Exclusif. Les juges qui ont placé en détention Karim...
Array

Exclusif. Les juges qui ont placé en détention Karim Tabbou dégradés et mutés

-

Triste fin pour les juges impliqués dans le placement en détention provisoire de l’opposant Karim Tabbou. Les deux juges qui ont signé et adopté son placement sous mandat de dépôt ont été dégradés et mutés vers des tribunaux des wilayas de l’intérieur du pays. 

En effet, nous avons découvert au cours de nos investigations que le juge d’instruction près du tribunal de Koléa qui a placé en détention provisoire Karim Tabbou le 12 septembre à la suite de son inculpation pour « atteinte au moral de l’armée », a été dégradé de ses fonctions et muté vers le tribunal de Relizane où il a été nommé en tant que “juge de siège”, un poste nettement inférieur à celui qu’il occupait au tribunal de Koléa.

Par ailleurs, le deuxième juge d’instruction qui avait ordonné l’arrestation et ensuite un nouveau placement sous mandat de dépôt a connu lui aussi une déchéance similaire. Il s’agit effectivement du juge d’instruction près du tribunal de Sidi M’hamed à Alger, à savoir Mohamed Chaâ, qui a été, quant à lui, dégradé et muté vers le tribunal de Chlef où il ne sera que juge de siège. Le ministère de la Justice s’est “débarrassé” également d’un autre juge mêlée à une autre embarrassante. Il s’agit du juge d’instruction Ourab Brahim, à savoir le magistrat qui a ordonné l’emprisonnement provisoire de l’opposant Ali Ghediri. Ce magistrat a été dégradé de ses fonctions et muté vers le tribunal de Tiaret. Le pouvoir algérien largue ainsi comme une vieille chaussette ses serviteurs les plus zélés.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

L’Algérie est en train de rater une opportunité historique pour la transformation et la diversification de son économie

 En chinois, le mot « crise » est composé de deux caractères. L'un signifie le « danger » et...

Confidentiel. Tayeb Louh n’a plus de quoi payer ses 4 avocats…

Tayeb Louh, l'ancien puissant ministre de la Justice de 2013 jusqu'à 2019, l'homme qui a voulu entrer en compétition...

Le ministère de la Santé sans secrétaire général depuis deux mois à cause des scandales de corruption

En pleine pandémie du COVID-19 face à laquelle tous les efforts sont nécessaires pour  sauver des vies et endiguer...

Confidentiel. Le général Mohamed Saal, le protecteur discret du “corrompu” Tahar Allèche

Le 27 février 2020, Algérie Part avait publié un article dans lequel il lance cette lancinante interrogation : Qui...

Exclusif. L’ombre de Fuat Tosyalı et de Selim Bora plane sur la crise algéro-française

Non, la crispation des relations algéro-françaises ces derniers jours ne s'explique pas uniquement par "les attaques médiatiques" de certaines...

Les scandales de corruption empêchent l’Algérie de présider une commission importante de l’ONU

Depuis le 21 janvier dernier, c'est l'Algérie qui avait été désignée pour présider les travaux de La Conférence du...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you