Exclusif. Justice algérienne : scandaleux traitement de faveur accordé...
Array

Exclusif. Justice algérienne : scandaleux traitement de faveur accordé à la femme du président du Conseil Constitutionnel

-

En Algérie, lorsqu’un juge ou un magistrat est un citoyen ordinaire qui ne connait aucun parent dans l’establishment, il est traité comme un moins que rien. Mais lorsqu’un juge est le parent d’un haut responsable du régime, les autorités judiciaires lui ouvrent toutes “les portes du pouvoir”. Et le traitement de faveur réservé exclusivement par le ministère de la Justice à Zahia Hattabi, l’épouse de l’actuel Président du Conseil Constitutionnel, Kamel Fenniche, est une parfaite démonstration de cette réalité amère. 

Nous avons, effectivement, confirmé au cours de nos investigations que cette magistrate a bénéficié de l’immense privilège de choisir elle-même le poste qu’elle veut occuper dans le sillage du mouvement annuel opéré dans le corps de la Justice. Alors qu’elle était une simple juge de siège au tribunal de Chéraga, on lui a proposé une mutation à la Cour de Blida comme conseillère. Mais madame Fenniche a refusé cette offre exigeant au ministère de la Justice et tout particulièrement au cabinet du ministre Belkacem Zeghmati, une promotion digne de ce nom.

Le ministère s’exécute et la désigne ainsi Présidente du tribunal de Bir Mourad Rais, l’un des tribunaux les plus prestigieux de la capitale Alger et de tout le pays. Cette décision a choqué de nombreux magistrats car Zahia Hattabi ne dispose ni de l’expérience requise ni des compétences nécessaires pour présider un tel tribunal aussi stratégique. Mais au ministère de la Justice et au niveau du Conseil Supérieur de la Magistrature, la compétence et l’expérience n’ont guère primé dans le dossier de madame Fenniche. Le nom de son mari suffit largement pour lui offrir les plus prisées des ascensions professionnelles. Qui a dit que la Justice se réforme depuis le départ de Bouteflika ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Correctif. Le pharmacien de Mostaganem n’était pas en confinement depuis son retour d’Alicante en Espagne

Algérie Part a appris de nouvelles informations sur le cas du pharmacien Belkacem Kaddour Bencherif et tient également à...

Panique à Mostaganem : un pharmacien mort de l’infection au COVI-19 soupçonné d’avoir contaminé de nombreuses personnes

Ce samedi 28 mars, le ministère de la Santé algérien a déclaré qu’un jeune homme de 45 ans de...

Karim Tabbou, Khaled Drareni et les autres détenus d’opinion : des organisations françaises et algériennes interpellent l’ambassadeur d’Algérie à Paris

À Monsieur Salah LEBDIOUI, Ambassadeur de la République Algérienne Démocratique et Populaire en France,50, rue de Lisbonne 75008 Paris [email protected]

Algérie : la pandémie du coronavirus commence à faire des victimes au sein des familles des premiers cas confirmés

En Algérie, la pandémie du nouveau coronavirus COVID-19 commence à faire des dégâts au sein des familles des premiers...

Document. Grave négligence du ministère de la Santé algérien : aucune limitation aux enterrements des morts de la pandémie du coronavirus

Encore une autre négligence du ministère de la Santé en Algérie. Ce département ministériel qui est censé veiller sur...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you