs malades que les médecins aurait pu sauver. L’oxygénothérapie, la prise en charge médicale et la surveillance sont les piliers de l’hospitalisation des patients Covid-19. Or, en Algérie, il y a un problème d’infrastructure. Le dispositif d’oxygénothérapie est un ensemble d’équipements qui doivent être disponibles (comme le barboteur, le masque, etc.) pour administrer la quantité nécessaire d’oxygène au patient.  Et ces équipements manquent cruellement  dans les hôpitaux algériens.

9 COMMENTS

  1. Arrêter d’écrire n’importe quoi il y a plus de 12 usines de séparation d’air et donc de fabrication d’oxygène en Algérie et cinq entreprises en fabriquent et le complexe d’El hadjar n’est pas pris en compte lui qui dispose de trois centrales géantes de fabrication d’oxygène à même d’inonder à elle seule tout le marché algérien.sachez aussi que chaque hopital dispose de son réseau de distribution d’oxygène et cela fait partie des plans de construction de n’importe quel type d’hopital

  2. Franchement votre article est lamentable. L oxygène produit est sous forme liquide, ça veut dire sous haute pression, ce qui fait que lorsqu’il est relâché à travers un détendeur, il redevient gazeux et donc respirable par l humain. Donc le volume de production il faut le multiplier par 100 ou 200 lors de son passage de l état liquide à l état gazeux. Vos calculs sont faux, il faut multiplier les 74 patients par 200 au moins.
    C’est malheureux votre niveau de formation, certainement un bac littéraire qui a conduit à l itfc benaknoun section journalisme! Pauvre Algérie comme vous le dite si bien à la fin de chacun de vos articles.

  3. C est le journalist justicier il dit n importe quoi et demain il dit c était une error si chaque il t enlevé

    Barakate takkashouff etkabthha

  4. entiérement d’accord, des articles pourris qui transpirent l’aigreur depuis qu’il n’a plus accès aux données qui lui étaient transmises par de soi disants lanceurs d’alerte.

  5. en Algérie combien de personne sont encore vivantes ? , car à vous lire ya abdou semmar ils ne devrait rester grand monde vus ce genres “d’informations “

  6. A lire les 2 commentaires ci-dessus, on dirait même que l’Algérie à le meilleur système de santé d’ Afrique !!!
    Ah pardon du Monde.
    Elle Fantazia ou lbesla fél djib.
    Les gens meurent du covid sur des chaises dans les hôpitaux, faute de place, de médicaments, d’oxygène et tout le reste.
    Si les hôpitaux étaient bien que fait tebboune en Allemagne ?
    Les leçons du FLN sont bien apprises, en Algérie tout va bien , nous sommes les meilleurs du monde.
    l’Algérie est devenue un pays pire que la Somalie et il y’a toujours ceux qui veulent cacher echems bel gharbal, c’est pour cela que ce pays n’avancera jamais, bien au contraire il se dirige à grands pas vers la famine, et ce n’est pas que de la faute des dirigeants, le peuple en a une bonne part de responsabilité, car refuser de voir la vérité en face est aussi une attitude criminelle.

  7. certains lecteurs excédés par l aigreur des articles beaucoup plus perfides dénaturant la réalité du pays pour mieux le dénigrer et par delà a affecter le moral des citoyens déjà amoindri par les effets destructeurs du covid,de la vie chère,du long confinement qui a ralenti l activité économique, les conséquences de la gestion malsaine de la période bouteflika etc..ces lecteurs par honnêteté intellectuelle, patriotisme se sont insurgés contre ce journalisme de circonstance .parfois, l on est enclin a croire ou a supposer que ce quotidien électronique accessible seulement par VPN est un outil de propagande anti Algérie et serait un moyen de diversion et de fausses nouvelles distillées par des officines étrangères.autant ne pas accorder de crédit a ces informations infondées en espérant que son rédacteur en chef fasse preuve sans tarder de réalisme et de patriotisme pour sa mère patrie.

  8. Vous avez raison Brichon, à en croire les 2 commentaires du haut, on croirait qu’on a le meilleur système de santé dans le monde. ça prouve que ces 2 personnes ne vivent pas sur le terrain et ne connaissent pas la réalité des choses.

  9. à Brichon , je parle de l’article des 74 patients qui peuvent accéder à l’oxygène , l’état des hôpitaux Algériens ont le connait tous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Non, aucune loi en Algérie ne prévoit un délai pour destituer un Président malade et absent

Contrairement à ce qui est raconté et diffusé sur les réseaux sociaux en Algérie et par certains médias algériens...

COVID-19. Dans les wilayas du centre de l’Algérie, tous les 14 jours le nombre des nouveaux cas contaminés double !

L'épidémie du coronavirus COVID-19 n'a jamais connu expansion aussi forte et puissante en Algérie que depuis le 13 octobre...

Une proposition Espagnole pour suspendre les visas d’entrée en Europe aux Algériens, Mauritaniens et Marocains !

Le 20 Novembre 2020, un syndicat de police espagnol : Alternativa Sindical de Policia avait déclaré "soutenir fermement" une initiative...

Confidentiel. Air Algérie en grave crise financière et la direction veut réduire jusqu’à 50 % des salaires de ses pilotes

La crise financière d'Air Algérie s'aggrave et prend une dimension dramatique. Le trafic aérien national est entièrement paralysé et...

Confidentiel. Un vol Paris-Alger pour rapatrier les familles des personnes privilégiées et pistonnées

Le mercredi dernier, à savoir le 25 novembre dernier, un avion Boeing 737-800 de Tassili Airlines, la deuxième compagnie...

L’Armée Algérienne Rentre En Guerre Contre Le Fléau de l’Année !

Alors que les chiffres liés aux effets néfastes du Covid19 sur la santé des citoyens algériens ne cessent d’augmenter,...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you