A la une Exclusif. Le dangereux artifice des autorités du secteur de...

Exclusif. Le dangereux artifice des autorités du secteur de l’Habitat pour écarter les entreprises algériennes au profit des sociétés turques

-

La colère grogne dans le secteur de l’Habitat, mais personne n’ose élever la voix par peur de représailles. Les entrepreneurs algériens sont injustement écartés de la quasi-majorité des marchés de réalisation des logements AADL à cause d’un artifice réglementaire qui profite uniquement aux sociétés turques établies en Algérie. Cet artifice consiste à modifier les cahiers de charges qui réglementent l’attribution des marchés publics de réalisation des logements AADL. 

Depuis le printemps 2020, plus exactement le mois d’avril dernier, la direction générale de l’Agence nationale d’amélioration et de développement du logement (AADL) impose une nouvelle règle aux soumissionnaires qui veulent se porter candidats aux appels d’offres portant sur des marchés de réalisation des logements publics en Algérie. Cette règle exige aux soumissionnaires de démontrer qu’ils réalisent durant les exercices financiers précédents un chiffre d’affaires d’au moins 5 milliards de Da, soit l’équivalent de 33 millions d’euros. Or, cette exigence exclut de fait toutes les sociétés algériennes spécialisées dans le BTP car pour réaliser un tel chiffre d’affaires, il faut savoir réaliser au cours de l’année précédente au moins 1200 logements !

Un taux de réalisation qui dépasse de loin les capacités limitées des entreprises algériennes notamment les sociétés privées réparties sur plusieurs wilayas du territoire national. Ces sociétés nationales peuvent à peine prendre en charge des chantiers de 200 jusqu’à 300 logements par an. Elles ne peuvent donc nullement réaliser un chiffre d’affaires de 5 milliards de Da par an sur le marché national.

Elever la barre jusqu’à ce seuil de 5 milliards de Da a permis l’exclusion de toutes les sociétés algériennes cédant ainsi leur place aux sociétés étrangères. Les sociétés chinoises se sont retirées tout doucement du marché du logement algérien depuis les évènements de 2019 en attendant de voir si le pays allait retrouver sa stabilité. Or, aujourd’hui, les administrateurs de l’AADL ont morcelé les marchés de réalisations des logements promotionnels publics en plusieurs lots limités à 100 millions de dollars, voire 50 millions de dollars pour certains chantiers. Ce qui n’attise guère l’appétit des groupes chinois habitués à prendre en charge des commandes qui se chiffrent à plusieurs centaines de millions de dollars.

Un boulevard royal a été donc offert aux sociétés turques comme la Sarl Dekin San, Atlas Grup ou Kur Insaat ainsi que Mimko Insaat ou KUZU TOPLU KONUT INSAAT. Ces sociétés remportent tout le gâteau de l’année 2020 des logements AADL qui est estimé, selon plusieurs sources bien introduites au sein du ministère de l’Habitat, à plus de 300 millions de dollars.

C’est dans ce contexte que  groupes de BTP turcs ont signé 3 contrats de logements sociaux avec l’AADL pour un montant de 171 Millions de Dollars au mois de juillet passé. Il s’agit des sociétés Atlas Génie Civil et Dekinsan, qui connaissent bien l’Algérie pour avoir raflé des contrats en gré à gré avec le Ministère de l’Habitat entre 2012 et 2017. Filiale algérienne du groupe turc Atlas Grup et fruit d’un partenariat Algéro-turc, Atlas Génie Civil est une Spa dotée d’un capital social de 4 milliards de dinars, fondée au mois de mai 2003 à Bir Mourad Rais et dont le Directeur Général est Yilmaz Barin.

La société, spécialisée dans l’activité du Bâtiment, réalisait en Algérie un chiffre d’affaires de 30 Millions de Dollars, avant de voir booster son carnet de commande à un montant dépassant les 350 Millions de dollars ! Le 14 Juillet 2020, elle a ainsi signé 2 contrats de 52 et 57 Millions de dollars, pour la construction de 1800 et 2000 logements au profit de l’OPGI, organisme sous la tutelle du Ministère de l’Habitat. De son côté, Dekinsan a été titulaire d’un contrat, pour la réalisation de 1800 Logements à Ouled Fayet, signé le 13 Juillet 2020 pour la somme de 60 Millions de Dollars. Installée en Algérie depuis 2007, la société Dekinsan, très présente à l’ouest du pays, avait déjà réalisé 15000 logements sociaux à Oran pour l’AADL.

Ces attributions de marchés ont été validées le 13 et le 14 juillet. Elles n’ont pas manqué de susciter une vive émotion au sein des entrepreneurs algériens. Plusieurs professionnels du secteur du BTPH ont contacté Algérie Part pour leur faire de leur intense colère.

