Exclusif. Les services de sécurité ouvrent le dossier des...
Array

Exclusif. Les services de sécurité ouvrent le dossier des TPE : enquête sur Houda Feraoun et son ami le milliardaire Aziz Gara

-

Les enquêtes sur les gros scandales de corruption en Algérie ont été élargies au secteur des télécommunications, a-t-on appris de sources sûres. Et cette fois-ci, c’est le dossier des Terminaux de paiement électronique (TPE) qui intriguent les enquêteurs des services de sécurité. Il s’agit d’un dossier qui implique directement Houda Feraoun, l’actuelle ministre de la Poste et des nouvelles technologies de communication, et l’un des milliardaires les plus discrets en Algérie, Aziz Gara, propriétaire du groupe AZ. 

Un groupe privé qui compte à travers toute l’Algérie de nombreux hôtels connus sous la marque AZ. Aziz Gara est né le 08/03/1963 à Alger-centre. A 54 ans, cet homme d’affaires dirige l’un des groupes privés les plus prospères et les plus riches. Il s’agit d’AZ Groupe. La fer de lance de ce groupe sont les multiples hôtels AZ que l’on peut retrouver à Zéralda, Palm Beach, Kouba ou Mostaganem à l’ouest du pays.

Originaire de la région de Sétif, Aziz Gara doit tout d’abord sa réussite à la téléphonie mobile. Avec son entreprise Time Com, il est devenu en quelques années le distributeur le plus important de l’opérateur de téléphonie mobile Ooredoo. Le milliardaire a dominé pendant des années ce marché juteux allant jusqu’à détenir prés de 50 % du marché de la distribution des produits d’Ooredoo en Algérie. Et pourtant, il est confronté à la forte concurrence de trois adversaires qui sont  Xodis, Startech, MCS. Grâce à cette réussite étincelante, il avait noué naturellement des relations très privilégiées avec Joseph Ged, l’ancien patron controversé d’Ooredoo en Algérie qui a défrayé la chronique à de multiples reprises en s’adonnant à un véritable chantage à la pub à l’encontre de plusieurs médias indépendants algériens.
Il s’avère, soulignent nos sources, que le sieur Aziz Gara est un ami et allié à Houda Feraoun, la controversée ministre de la Poste et des télécommunications. Et la jeune ministre du gouvernement avait voulu donner un énorme coup de main à Aziz Gara en lui offrant sur un plateau d’argent le sensible marché des TPE en Algérie que le gouvernement algérien voulait généraliser depuis 2017 afin de réduire l’utilisation abusive du cash par les Algériens.
Aziz Gara rêvait de s’emparer de ce projet car l’Etat algérien préparait en 2018 le lancement d’un appel d’offres pour l’acquisition de pas moins de 50 mille TPE. Et pour ce faire, Aziz Gara a fait du lobbying auprès de Houda Feraoun afin qu’elle avantage un partenariat avec un opérateur et fabricant basé à Hong Kong. En contrepartie d’une commission de 500 mille dollars, Houda Feraoun s’est engagée à soutenir le projet d’Aziz Gara consistant à lancer une usine d’assemblage des TPE dans la banlieue d’Alger. Un assemblage primaire qui se fera grâce aux importations des TPE démembrés depuis Hong Kong.
Et grâce à ses relations troublantes avec Houda Feraoun et son entourage, Aziz Gara pouvait vendre ses TPE à Algérie Poste. Mais les cadres dirigeants de cette entreprise étatique désapprouvaient l’acquisition d’une aussi grande quantité de TPE estimant que cette opération était encore injustifiée et ne convenant pas aux véritables besoins des clients de la Poste algérienne.  Ce marché était sur le point de se concrétiser, mais le Hirak éclate et le régime algérien est sérieusement secoué. La justice et les services de sécurité sont contraints de faire le grand ménage. Aziz Gara, le très discret oligarque, fait l’objet de plusieurs enquêtes. Mais osera-t-on réclamer des comptes à Houda Feraoun ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Après l’Union Européenne, la Suisse ferme ses frontières aux Algériens

Nouveau coup dur pour l'Algérie. Les autorités suisses viennent de fermer les frontières de la Suisse aux voyageurs algériens....

Confidentiel. Aroua Abdelmalek, le gendre de Gaid Salah, quitte son poste à Paris pour rentrer en Algérie

Aroua Abdelmalek, le gendre du défunt Chef d'Etat-Major de l'armée algérienne Ahmed Gaid Salah, a quitté son poste au...

Exclusif. Le PDG de Sonatrach écarté de la commission de travail sur l’élaboration des textes de la Nouvelle loi sur les Hydrocarbures

Le PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar, a été brutalement écarté de la commission de travail mise en place par...

Après les graves révélations de Hamel, la justice algérienne n’a pas bougé le petit doigt !

L'ancien patron de la DGSN, Abdelghani Hamel, a fait de graves révélations sur un large réseau mafieux de trafic...

L’ombre du clan de Houda Feraoun plane sur la crise des liquidités en Algérie

Houda-Imane Faraoun a quitté officiellement le ministère de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication...

Confidentiel. Les manoeuvres indélicates de Belhimer contre son collègue Ferhat Ait Ali

"La nouvelle Algérie" n'est en aucun cas différente  de l'ancienne Algérie. Et pour cause, les luttes de clans sont...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you