A la une Equipements et dispositifs de prise en charge des cancéreux...

Equipements et dispositifs de prise en charge des cancéreux algériens : l’urgence d’une enquête des services de sécurité

-

Le traitement des demandes de visa est fortement perturbé « en raison de problèmes techniques répétés sur le réseau Internet », a reconnu récemment le Consulat général de France dans un communiqué rendu public. Ces problèmes ont été provoqués par le conflit qui oppose en ce moment l’opérateur privé SLC, appartenant à la famille Nezzar, à Algérie Télécom et l’Etat algérien, a-t-on pu confirmer au cours de nos investigations. 

Les centres de traitement des dossiers du visa Schengen au profit de l’ambassade de France en Algérie sont des traditionnels clients de l’opérateur SLC qui leur fournit du haut débit pour qu’ils puissent accomplir jouir d’une connexion internet rapide, une connexion large bande sans fil, capable de leur permettre de répondre à leurs besoins. Mais depuis plusieurs jours, SLC ne peut plus fournir à ses clients la même qualité de service car Algérie Télécom, l’opérateur étatique, a été instruit de couper « le lien principal » qui permettait à SLC de se connecter au câble sous-marin reliant Alger à Palma jusqu’à Paris, communément appelé ALPAL. Il ne reste à SLC qu’un deuxième lien secondaire, à savoir le SEA-ME-WE4 un câble sous-marin qui relie Alger à Marseille, qui ne permet pas d’offrir du très haut débit aux 700 clients de l »entreprise dirigée par Lotfi Nezzar.

Les centres de traitement de visas TLS et VFS, principaux partenaires de l’ambassade de France en Algérie, sont clients de SLC et subissent ainsi « les désagréments occasionnés » par cette guerre ouverte entre la famille Nezzar et l’Etat algérien. Selon nos sources, pour l’heure, Algérie Télécom et sa filiale ATS essaie de remplacer SLC dans ce segment de marchés pour éviter le chaos ou la paralysie à 700 entreprises ou institutions étrangères. Mais cette tâche s’annonce ardue car il faudra plusieurs mois pour Algérie Télécom ou d’autres partenaires de récupérer définitivement les anciens clients de  SLC. Et rien ne garantit encore que l’opérateur étatique pourra offrir la même qualité de service à ces clients désorientés et bousculés par un conflit aux relents politiques.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Libération des détenus du Hirak : le geste de Tebboune est bon même s’il est insuffisant…

Enfin un geste fait envers les détenus d'opinion et politiques en Algérie. Ce mercredi 1er juillet, Abdelmadjid Tebboune a...

Confidentiel. Depuis 4 jours, l’Algérie peine à produire 700 mille barils de pétrole par jour

Encore une chute historique et vertigineuse de la production des hydrocarbures en Algérie. Depuis 4 jours, l'Algérie peine à...

Exclusif. Raffinerie d’Augusta : Depuis le début de la crise du COVID-19, Sonatrach a perdu plus de 450 millions de dollars

La raffinerie d'Augusta est en train de devenir un véritable gouffre financier pour l'Algérie. Depuis le début de la...

L’après COVID-19 : L’opportunité des énergies renouvelables pour l’Algérie

L'après COVID-19 sera dur, très dur pour l'Algérie.  Des revenus pétroliers et gaziers en chute libre, des déficits budgétaires...

Confidentiel. NAFTAL : les nombreux logements de Lazhar ADJROUD, le patron du syndicat UGTA et ancien protégé de Sidi Said

Certes, Abdelmadjid Sidi Said n'est plus à la tête de l'Union générale des Travailleurs Algériens (UGTA), mais ses anciens...

Confidentiel. Le coronavirus COVID-19 a-t-il sauvé la tête de Houda Feraoun ?

Dimanche passé, la Cour Suprême a reporté les auditions de l'ex-ministre de la Poste, des télécommunications et des TIC,...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you