La liste des détenus d'opinion et politiques s'allonge en...
Array

La liste des détenus d’opinion et politiques s’allonge en Algérie : durcissement dangereux de la répression depuis le début de la campagne électorale

-

C’est une très mauvaise nouvelle. La liste des détenus d’opinion et politiques ne cesse de s’allonger en Algérie. La dernière liste confectionnée par le comité national pour la libération des détenus  a été rendue publique ce mardi 19 novembre. Et elle confirme un constat amer : depuis le début de la campagne électorale le dimanche 17 novembre, la répression policière et judiciaire s’est endurcie à l’encontre des activistes du Hirak et des manifestants pacifiques. 

 

Le message du régime algérien est on ne peut plus clair : celui et celle qui s’aventure à bloquer le processus électoral sera durement réprimé et placé sans aucun ménagement en détention. Une triste démonstration nous est parvenue de Tlemcen où le tribunal de cette ville a condamné 4 manifestants  à 18 mois de prison ferme pour avoir participé dimanche à un rassemblement contre la venue du candidat Ali Benflis dans la ville.  Quatorze autres manifestants ont écopé de deux mois avec sursis. « Ils sont accusés d’incitation à attroupement et entrave de la mission de l’instance indépendante des élections », nous apprennent des sources locales. C’est la condamnation la plus lourde décidée à l’encontre des manifestants et activistes du Hirak depuis le 22 février, date à laquelle le mouvement populaire algérien s’est emparé des rues du pays pour réclamer le changement démocratique.

Ces condamnations s’ajoutent à la terrible répression policière dont furent victimes hier lundi des dizaines de manifestants pacifiques à Tichy (Béjaîa) où les forces de sécurité ont procédé à des tires de balles en caoutchouc pour mater et disperser un rassemblement pacifique. Les images des manifestants blessés ont choqué l’opinion publique et les blessures provoquées pr cette violence policière injustifiée ont démontré que le régime algérien a pris une nouvelle orientation : recourir à la force contre les activistes Hirak qui tentent de ralentir ou d’empêcher le déroulement de la campagne électorale du scrutin présidentiel prévu le 12 décembre prochain. Une fermeté sans précédent qui donne lieu à une répression de plus en plus musclée qui risque de causer des dégâts irréparables et pousser le Hirak vers un logique d’affrontements.

Une stratégie très dangereuse qui peut saper la stabilité du pays. Mais le régime n’en a cure de ce danger et s’est fixé un objectif qu’il veut atteindre à tout prix : organiser une élection présidentielle le 12 décembre prochain pour désigner “son” nouveau Président de la République. L’addition sera salée et consistera à remplir les geôles des prisons algériennes par des jeunes, des femmes, des hommes, des personnes âgées, bref, toute personne qui contribuera au Hirak pacifique. Cette dérive ne présage rien de bon pour l’avenir de l’Algérie.

La liste complète des détenus d’opinion et politiques actualisée ce mardi 19 novembre 

/Arrêtés le vendredi 21 juin:

Bilal BACHA;
Djaber AIBECHE;
Messaoud Leftissi;
Khaled OUDIHAT;
Hamza MEHARZI;
Tahar SAFI ;
Mouloud CHATRI ;
Samir idir GERROUDJ ;
Nacer TIMSI ;
Amine OULD TALEB ;
Abderrahmane BOUDRAA ;
Khaled OUIDIR;
Makhlouf BIBI;
Ali LEKEHAL.

2/ Arrêtés le vendredi 28 juin 2019:

Mohamed AGOUAZI;
Hafid BARACHE;
Bakir BETLICHE;
Aala DEROUICHE;
Arezki AZOUG;
Samira MESSOUCI ;
Amokrane CHALLAL ;
Elhadi KICHOU ;
Mustapha Hocine AOUISSI ;
Amar ACHERFOUCHE ;
Arezki CHAMI ;
Hilal YAHIAOUI ;
Abdelbasset KHEBANI ;
Mohand Ameziane BELHOUL ;
Nabil BOUNOUH ;
Kamel BOUALOUACHE ;
Ghimouz AKRAM ;
Abdelkader Toufik BACHA ;
Kheiredine BENZINE ;
Fazil DECHICHA ;

3/ Arrêtés le 5 juillet:

Yazid KASMI
Zineddine BOUGUETAYA.

