A la une La police de Biskra ne voulait pas arrêter Farès...

La police de Biskra ne voulait pas arrêter Farès Cherfeddine, mais l”Ordre vient d’en haut”

-

Ce n’est pas la police de Biskra qui est à l’origine de l’arrestation du sociologue et enseignant universitaire originaire de Biskra, Farès Cherfeddine Choukri, a appris Algérie Part au cours de ses investigations. Les services de sécurité de Biskra entretenaient des relations très cordiales avec cet objecteur des consciences qui s’est illustré à travers ses multiples vidéos consistant à décrire la situation sanitaire catastrophique dans cette wilaya sud-est de notre pays. 

Malheureusement, c’est une “instruction venue d’en haut” qui a obligé les policiers de Biskra de procéder à son interpellation et placement en garde-à-vue, a-t-on ainsi appris. Hier lundi soir, un policier s’est déplacé jusqu’au domicile familial de Farès Cherfeddine Choukri pour demander à ses proches de lui faire parvenir des vêtements et ses médicaments car il est en état d’arrestation depuis la fin de l’après-midi d’hier lundi.

Les policiers de Biskra n’ont fourni aucun motif pour justifier l’arrestation de ce sociologue qui a gagné l’adhésion populaire dans sa région natale en raison de son militantisme pacifique en faveur de l’amélioration de la situation sanitaire. Des policiers ont même reconnu discrètement à sa famille qu’ils ont reçu “un ordre qui vient d’en haut” pour l’interpeller et le faire taire ! Cela signifie clairement qu’il s’agit d’une autorité politique qui a usé de son pouvoir et influence afin de bâillonner un sociologue instruit qui a commencé à déranger certains hauts responsables en raison de son discours pédagogique sur les réseaux sociaux.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Exclusif. Manoeuvre dangereuse et inédite du gouvernement algérien : placer l’ANPP sous la tutelle du ministère de l’Industrie pharmaceutique

Le contrôle de l'Agence nationale des produits pharmaceutiques (ANPP) est au coeur de toutes les convoitises en Algérie. Le...

Enquête Exclusive – Le Petit Despote de l’Office Nationale de Météorologie, Échantillon Algérien de la Médiocre Gouvernance !

L'Office National de la Métérologie (ONM), placé sous la tutelle du Ministère des transports, est l'élément essentiel de la...

Après l’Union Européenne, la Suisse ferme ses frontières aux Algériens

Nouveau coup dur pour l'Algérie. Les autorités suisses viennent de fermer les frontières de la Suisse aux voyageurs algériens....

Confidentiel. Aroua Abdelmalek, le gendre de Gaid Salah, quitte son poste à Paris pour rentrer en Algérie

Aroua Abdelmalek, le gendre du défunt Chef d'Etat-Major de l'armée algérienne Ahmed Gaid Salah, a quitté son poste au...

Exclusif. Le PDG de Sonatrach écarté de la commission de travail sur l’élaboration des textes de la Nouvelle loi sur les Hydrocarbures

Le PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar, a été brutalement écarté de la commission de travail mise en place par...

Après les graves révélations de Hamel, la justice algérienne n’a pas bougé le petit doigt !

L'ancien patron de la DGSN, Abdelghani Hamel, a fait de graves révélations sur un large réseau mafieux de trafic...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you