A la une L'affaire "Kamel le Boucher" : où est passé le...

L’affaire “Kamel le Boucher” : où est passé le PV impliquant directement Nourredine Bedoui ?

-

Lorsque le juge d’instruction Sid Ahmed Samaoune de la 9e chambre du pôle judiciaire du tribunal de Sidi M’hamed a été auditionné samedi dernier à la Cour Suprême, des questions lui ont été posées à propos de ce fameux PV qui accable directement Nourredie Bedoui, l’actuel Premier-ministre, dans l’affaire de “Kamel le Boucher” et les pots-de-vin qui étaient distribués à tort et travers pour s’acheter des privilèges économiques et politiques inégalés. 

Ce PV a été, pourtant, dressé par le juge en charge de cette affaire au niveau du tribunal de Sidi M’hamed, à savoir Sid Ahmed Samaoune. C’est un PV qui avait été dressé sur la base du témoignage Lemhel Mohamed Djalal Eddine, fils de l’ancien wali Ibrahim Lemhel. Ce dernier avait révélé lors de ses aveux que  Nourredine Bedoui et Abdelkader Bouazghi, ministre de l’agriculture, étaient en relation très étroite avec Kamel le Boucher. Ce dernier avait reçu un soutien substantiel de la part de ces deux ministres pour fructifier ses affaires et développer son empire financier. Le témoignage du fils Lemhel est accablant. Mais ce dernier finit par se retrouver derrière les barreaux de la prison d’El-Harrach comme un certain Khaled Tebboune, le fils d’ex-Premier ministre Abdelmadjid Tebboune.

Lemhel Mohamed Djalal Eddine s’est distingué par son rôle d’intermédiaire entre des oligarques et des hauts responsables politiques dans le but de leur obtenir des avantages conséquents (terrains, assiettes immobilières, permis de construire, autorisation administrative, etc.) pour leurs investissements moyennant en contrepartie le paiement de pots-de-vin. Djalal Lemhel a profité longtemps du réseau et connaissance de son père, ex-Wali emblématique des années 80 et 90.

Mais quelques semaines plus tard, Djalal Lemhel se rétractera devant le même juge d’instruction et annule son témoignage contre Bedoui et Bouazghi ! Mais que s’est-il passé ? D’après nos investigations, le père de Djalal Lemhel s’est rendu à la prison d’El-Harrach pour raisonner son fils et le convaincre de revoir son témoignage dans le but de disculper Bedoui et Bouazghi. En échange, la famille Lemhel aurait reçu, quelques jours plus tard, un cadeau de… 3 milliards de centimes ! Et c’est ainsi que le nom de Nourredine Bedoui a été retiré de l’un des scandales les plus retentissants de l’histoire de l’Algérie.

Aujourd’hui, seul le juge Sid Ahmaed Samaoune détient toute la vérité sur ce scandale judiciaire inédit consistant à protéger un très haut responsable impliqué dans la sale affaire de “Kamel le Boucher”. Le premier PV d’audition du fils Lemhel a disparu des tiroirs des bureaux du pôle judiciaire du tribunal de Sidi M’hamed. Ce document est incontournable et essentiel pour lacer une procéder judiciaire à l’encontre de Bédoui, l’un des symboles de la corruption du régime Bouteflika et dont le départ est plus que réclamé par le mouvement populaire algérien du 22 février. Sid Ahmed Samaoune finira-t-il par cracher le morceau et dire la vérité ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Après l’Union Européenne, la Suisse ferme ses frontières aux Algériens

Nouveau coup dur pour l'Algérie. Les autorités suisses viennent de fermer les frontières de la Suisse aux voyageurs algériens....

Confidentiel. Aroua Abdelmalek, le gendre de Gaid Salah, quitte son poste à Paris pour rentrer en Algérie

Aroua Abdelmalek, le gendre du défunt Chef d'Etat-Major de l'armée algérienne Ahmed Gaid Salah, a quitté son poste au...

Exclusif. Le PDG de Sonatrach écarté de la commission de travail sur l’élaboration des textes de la Nouvelle loi sur les Hydrocarbures

Le PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar, a été brutalement écarté de la commission de travail mise en place par...

Après les graves révélations de Hamel, la justice algérienne n’a pas bougé le petit doigt !

L'ancien patron de la DGSN, Abdelghani Hamel, a fait de graves révélations sur un large réseau mafieux de trafic...

L’ombre du clan de Houda Feraoun plane sur la crise des liquidités en Algérie

Houda-Imane Faraoun a quitté officiellement le ministère de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication...

Confidentiel. Les manoeuvres indélicates de Belhimer contre son collègue Ferhat Ait Ali

"La nouvelle Algérie" n'est en aucun cas différente  de l'ancienne Algérie. Et pour cause, les luttes de clans sont...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you