4/ Arrêtés le vendredi 13 Septembre 2019:

Rachid HIRET;
Sammy ABBAS;
Boualem OUAHABI;
Mohamed SMALLAH;
Menad TISSEMLAL ;
Menaouar OUAÂZANE ;
Rachid SADAOUI ;
Sadek LOUAIL ;
Mohamed DAADI ;
Nabil BOUALAKMAH ;
Réda BOUARISSA ;
Bilal ZIANI (Libéré , sous contrôle judiciaire par la cour d’Alger le mercredi 2 octobre);
Mohamed Amine CHELALI;
Ahcene HAMZA;
Kheireddine MEDJANI;
Bachir ARHAB;
Kader RASSELMA;
Hakim MOHOUBI dit Hakim TIROUAL;
Sid Ahmed BOUHRAOUA;
Rabah MAHROUCHE;
Wafi TIGRINE;
Laamouri BELAIDI;
Toufik DJILALI;
Mohamed GADI;
Hamidou GARIDI ;
Fatehi DIYAOUI;
Reda AMROUD;
Mohamed BOUHERAOUA ;
Toufik HALLATI ;

Mohamed YAHIAOUI (Mandat de dépôt le 15 Septembre par le Tribunal Bir Mourad Rais en l’absence des avocats, accusé d’atteinte à l’unité nationale).

5/ Arrêtés le mardi 17 septembre 2019:
Nour Houda DAHMANI;
Salah MAATI (Malade mental 100% transféré à l’hôpital psychiatrique Frantz fanon par ordonnance du 10/10/2019 et un “non lieu” a été prononcé le 20/10/2019 alors qu’il est toujours à l’hôpital psychiatrique Frantz fanon);
Said BOUAOUA.

Sadeddine Youcef islam et Zohir Houari (arrêtés 11 jours après la marche du 13 eme vendredi -affaire du policier qui a gazé les manifestants à la grande poste);

Lakhdar BOURAGÂA, arrêté le samedi 29 juin 2019;
Samir BELARBI arrêté le lundi 16 septembre 2019;
Fodil BOUMALA arrêté le jeudi 19 septembre 2019;
Khaled ChOUITER, arrêté le lundi 24 juin 2019;
Hamza DJAOUDI, arrêté le jeudi 22 août 2019;
Karim TABBOU arrêté le mercredi 11 septembre 2019 et libéré (conditionnelle) le mercredi 25 septembre, puis arrêté à nouveau le jeudi 26 septembre et placé mandat de dépôt à la prison Koléa le dimanche 29 septembre.

6/ Arrêtés le jeudi 26 septembre 2019:
Karim BOUTATA;
Ahcene KADI.

7/ Arrêté le vendredi 27 septembre:
Smail CHEBILI.

8/ Arrêtés le vendredi 4 Octobre :
Djalal MOKRANI,
Hakim ADDAD,
Kamel OULDOUALI;
Massinissa AISSOUS;
Ahmed BOUIDER.

Abdelmoundji KHELADI (Arrêté à Constantine).

9/ Arrêté le dimanche 6 Octobre:

Hamid MAAMAR (Tipaza).

10/ Arrêté le jeudi 10 Octobre:

Abdelouaheb FERSAOUI (placé en mandat de dépôt le vendredi 11 octobre par le tribunal de Sidi M’hamed en catimini).

11/ Arrêté le samedi 5 Octobre à Alger, mandat de dépôt le 7 Octobre:
MESROUK Kamel dit Ali,
BOUCHENANE Omar.

12/ Arrêté le vendredi 11 Octobre à Alger, mandat de dépôt le dimanche 13 Octobre:
Nabil ALLOUN.

13/ Arrêté le samedi 12 Octobre à Mostaganem, mandat de dépôt dimanche 13 octobre:
Ibrahim DAOUADJI.

14/ Arrêtés le dimanche 13 Octobre à Tamanraset et condamnés à un an de prison ferme:

Dahmane ZENANI;
Yacine BEN MANSOUR;
Mhamed BOUKHARI.

15/ Arrêté le lundi 14 Octobre à Guelma:

Abdelkader BENAMARA.

