A la une Exclusif. Houda Feraoun et Djamila Tamazirt font l'objet d'une...

Exclusif. Houda Feraoun et Djamila Tamazirt font l’objet d’une interdiction de quitter le territoire national

-

Juste après leur départ du gouvernement pour céder leurs places aux nouveaux ministres désignés et sélectionnés par Abdelmadjid Tebboune et son premier-ministre, Abdelaziz  Djerad, Imane Houda Feraoun, l’ex-ministre des TIC, de la Poste et des Télécommunications, ainsi que Djamila Tamazirt, l’ex-ministre de l’Industrie et des Mines, ont été officiellement frappées d’une interdiction de quitter le territoire national (ISTN), a-t-on pu confirmer au cours de nos investigations. 

Selon nos informations, Houda Feraoun et Djamila Tamazirt font l’objet d’une enquête menée par la justice algérienne à propos de leur implication dans plusieurs dossiers et scandales de corruption. La justice a décidé donc de les soumettre à une ISTN pour les empêcher de fuir de l’étranger échappant ainsi aux potentielles poursuites judiciaires qui vont se déclencher prochainement à leur encontre.

Il faut  savoir que Houda Feraoun traîne une réputation très sulfureuse et son nom est évoqué dans plusieurs dossiers de corruption comme les marchés onéreux accordés au géant chinois Huawei ou  le Data-Center de Lakhdaria ainsi que le favoritisme ayant bénéficié aux frères Kouninef détenteurs de plusieurs projets stratégiques dans le secteur des TIC depuis l’arrivée au pouvoir de la jeune ministre en septembre 2015.

Quant à Djamila Tamazirt, avant d’accéder au poste de ministre de l’Industrie, elle faisait l’objet d’une enquête judiciaire concernant le scandale de l’oligarque Mohamed Laid Benamor. L’ex-PDG groupe ERIAD avait accordé des avantages illicites et des privilèges douteux permettant à Mohamed Laid Benamor de s’approprier le complexe public agro-alimentaire de Corso, l’une des unités de production les plus importantes dans l’industrie agroalimentaire. Et ce projet avait fini par se solder par l’un des scandales de détournements de deniers publics les plus tragiques pour le Trésor Public.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Pourquoi l’Algérie doit s’inspirer en urgence du système de santé cubain

Des hôpitaux transformés en mouroirs, des infrastructures insalubres, sales, répugnantes dignes d'un pays ravagé par la guerre, un personnel...

Exclusif. Un haut responsable de Sonatrach sulfureux, incompétent et controversé conduira une importante délégation à ExxonMobil au Texas

Au moment où l'Algérie subit une crise financière sans précédent en raison de la chute de  ses revenus en...

Documents exclusifs. Cette société obscure créée par Anis Rahmani à Malte pour transférer ses devises à Dubai

Anis Rahmani, le tristement célèbre patron d'Ennahar TV, n'était pas seulement un propagandiste habile au service du pouvoir algérien....

Enquête – La BNP plus rapide que Sonatrach, se saisit des parts d’Ali Haddad dans Fertial!

FERTIAL Spa, société des fertilisants d’Algérie, issue de l’ouverture du capital de l’EPE FERTIAL, ex filiale d’ASMIDAL au profit...

Le Financial Times : “Les changements nécessaires à l’Algérie sont entre les mains du PDG de Sonatrach et s’il échoue…”

Le célèbre économiste britannique Nick Butler a signé ce lundi un article très instructif sur la situation actuelle en Algérie...

Le Financial Times prévient et tire la sonnette d’alarme : “Si l’Algérie ne change pas, elle va devenir le prochain État en déliquescence”

La situation économique alarmante et dangereuse de l’Algérie a fait l’objet de tout un article publié ce lundi par...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you