A la une La France a sacrifié 294 milliards d'euros de gain...

La France a sacrifié 294 milliards d’euros de gain juste pour protéger son environnement et la santé de ses citoyens du danger du gaz de schiste

-

Parmi les grandes sociétés pétrolières mondiales qui veulent exploiter et explorer les réserves du gaz de schiste en Algérie, nous retrouvons le géant français Total. Or, la France a interdit officiellement l’exploitation et l’exploration de cette source controversée d’énergie. En effet, à partir de septembre 2017, les autorités françaises ont élaboré une loi qui fait de la France le premier pays au monde à interdire la recherche et l’exploitation des hydrocarbures sur son territoire.

Cette loi inscrit dans le droit l’interdiction de la recherche et de l’exploitation des gaz de schiste et permet la sortie progressive et irréversible de la production de pétrole et de gaz sur le territoire français à l’horizon 2040. Total va donc pouvoir mener des explorations et exploitations qui sont totalement interdites en France.

Et pourtant, le gaz de schiste pourrait rapporter à la France 294 milliards d’euros sur 30 ans et créer 225.000 emplois, soit un gain de croissance de 1,7% par an sur cette période. Mais la France a préféré sacrifié toute cette richesse pour préserver son environnement et la santé de ses habitants contre les méfaits et dangers de la fracturation hydraulique, principale technique d’exploitation du gaz de schiste.

Et pourtant, comme en Algérie, de nombreux hauts responsables français et lobbyistes ont voulu convaincre l’opinion publique de l’importance de miser sur le gaz de schiste car la quantité de gaz de schiste pouvant être extraite sur 30 ans dans une seule région en France représenterait 170% de toute la consommation française attendue de gaz sur cette période. Les autorités françaises ont refusé de valider l’exploitation du gaz de schiste pour protéger leur pays et leurs habitants contre l’injection directe de polluants dans les nappes d’eaux souterraines. En Algérie, la protection de l’environnement et de la santé humaine ne semble pas encore être une priorité.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Un immunologue algérien : ” Il n’est pas normal de voir des gens déambuler comme s’il n’y avait pas cette menace”

Mustapha Oumouna, professeur en Immunologie à la faculté des Sciences de l’université Yahia Farès, Médéa, a appelé au renforcement...

La wilaya de Béjaia prend l’initiative d’organiser le confinement avec une autorisation exceptionnelle de circulation des personnes

Béjaia est l'une des wilayas les plus touchées par l'épidémie du nouveau coronavirus COVID-19. Pour faire face à tous...

Coronavirus : entre le 28 mars et 1 avril, il y a eu 25 morts qui n’ont pas été comptabilisés par les autorités algériennes

Le ministère de la Santé vient de reconnaître officiellement que pas moins de 25 personnes sont mortes de l’épidémie...

Diffamation et Propos Haineux – France 24 Brouille le Signal Entre Alger et Paris

Xavier de Driencourt, l'ambassadeur de France en Algérie a été convoqué, mardi 31 Mars 2020, par le Ministre algérien...

Exclusif. Fourniture des moyens de protection contre le coronavirus COVID-19 : l’Algérie rassure la Chine sur les paiements en lui proposant “des concessions” et...

Entre l'Algérie et la Chine, des négociations très ardues sont menées en ce moment dans les coulisses pour l'acquisition...

Exclusif. La Chine exige à l’Algérie le paiement de 3 milliards de dollars d’impayés avant de lui vendre de grosses quantités d’équipements médicaux

Les autorités chinoises ont fait parvenir officiellement par le biais de leur ambassadeur à Alger une requête aux autorités...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you