16/ Journalistes emprisonnés :
* Sofiane Merakchi (Détention provisoire depuis le jeudi 26 septembre, Tribunal Bir Mourad Rais);
* Adel Azeb Chikh (Détention provisoire depuis lundi 14 Octobre, El Oued);
* Said Boudour ( (Détention provisoire depuis le mardi 15 Octobre, Tribunal d’Oran).

17/ Arrêté le jeudi 17 octobre:

Ahmed Abdellaoui, placé en détention provisoire par le juge d’instruction près le tribunal de Sidi Bel Abbès, dans l’après-midi du dimanche 20 Octobre.

18/ Arrêtés le vendredi 1 novembre à Alger:

Raouf RAIS;
Ali YEBOU;
Fayçal GHANEM;
Khellaf MESSAOUDI.

19/ Arrêté le lundi 4 Novembre :

Sayah Aissam (Tlemcen) accusé d’atteinte au moral des troupes de l’ANP.

20/Arrêté le lundi 11 Novembre au sit in devant le tribunal de Sidi M’hamed:

Mohamed TADJADIT (placé sous mandat de dépôt le 14 Novembre).

21/ Arrêté jeudi 14 Novembre à Constantine et condamné à 1 an de prison ferme samedi 16 novembre:
Azeddine Brahimi

22/ Arrétés le jeudi 14 à Chlef et placé sous mandat de dépôt le dimanche 17 novembre :
Ali Chachou,
Youcef Bouzina,
Djilali Samet Benyoucef,
Fayçal Halimi ;
Mokrane Ali.

23/ Arrêtés à Tlemcen le dimanche 17 Novembre et condamné à 18 mois de prison ferme le lundi 18 novembre :
Ghoumari isehaq ;
Riyahi Smail ;
Medeledj Sid Ahmed ;
Ben Sahla Sid Ahmed.

***/ Détenus libérés :

*Salim Ihaddaden et Ait yahia Ali smail (Chlef, arrétés le vendredi 21 juin et libérés le 28 juillet 2019;
*Nadir Fetissi (Annaba , le jeudi 8 aout 2019) ;
*Hakim Aissi (Mostaganem; arrété le vendredi 5 juillet et libéré le mercredi 09 septembre 2019)
*Benhabib Madjid et Sayah Aissam (Tlemcen, le mardi 24 septembre 2019) ;

**Les détenus arrêtés le vendredi 21 Juin, jugés au tribunal de Bainem le mercredi 23 Octobre et acquittés le mercredi 13 Novembre :
Kamel LEKEHAL; Akli OKBI;Hamza KAROUNE; Ali IDER; Mohand BOUDJEMIL.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Confidentiel. NAFTAL suspend ses livraisons du carburant à PETROGEL à la suite des pressions de ses travailleurs

Les travailleurs de NAFTAL ont gagné leur combat. Du moins pour l'instant. L'opérateur privé PETROGEL appartenant à des personnes...

Le coronavirus COVID-19 provoque la panique au tribunal de Sidi M’hamed à Alger

Enorme panique ce jeudi matin au tribunal de Sidi M'hamed à Alger lors du procès du milliardaire Mahieddine Tahkout,...

Biskra, Sétif, El-Oued : ces régions en Algérie où la pandémie est en train “d’exploser”

Les dernières chiffres officiels viennent de tomber. Le ministère de la Santé a dévoilé ce jeudi que 460 nouveaux cas...

Comment les chiffres officiels mensongers ont aggravé la propagation de la pandémie du COVID-19 en Algérie

Depuis le début de la crise sanitaire du COVID-19 en Algérie, le ministère de la Santé a donné des...

Une augmentation de 189 % des nouveaux cas contaminés en deux semaines : l’Algérie parmi les foyers dangereux du COVID-19 dans le monde

L'Algérie est en train de payer cash son insouciance et indifférence face à la pandémie du COVID-19. Après avoir...

Un acte de sabotage a privé les patients COVID-19 de l’oxygène à Biskra : les graves révélations des autorités algériennes

La pénurie de l'oxygène médical qui est à l'origine des décès de plusieurs personnes souffrant du COVID-19 à Biskra...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you