A la une Enorme confusion médiatique autour de Sonatrach et l'affaire du...

Enorme confusion médiatique autour de Sonatrach et l’affaire du fuel frelaté au Liban

-

Les médias libanais et la justice libanaise sont en train d’entretenir une énorme confusion autour de l’affaire du fuel frelaté. De nombreuses informations communiquées par les médias libanais dans ce dossier très complexe n’ont aucun fondement, a-t-on pu constater suite à nos investigations. 

D’abord, les médias libanais affirment qu’un certain Tarek Faoual est représentant de Sonatrach au Liban et fait l’objet de poursuites judiciaires à Beyrouth, rapporte le lundi 6 juillet 2020 le média libanais L’Orient Le Jour, précisant que ce “représentant de Sonatrach” est poursuivi comme les autres personnes citées dans ce dossier par la justice libanaise pour « fraude » et « blanchiment d’argent ». Or, cette information est totalement infondée car Tarek Faoual n’a aucune relation organique ou contractuelle avec Sonatrach ni aucune de ses filiales. Il n’est pas du tout un employé de Sonatrach ni son représentant. Ni la Sonatrach ni aucune de ses filiales n’ont de bureau au Liban ni aucun représentant légal qui est habilité à prendre des décisions ou signer des documents officiels au nom de Sonatrach.

En réalité, Tarek Faoual n’est qu’un consignataire de navire, agent de maritime, avec lequel la Sonatrach travaille régulièrement. Mais il n’est aucunement affilié à Sonatrach ni employé de ses filiales. Selon les informations que nous avons pu recueillir, Tarek Faoual est le patron de l’entreprise libanaise “Victoire” qui gère uniquement les opérations et procédures douanières concernant la réception des navires transportant les carburants vendus par Sonatrach au Liban dans le cadre du fameux accord commercial signé entre les deux Etats algériens et libanais en 2005.

Tarek Faoual a été  chargé par Sonatrach de s’occuper de la prise en charge des navires transportant les carburants jusqu’au Liban. Au mois de janvier et avril 2018, la filiale de Sonatrach la Sonatrach Petroleum Corporation BVI, créée en 1989 pour le trading et le transport maritime des hydrocarbures, liquides et gaz et disposant de deux bureaux, l’un à Alger et l’autre à Londres, avait envoyé des correspondances officielles au ministère libanais de l’Energie pour désigner Tarek Faoual comme principal responsable en tant que directeur de la société libanaise Victoire de négocier le chargement et le déchargement des cargaisons des navires de Sonatrach avec les manutentionnaires et supervise les opérations de réception et de livraison de marchandises. C’était lui qui effectuait les diverses formalités administratives (documents pour l’exportation, titres de propriété, déclaration aux douanes). Malheureusement, les médias libanais ont entretenu une confusion autour de la mission et le rôle de ce Tarek Faoual portant ainsi un grave préjudice à la compagnie nationale des hydrocarbures.

 

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Confidentiel. Le PDG de Sonatrach demande aux “services” des enquêtes d’habilitation sur les conseillers de son ministre

Grave dysfonctionnement au plus haut sommet de l'Etat algérien. Dans le secteur des hydrocarbures, les relations devenues sont très...

Exclusif. Manoeuvre dangereuse et inédite du gouvernement algérien : placer l’ANPP sous la tutelle du ministère de l’Industrie pharmaceutique

Le contrôle de l'Agence nationale des produits pharmaceutiques (ANPP) est au coeur de toutes les convoitises en Algérie. Le...

Enquête Exclusive – Le Petit Despote de l’Office Nationale de Météorologie, Échantillon Algérien de la Médiocre Gouvernance !

L'Office National de la Métérologie (ONM), placé sous la tutelle du Ministère des transports, est l'élément essentiel de la...

Après l’Union Européenne, la Suisse ferme ses frontières aux Algériens

Nouveau coup dur pour l'Algérie. Les autorités suisses viennent de fermer les frontières de la Suisse aux voyageurs algériens....

Confidentiel. Aroua Abdelmalek, le gendre de Gaid Salah, quitte son poste à Paris pour rentrer en Algérie

Aroua Abdelmalek, le gendre du défunt Chef d'Etat-Major de l'armée algérienne Ahmed Gaid Salah, a quitté son poste au...

Exclusif. Le PDG de Sonatrach écarté de la commission de travail sur l’élaboration des textes de la Nouvelle loi sur les Hydrocarbures

Le PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar, a été brutalement écarté de la commission de travail mise en place par...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you