A la une Encore un autre jeune algérien emprisonné pour des publications...

Encore un autre jeune algérien emprisonné pour des publications sur Facebook jugées offensantes à l’encontre de Tebboune

-

La prison encore et toujours. Un autre jeune algérien vient d’être placé en détention provisoire, à savoir placé sous mandat de dépôt, à cause de ses publications sur Facebook jugées offensantes à l’encontre du Président Abdelmadjid Tebboune. Il s’agit du jeune militant du Hirak Fayçal Zeghad originaire d’Oran.  

Ce dernier il a été  placé sous mandat de dépôt le vendredi dernier 11 Septembre. Il avait été arrêté la première fois par les services de sécurité le mardi 8 septembre dernier. Il avait été ensuite relâché le soir. Mais le mercredi matin, les policiers viennent le “cueillir” dans un café populaire situé au centre de la ville d’Oran, nous apprend à ce sujet le comité national de libération des détenus d’opinion (CNLD).

 

Faycal Zeghad a été placé en garde-à-vue jusqu’à vendredi passé où il a été présenté directement devant le tribunal City Djamel d’Oran. Avec une rapidité déconcertante  dans le cadre de la comparution immédiate, la justice décide de le placer en détention renvoyant son procès au 16 septembre prochain. Mais pourquoi tant d’acharnement à l’encontre de Faycalt Zeghad ? Que lui reproche exactement la justice algérienne ? Le jeune oranais est accusé  d’outrage à corps constitué à travers des publications s ur Facebook portant offense au Président de la République !

Toute une cabale judiciaire et une arrestation musclée pour de simples publications sur Facebook. La justice algérienne sombre encore une fois dans un nouveau délire qui soulève de nombreuses inquiétudes sur l’avenir des libertés publiques en Algérie. Il faut savoir enfin que de nombreux militants et activistes algériens, voire de simples internautes, ont été incarcérés à la suite de publications sur Facebook jugées offensantes à l’encontre du Président Abdelmadjid Tebboune.

Rappelons nous de la triste histoire du militant Larbi Tahar, originaire d’El-Bayadh, qui avait écopé au mois de mai dernier de 18 mois de prison ferme après avoir été accusé d’« outrage au président de la République » pour des messages publics dans lesquels il qualifiait Abdelmadjid Tebboune de « président illégitime ».

Pendant la même période, le parquet d’Aïn Temouchent avait requis mercredi 9 ans de prison ferme contre un autre détenu hirakiste, Hicham Sahraoui, accusé notamment « d’outrage à corps constitué et d’atteinte à la personne du président de la République ». Ces peines lourdes et cet harcèlement judiciaire témoignent de cette nouvelle dérive totalitaire qui s’enracine en Algérie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Exclusif. Le patron de la plus importante banque algérienne à l’étranger auditionné pendant plus de 17 heures par la Police française

La police française continue d'approfondir son enquête sur la Banque BIA, la plus importante banque algérienne établie à l'étranger....

Confidentiel. Le député milliardaire Abdelmalek Sahraoui, son partenaire à Sétif et le “cadeau” de deux milliards pour Bédoui

Le député milliardaire Abdelmalek Sahraoui, le dernier des oligarques algériens encore épargnés par les poursuites judiciaires et jouissant encore...

Capital Humain 2020 – L’Algérie Première en Afrique du Nord Selon la Banque Mondiale !

L'indice du capital humain (HCI) est une mesure internationale qui compare les composants clés du capital humain à travers...

L’absence d’une politique de dépistage en Algérie rend impossible l’ouverture réelle des frontières

L'Algérie risque, malheureusement, de ne pas pouvoir ouvrir ses frontières jusqu'à la fin... de la pandémie de la COVID-19...

Algérie : Une probable reprise des vols nationaux au mois d’octobre, mais aucun plan d’action pour gérer l’ouverture des frontières

C'est le fou total. Les autorités algériennes n'ont préparé aucun plan pour gérer l'ouverture des frontières afin d'affronter le...

Sonatrach – Ces Hauts Cadres Qui Paient Pour se Maintenir à Leurs Postes !

Un nouveau scandale vient d’ébranler l’organisation et le fonctionnement de la société publique d’Hydrocarbures algérienne Sonatrach, en matière de...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you