A la une Et maintenant Tebboune va-t-il dissoudre le parlement et les...

Et maintenant Tebboune va-t-il dissoudre le parlement et les autres assemblées ?

-

Abdelmadjid Tebboune devait dissoudre prochainement l’Assemblée Populaire et Nationale (APN) ainsi que toutes les assemblées héritées de l’ancien régime Bouteflika. C’est la promesse que Tebboune avait faite à plusieurs personnalités nationales et politiques lors de ses entrevues au palais présidentiel d’El-Mouradia. 

Lors de ses discussions organisées depuis janvier dernier en catimini au Palais Présidentiel El-Mouradia, Abdelmadjid Tebboune s’était engagé à dissoudre le parlement dés l’achèvement du processus de l’adoption finale de la nouvelle Constitution, a appris Algérie Part de plusieurs sources concordantes.

Or, ce processus vient justement de se clôturer puisque les députés algériens ont adopté la mouture finale du nouveau texte de la Constitution le le jeudi 10 septembre dernier. Il ne reste, désormais, que la dernière étape, à savoir le référendum populaire prévu le 1er novembre prochain.

Tebboune va-t-il, désormais, respecter son engagement ? Plusieurs sources proches de la Présidence algérienne ont assuré à Algérie Part que la dissolution du parlement et “de toutes les autres assemblées” est toujours à l’ordre du jour et devrait intervenir d’ici la fin de l’année en cours. Mais comment le pouvoir algérien envisage-t-il concrètement la mise en place de ce processus de dissolution ? Pour l’heure, il n’y a aucun agenda précis qui a été déterminé ou tracé par Tebboune et ses conseillers, assurent nos sources. Nul ne sait encore si des élections législatives anticipées seront organisées d’ici le mois de décembre prochain. D’autres sources avancent un autre scénario. Celui de l’organisation des élections législatives anticipées vers le mois de mai ou avril 2021 permettant ainsi au pouvoir algérien de juguler encore les conséquences de la crise sanitaire tout en préparant une nouvelle reconfiguration du champs politique algérien. Des partis politiques, des mouvances et des visages de l’ancien régime devront disparaître de la scène publique d’ici l’année prochaine. Un lifting nécessaire et salutaire à travers lequel le régime algérien espère calmer  définitivement la colère populaire et enterrer une fois pour toute le Hirak.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Oran : Le lanceur d’alerte Noureddine Tounsi victime d’une incroyable machination judiciaire

Le lanceur d'alerte Nourredine Tounsi, l'un des visages les plus emblématiques de la lutte contre la corruption en Algérie,...

L’affaire Kouninef : la montagne accouche d’une souris au tribunal de Sidi M’hamed

L'affaire tant attendue des frères Kouninef, de puissants oligarques algériens et les plus proches de la famille Bouteflika, a...

Culture – Ces Harmonieux et Méconnus Accords de Paix Algériens avec les Frères Juifs.

Né en Janvier 1943, le chanteur et musicien Mohamed Cherif Benani, surnommé Hamdi Benani, est décédé ce 21 Septembre 2020...

Enquête. Importations de l’Algérie à l’étranger : autopsie d’un fiasco annoncé depuis des années

Depuis de longues années, les dirigeants algériens jurent qu'ils vont réduire la facture des importations pour réduire l'impact des...

Le triste sort de la maman d’un détenu d’opinion suscite une vive émotion en Algérie

Depuis deux jours, le triste sort de la maman du détenu d'opinion Walid Kechida est au coeur de toutes...

Bloqué et rejeté par l’Algérie, Total part au Mozambique et va lui rapporter 50 milliards de dollars de revenus

Après avoir été bloquée dans plusieurs projets stratégiques en Algérie, Total s'implante ailleurs en Afrique pour développer des projets...

Les plus lus

L’affaire Kouninef : la montagne accouche d’une souris au tribunal de Sidi M’hamed

L'affaire tant attendue des frères Kouninef, de puissants oligarques...
- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you