Et au cours de mois d’octobre, c’est encore l’entreprise turque de droit algérien Atlas génie civil (AGC) qui a signé un nouveau contrat avec l’AADL. L’entreprise turque a remporté un nouveau contrat à hauteur de 21 millions de dollars pour la construction de logements dans la wilaya de Annaba. Cette domination turque a été rendue possible en Algérie grâce à ces modifications astucieuses, mais vicieuses, des cahiers de charges régissant l’attribution de ces marchés publics. Des modifications qui n’ont accordé aucune attention aux entreprises algériennes en proie aux faillites à cause des dégâts financiers de la paralysie économique provoquée par la crise sanitaire du coronavirus COVID-19. Ces entreprises nationales n’auront aucune part du gâteau sauf si les entreprises turques accepteront de les prendre comme de simples sous-traitants dans les chantiers de l’AADL.

4 COMMENTS

  1. Laissez les entreprises sérieuses et les entrepreneurs qualifiés travailler en paix. De qu’elles entreprises algériennes parlez-vous ? Nous connaissons tous les délais de leurs réalisations et surtout l’État et la qualité des logements qu’elles ont réalisés. Il n’y a absolument aucun argument qui plaide en leur faveur.

  2. Azul hissen oui je me suis posé cette question a l image d un centre commercial a bordj qui devait construire et ouvrir avec comme hypermarché carrefour depuis 2013 il ya walou en 2020 dont le contrat a été signé par un oligarque bordjien…comment les défendre ?face aux turc?espérons que les turcs feront mieux que les chinois est il seront plus compétents est moins vicieux…l algérien est abattu depuis 1830 a aujourd’hui il a pas la punch part un système commander depuis quai d Orsay depuis 62…

  3. Pourquoi ces entrepreneurs ne s’organisent ils pas en formant des conglomérats pour avoir de la puissance
    Notre gros problème c’est de toujours de blâmer les autres et de jamais se remette en cause

  4. Bonjour tout le monde.
    Cette article, qui n’est meme pas signe, nous dit que les procedures sont a l’oppose de la politique du President Algerien et donc nous monter contre Lui.
    Faut.
    D’ailleurs je n’ai pas besoin de commenter puisque mes amis Hssissen et Abedelkader ont deja valide mon opinion.
    Merci mes amis je suis d’accord avec vous.
    Les entreprises Algeriennes n’ont pas l’experience et les qualifications pour mener de tels chantiers sauf si ce n’est que pour construire du  » Laisser Aller »
    Autr chose, pourquoi ne pas avoir 2 ou 3 Entreprises Algeriennes qui decident de creer un consortuim avec des Bureaux d’Etudes & ingenering +RD en termes de developpent durable en equation avec les normes qui favorisent le GREEN avec L’armata des ingenieurs, Architects, payesagistes Algeriens etc.. sous le meme toit accompagnes par des Experts prives comme chercheurs ou professeurs et des Ingenieurs IT utilisant les applications 3D pour prevenir tout risque d’effrondement suites a des deluges de pluie ou tout simplement des seismes.
    Non cet article est « no sence » pour moi
    Laisser travailler les pros et nous en tant q’Algeriens nous devons etre serieux, intelligent, patients tout en apprenant des autres.
    Nous gagnerons notre argent Hallal et notre honneur, notre reputation qu’en etant honnetes avec nous memes.
    Prendre des Ex de la Grande Bretagne, Germany.
    Et encore mieux de la Turquie, Pologne.
    Sans parler de South Corea and China.
    En conclusions ces cahiers de charges modifies permettent aux entreprises Algeriennes de prendre conscience que le monde evolue et le temps de la mediocrite et tricherie sont revolues.
    KM from London

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

DOCUMENTS EXCLUSIFS – Des Millions de Dollars de Commissions Détournés Par des Militaires Algériens !

Pierre DEMERS est un ingénieur canadien qui a travaillé de nombreuses années en Algérie entre les années 90 et...

Le choix dangereux du régime algérien : la dévaluation du dinar pour récupérer plus de 7 milliards d’euros et combler le déficit

Le régime algérien a fait un choix économique très controversé et risqué. Pour ne pas dire dangereux. Ce choix...

COVID-19. Les 11 wilayas les plus “contaminées” en Algérie

En Algérie, au moins 11 wilayas souffrent particulièrement beaucoup d'un important taux de contagion de l'épidémie de la COVID-19....

Documents exclusifs. Algérie Part prouve les mécanismes de l’évasion fiscale ayant fait la fortune de l’oligarque Abdelmalek Sahraoui

Algérie Part a obtenu de nouveaux documents exclusifs au cours de ses investigations qui démontrent l'ampleur machiavélique des mécanismes...

Pourquoi l’Algérie fait partie des 52 pays qui souffrent le plus de la mauvaise gouvernance dans le monde

Le Legatum Institute, un think-thank indépendant basé à Londres et financé par le fonds international d’investissement Legatum basé à...

L’Algérie, troisième pays le plus intolérant au monde et 25e pays le plus autoritaire sur la planète

Le Legatum Institute, un think-thank indépendant basé à Londres et financé par le fonds international d’investissement Legatum basé à...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you