A la une Exclusif. Le général Belkecir en "confinement" à Dubai et...

Exclusif. Le général Belkecir en “confinement” à Dubai et la justice militaire algérienne a peur de son “disque dur”

-

Pendant que l’Algérie se débat dans une crise multidimensionnelle qui s’éternise, le sulfureux général Ghali Belkecir, l’ex-patron de la gendarmerie nationale algérienne, et l’un des hommes les plus corrompus de l’institution militaire algérienne dont le nom est évoqué dans plusieurs dossiers de corruption, profite du luxe du “confinement” à… Dubai. 

En effet, Algérie Part a pu confirmer au cours de ses investigations, que le général Ghali Belkecir a pu quitter le sud de l’Espagne pour rejoindre Dubai où il séjourne depuis plusieurs semaines. En ce moment, en pleine crise sanitaire mondiale provoquée par la pandémie du COVID-19, le général Ghali Belkecir profite de la fortune qu’il a pu amasser en Algérie pour entretenir son train de vie… à Dubai. Selon nos investigations, il n’est pas officiellement propriétaire d’un logement ou bien immobilier à Dubai. Mais le général Belkecir possède la-bas tout un réseau qui met à sa disposition des appartements et des logements pour les besoins de son séjour. Selon nos investigations, plusieurs hommes d’affaires et fortunes algériennes sont en ce moment en cachette à Dubai. Et parmi ces richissimes personnes, nous retrouvons le promoteur immobilier Djamel Oulhadj, l’un des richissimes promoteurs algériens et  patron de plusieurs sociétés immobilières à l’origine de construction de nombreuses résidences luxueuses et cités résidentielles.

Parmi ces entreprises immobilières, on peut citer la EURL PROMO IMMO BAT OULHADJ ou la SARL SOPROFORT. Ce milliardaire détient également des participations dans une vingtaine d’autres entreprises spécialisées dans plusieurs secteurs comme le médicament ou l’agriculture En plus de sa richesse et son aisance financière, le promoteur Djamel Oulhadj jouissait d’un atout de poids : il  faisait partie des amis les plus intimes de Said Bouteflika, le frère du président Bouteflika et le véritable détenteur du pouvoir en Algérie depuis 2014. Avec Amine Djerbou, sur lequel Algérie Part a publié récemment toute une enquête fouillée, Djamel Oulhadj était l’un des rares oligarques algériens qui pouvaient entrer aisément à la résidence présidentielle de Zéralda. Et Said Bouteflika se rendait régulièrement dans les deux villas prestigieuses de Djamel Oulhadj à Belota, dans les environs de Zéralda, ou le chemin des Glycines à Alger.

A Dubai, Djamel Oulhadj entretient son ex-protecteur le général Ghali Belkecir qui lui a permis de fuir l’Algérie pour échapper au “Mendjel” de la justice algérienne et à la traque des acteurs du clan présidentiel des Bouteflika.

Cependant, nous avons pu confirmer au cours de nos investigations que le général Belkecir possède des avoirs bancaires à Dubai et il cache une partie de son argent au niveau d’une grosse banque émiratie, à savoir la NBD Bank PJSC. On ignore, pour le moment, les montants exacts et précis dissimulés par le général Ghali Belkecir dans cette banque à Dubai, mais Algérie Part poursuit ses investigations pour identifier ces sommes en devises détournées et volées en Algérie par le général Ghali Belkecir grâce à son poste à la tête de la gendarmerie nationale algérienne et sa longue carrière au sein de ce corps de sécurité.

Signalons enfin que le général Ghali Belkecir n’a pas fui l’Algérie uniquement avec de “l’argent dans ses valises”. L’ex-patron de la gendarmerie nationale a pris avec lui tout und disque dur qui contient des preuves accablantes, des dossiers délicats et il s’agit, entre autre, des images enregistrées par les caméras de surveillance des locaux du milliardaire Kamel Chikhi, alias le “Boucher”, le principal suspect dans le scandale de la cocaine du Port d’Oran, emprisonné depuis l’été 2018 à El-Harrach. Ces images secrètes dévoilent les identités de plusieurs hauts gradés de l’armée algérienne et de plusieurs personnalités politiques qui “dealaient” avec le milliardaire et promoteur Kamel le Boucher. Sur ces images, on peut apercevoir plusieurs généraux comme le général-major Mokdad Benziane, le directeur des ressources humaines au sein du ministère de la Défense nationale,  ou le fils d’un certain Abdelmadjid Tebboune, Khaled Tebboune.

Avec ce disque dur, le général Ghali Belkecir exerce un véritable chantage à l’encontre de la justice militaire et des actuels dirigeants du pouvoir algérien. Récemment, le général Ghali Belkecir a fait parvenir un message clair : si vous lancez le moindre mandat d’arrêt contre ma personne, je déballe toutes les images et fichiers de mon disque dur…

Ghali Belkecir peut donc continuer de cavaler en liberté. Mais jusqu’à quand ? Algérie Part poursuit ses investigations et reviendra sur ce dossier avec de nouvelles révélations.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

L’Algérie est en train de rater une opportunité historique pour la transformation et la diversification de son économie

 En chinois, le mot « crise » est composé de deux caractères. L'un signifie le « danger » et...

Confidentiel. Tayeb Louh n’a plus de quoi payer ses 4 avocats…

Tayeb Louh, l'ancien puissant ministre de la Justice de 2013 jusqu'à 2019, l'homme qui a voulu entrer en compétition...

Le ministère de la Santé sans secrétaire général depuis deux mois à cause des scandales de corruption

En pleine pandémie du COVID-19 face à laquelle tous les efforts sont nécessaires pour  sauver des vies et endiguer...

Confidentiel. Le général Mohamed Saal, le protecteur discret du “corrompu” Tahar Allèche

Le 27 février 2020, Algérie Part avait publié un article dans lequel il lance cette lancinante interrogation : Qui...

Exclusif. L’ombre de Fuat Tosyalı et de Selim Bora plane sur la crise algéro-française

Non, la crispation des relations algéro-françaises ces derniers jours ne s'explique pas uniquement par "les attaques médiatiques" de certaines...

Les scandales de corruption empêchent l’Algérie de présider une commission importante de l’ONU

Depuis le 21 janvier dernier, c'est l'Algérie qui avait été désignée pour présider les travaux de La Conférence du...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you