Exclusif. Mobilis : les dessous d'un sabotage orchestré secrètement...
Array

Exclusif. Mobilis : les dessous d’un sabotage orchestré secrètement par Houda Feraoun et ses conseillers

-

Le réseau mobile de Mobilis connaît depuis plusieurs semaines d’importantes perturbations à Alger et ses environs. Ces perturbations vont s’accentuer dans les jours, voire semaines à venir en raison de pressions exercées par le cabinet de la ministre Houda Feraoun visant à contraindre la direction générale de Mobilis à changer ses équipements de transmission et ses antennes-relais, a-t-on appris au cours de nos investigations. 
Le plan est machiavélique et sournois : imposer une détérioration de la couverture du réseau de Mobilis afin de justifier l’attribution de nouveaux marchés publics qui se comptent en plusieurs dizaines de millions de dollars. En effet, nous avons constaté au cours de nos investigations que la direction générale de Mobilis a été instruite par le cabinet de la ministre Houda Feraoun de ne plus renouveler les contrats de location de plusieurs sites à Alger abritant  des antennes-relais du fabricant suédois Ericsson, le premier fournisseur de l’opérateur Mobilis. Ces contrats de location d’une durée de 11 années arrivent à échéance et Mobilis ne veut les renouveler et se retrouvera ainsi dans l’obligation de désinstaller ses antennes-relais provoquant au passage une détérioration certaine de sa couverture du réseau mobile.
Selon nos investigations, rien qu’à Alger et ses environs, plus de 80 sites en service ont été désactivés suite au non-renouvellement des contrats de locations les propriétaires de ces espaces privés. Cette situation a créé ce qu’appellent les techniciens des télécoms dans leur jargon “des points noirs”. Les usagers algérois de l’opérateur Mobilis ont constaté les détériorations de leur réseau mobile et ne cessent de se plaindre de cette amère réalité.
Mais ces usagers et clients ignorent les dessous de ce problème qui cache un énorme scandale de dilapidation des deniers publics. La décision de désinstaller ces antennes-relais a été prise récemment par  Ahmed Choudar, l’actuel président du groupe public Télécom Algérie depuis mars 2018. Ahmed Choudar était auparavant le directeur général de Mobilis et cet énarque spécialisé en audit et gestion fait partie du cercle fermé des collaborateurs les plus fidèles de la ministre Houda Feraoun.
Choudar a appliqué dans ce sens le plan secret établi par le cabinet de Houda Feraoun : créer une détérioration importante de la couverture du réseau mobile de Mobilis afin de faire croire aux autorités publiques que le problème provient de la “mauvaise qualité des antennes-relais et équipements d’Ericsson”. Et de cette manière, le gouvernement sera contraint d’accepter de donner son accord concernant le projet de remplacer les équipements d’Ericsson par de nouveaux équipements du chinois Huawei, l’opérateur le plus choyé par le ministère de la Poste et des TIC depuis l’accession au pouvoir de Houda Feraoun en mai 2015. En effet, depuis cette date-là, les chinois de Huawei décrochent les contrats les plus juteux les uns après les autres. Et les investigations d’Algérie Part ont pointé le doigt sur ce dossier sulfureux. 
Fort heureusement, des cadres intègres de Mobilis font de la résistance et empêchent la mise en application de ce plan qui causera un énorme détournement déguisé des deniers publics.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Pourquoi l’Algérie doit s’inspirer en urgence du système de santé cubain

Des hôpitaux transformés en mouroirs, des infrastructures insalubres, sales, répugnantes dignes d'un pays ravagé par la guerre, un personnel...

Exclusif. Un haut responsable de Sonatrach sulfureux, incompétent et controversé conduira une importante délégation à ExxonMobil au Texas

Au moment où l'Algérie subit une crise financière sans précédent en raison de la chute de  ses revenus en...

Documents exclusifs. Cette société obscure créée par Anis Rahmani à Malte pour transférer ses devises à Dubai

Anis Rahmani, le tristement célèbre patron d'Ennahar TV, n'était pas seulement un propagandiste habile au service du pouvoir algérien....

Enquête – La BNP plus rapide que Sonatrach, se saisit des parts d’Ali Haddad dans Fertial!

FERTIAL Spa, société des fertilisants d’Algérie, issue de l’ouverture du capital de l’EPE FERTIAL, ex filiale d’ASMIDAL au profit...

Le Financial Times : “Les changements nécessaires à l’Algérie sont entre les mains du PDG de Sonatrach et s’il échoue…”

Le célèbre économiste britannique Nick Butler a signé ce lundi un article très instructif sur la situation actuelle en Algérie...

Le Financial Times prévient et tire la sonnette d’alarme : “Si l’Algérie ne change pas, elle va devenir le prochain État en déliquescence”

La situation économique alarmante et dangereuse de l’Algérie a fait l’objet de tout un article publié ce lundi par...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you