A la une Documents Exclusifs - Djamila Tamazirt, Ministre en Algérie et...

Documents Exclusifs – Djamila Tamazirt, Ministre en Algérie et Restauratrice à Paris !

-

L’ancienne ministre de l’Industrie au gouvernement impopulaire de Nourredine Bedoui, Djamila Tamazirt, a été une nouvelle fois convoquée par les enquêteurs de la brigade de Bab Jedid à la fin de la semaine dernière. 

L’ex-ministre de l’Industrie, qui est née à le 05 Novembre 1956 à Tizi Rached, fait l’objet depuis le 2 janvier dernier d’une Interdiction de sortie de territoire (ISTN) émise par la justice et son passeport lui a été retiré juste après l’installation et la passation de consignes avec le nouveau Ministre Ferhat Ait Ali Brahim.

Ferhat Ait Ali nouveau Ministre de l’Industrie et Mme Djamila Tamzirt ancienne Ministre de l’Industrie et des Mines

 

Mariée en février 1984 à Mr Hafid Ikhenache, Djamila a été convoquée pour ses liens dans plusieurs affaires lorsqu’elle était directrice financière et comptable de l’EPE ERIAD de 1999 à 2006, puis PDG de cette même entreprise de 2007 à 2014 avant de devenir PDG du groupe AGRODIV de 2015 à 2018.

Anciennement simple chef de service des finances au niveau de la société de Gestion des participations céréales SEGRO, Djamila est vite devenue un haut cadre du Ministère de l’Industrie, travaillant sous la houlette du très controversé Abdesselam Bouchouareb, auquel elle a d’ailleurs fini par succéder.

Mme Tamazirt, proche de la Famille d’Ali Haddad, est aujourd’hui poursuivie dans le cadre notamment de l’octroi opaque des moulins à l’époque où elle occupait le poste de P-DG du groupe agroalimentaire public Agrodiv et pour l’octroi d’avantages indus à des hommes d’affaires, en particulier Tahkout Mahieddine et Mohamed Laid Benamor.

Il faut savoir que le Décret exécutif n ° 14-241 du Aouel Dhou El Kaada 1435 correspondant au 27 août 2014 a fixé les attributions du Ministre de l’Industrie et des Mines.

Dans le cadre de son exercice, Madame Tamazirt avait pour attributions, au titre de la promotion et du développement de la petite et moyenne entreprise : d’encourager la création de nouvelles petites et moyennes entreprises; au titre de la promotion et de l’attractivité de l’investissement : de proposer la politique nationale liée à la promotion de l’investissement et l’amélioration du climat des affaires, faciliter et améliorer l’environnement d’investissement, de l’entrepreneuriat et de la création d’entreprises, et enfin au titre de la promotion et du développement de la petite et moyenne entreprise : encourager la création de nouvelles petites et moyennes entreprises et l’élargissement de leur champ d’activité.

Des actions qui auraient pu mener à mettre en place un réseau d’entreprises et d’industries à même de participer à la relance économique de l’Algérie.

Mais il semble bien que Djamila Tamazirt n’ait jamais réellement fait confiance à la politique du Pays qu’elle servait, au point de préférer investir dans une affaire…en France !

Restaurant ”la Pergola” à Levallois Perret – Paris

En effet, en 2010, alors qu’elle était PDG d’ERIAD, Mme Tamazirt a décidé d’investir avec sa sœur et son beau-frère dans la société ”LINDA” qui a pour objet l’acquisition la vente, l’exploitation de tous fonds de commerce de débits de boissons, bar, brasserie, restaurant sous toutes ses formes, discothèque, PMU, LOTO…etc

 

Pour ce faire, Djamila a donné une procuration, datée du 15 Septembre 2010 et signée auprès du Notaire Kaddour Belgacem à Alger, à sa sœur Saliha Lekmi née Tamazirt, épouse de Monsieur Nacer Lekmi et demeurant au Saint Maure des Fosses, dans le département de la grande métropole parisienne du Val de Marne.

Djamila Tamazirt a préalablement déposé ses apports en numéraires à la Banque Populaire Val de France, au compte de cette affaire commerciale au capital social dérisoire et immatriculée au Registre du Commerce le 22-09-2010, et dans laquelle elle est actionnaire à hauteur de 5% de parts, alors que la valeur réelle estimée de l’entreprise (l’actif net circulant) est de plus de 350.000 Euros !

Cette entreprise, qui exploite aujourd’hui le restaurant Franco-Italien La Pergola, situé au 1 place du Maréchal de Lattre de Tassigny à Levallois Perret dans la chic banlieue parisienne, a un chiffre d’affaire déclaré qui dépasse les 200.000 Euros. Une belle affaire !

Notre Ministre s’est bien évidemment bien gardée de déclarer ces revenus en devises dans sa déclaration de patrimoine, et n’a pas eue non plus à s’expliquer sur le transfert de devises à l’Etranger…

C’est encore une fois ici que s’arrête notre rôle de journaliste ! Aux autres acteurs de prendre la relève de nos révélations.

Fabienne Outar

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Exclusif. 96 magistrats traduits devant le Conseil de discipline en janvier une centaine au mois de maris dont des juges solidaires avec le Hirak

Pas moins de 96 magistrats ont été traduits au mois de janvier passé par le ministère de la Justice...

La principale leçon du Hirak : la justice algérienne, le chantier prioritaire et urgent sans lequel le changement est impossible

Une année. Les Algériens, et les Algériennes, s’apprêtent à célébrer l’an I du Hirak, cette belle et émouvante révolte...

Les forces de sécurité chassent les stewards et les hôtesses de l’aéroport d’Alger : vers l’organisation d’une marche des PNC à la Place Audin

La situation ne se cesse de se compliquer à Air Algérie. Le conflit opposant les PNC, stewards et hôtesses...

Documents exclusifs. Ces affaires pour lesquelles la justice algérienne a convoqué le DG du FNI et l’a placé sous contrôle judiciaire

La justice algérienne ouvre enfin le dossier du Fonds National d'Investissement (FNI), la plus importante et stratégique institution financière...

Pertes financières, grèves, paralysie : Qu’attend Tebboune pour intervenir dans le dossier d’Air Algérie ?

De jour en jour, Air Algérie s’enfonce dans le chaos. Pour le quatrième jour consécutif, les stewards et hôtesses...

Manifestations devant les consulats algériens contre le scrutin présidentiel du 12 décembre dernier : les graves accusations de Tebboune contre la Police française

Abdelmadjid Tebboune a lancé de graves accusations contre la police française dans les colonnes du quotidien français Le Figaro...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you