A la une Exclusif. L'ancien patron d'Algérie Poste avait reversé ses primes...

Exclusif. L’ancien patron d’Algérie Poste avait reversé ses primes et ses rémunérations variables avant son départ

-

Une semaine avant son limogeage de la direction générale d’Algérie Poste, Abdelkrim Dahmani avait reversé ses primes et ses rémunérations variables dans les caisses de l’entreprise. Il s’agit d’une somme qui dépasse les 1,2 milliard de centimes, comme il avait été rapporté lors de nos récentes investigations sur ce dossier. 

Cet argent représente les primes et les rémunérations variables qui ont profité à Abdelkrim Dahmani depuis sa nomination à la tête d’Algérie Poste en juin 2017. Mais pourquoi a-t-il rendu tout argent qui lui  a été attribué ? La raison est à la  fois simple et intrigante. En réalité, ces primes et variables sont une rémunération partiellement corrélée aux résultats de la société. C’est au Conseil d’Administration d’Algérie Poste de les valider avant de les verser au Directeur Général pour l’encourager à réaliser les performances recherchées par l’entreprise. Or, dans le cas précis d’Abdelkrim Dahmani, le Conseil d’Administration d’Algérie Poste n’a jamais délibéré sur l’attribution de ces revenus supplémentaires en plus de son salaire mensuel qui avoisinait les 25 millions de centimes. Il n’y avait donc réglementairement aucun accord officiel du Conseil d’Administration autorisant le versement de toutes ces primes et revenus dans le cadre des rémunérations variables du manager de l’entreprise.

Comment Abdelkrim Dahmani a-t-il donc obtenu cet argent ? Selon nos investigations, c’est la directrice des ressources humaines d’Algérie Poste, madame Kadri et le directeur des finances et de la comptabilité, Daoud Abdelkader, qui ont procédé de leur propre gré aux versements de ces primes et revenus supplémentaires à leur… directeur général.

Conscient que ces revenus ne sont pas justifiés sans l’accord du Conseil d’Administration, Abdelkrim Dahmani a pris peur dés qu’il a eu l’information annonçant son prochain limogeage. Oui, le DG d’Algérie Poste savait une semaine auparavant qu’il allait être… relevé de ses fonctions. Comment est-ce possible ? Abdelkrim Dahmani est le frère du général-major Zerrouk Dahmani, le puissant patron de la direction de l’action sociale au ministère de la Défense Nationale, l’un des hommes les plus influents et “réseautés” de l’institution militaire algérienne.

C’est donc le grand frère d’Abdelkrim Dahmani qui l’informé de son prochainement limogeage en lui demandant de dissimuler toutes les preuves susceptibles de lui causer du “tort”. Abdelkrim Dahmani s’exécute et retire tous ses revenus pour les reverser à… Algérie Poste. Une opération financière inédite qui a intrigué tous ses collaborateurs.

En effet, le 23 août 2020, soit une semaine avant son limogeage, l’ex-Directeur Général d’Algérie Poste en l’occurrence Dahmani Abdelkrim, a effectué la fameuse transaction consistant au retrait d’une somme de 12 201 102,39 DA qui a été retirée de son compte personnel pour la reverser le même jour dans le compte de l’entreprise Algérie Poste. Il s’agit d’un compte chèque postal (CCP) qui porte le numéro 380576/80, a appris Algérie Part au cours de ses investigations.

Cette opération a été accomplie en pleine période de crise de liquidités qui a paralysé tous les bureaux de poste à l’échelle nationale où les citoyens ne pouvaient même pas retirer leurs salaires ! Une situation de crise qui a contraint Algérie Poste à plafonner les retraits des sommes en cash à des seuils inférieurs aux attentes des Algériennes et Algériens. Mais l’ex-patron d’Algérie Poste s’est offert, tout de même, le luxe de retirer plus d’un milliard de centimes en une heure alors que le citoyen lambda ne pouvait même pas rêver toucher de ses mains plus de 100 mille Da…

 

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Le choix dangereux du régime algérien : la dévaluation du dinar pour récupérer plus de 7 milliards d’euros et combler le déficit

Le régime algérien a fait un choix économique très controversé et risqué. Pour ne pas dire dangereux. Ce choix...

COVID-19. Les 11 wilayas les plus “contaminées” en Algérie

En Algérie, au moins 11 wilayas souffrent particulièrement beaucoup d'un important taux de contagion de l'épidémie de la COVID-19....

Documents exclusifs. Algérie Part prouve les mécanismes de l’évasion fiscale ayant fait la fortune de l’oligarque Abdelmalek Sahraoui

Algérie Part a obtenu de nouveaux documents exclusifs au cours de ses investigations qui démontrent l'ampleur machiavélique des mécanismes...

Pourquoi l’Algérie fait partie des 52 pays qui souffrent le plus de la mauvaise gouvernance dans le monde

Le Legatum Institute, un think-thank indépendant basé à Londres et financé par le fonds international d’investissement Legatum basé à...

L’Algérie, troisième pays le plus intolérant au monde et 25e pays le plus autoritaire sur la planète

Le Legatum Institute, un think-thank indépendant basé à Londres et financé par le fonds international d’investissement Legatum basé à...

Justice – Condamnation de Noureddine Tounsi et Said Boudour par défaut à un an de prison !

Le lanceur d'alerte Noureddine Tounsi et le journaliste Said Boudour viennent d'être condamnés, aujourd'hui 24 Novembre 2020, à un...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you