A la une Documents exclusifs. Abus de fonction et octroi d'indus avantages...

Documents exclusifs. Abus de fonction et octroi d’indus avantages à soi-même : les pratiques sombres d’Azzedine Mihoubi

-

Le chouchou des médias lourds en Algérie, le candidat aux élections présidentielles du 12 décembre prochain, Azzedine Mihoubi est impliqué dans un dossier de pratiques illicites et immorales qui révèle clairement un abus de fonction et un octroi d’indus avantages à soi-même. Algérie Part a obtenu effectivement des documents exclusifs démontrant l’utilisation de l’argent public à des fins privées et personnelles par Azzedine Mihoubi, le patron du RND et candidat aux élections présidentielles, l’homme qui jouit en ce moment de toute la bienveillance des médias lourds algériens et d’une partie des généraux de l’institution militaire. 

Ces documents exclusifs ont été remis à Algérie Part par le chroniqueur et artiste algérien Djamel B., établi en France depuis de nombreuses années. Lors d’une émission diffusée en live par Algérie Part, Djamel B. a dévoilé ces documents accablants à l’encontre d’un Azzedine Mihoubi lequel ne cesse de promettre dans ses divers meetings le changement radical, la fin de la corruption et des privilèges en politique.

Il s’avère ainsi, comme le montrent ces documents en notre possession, que lorsque le sieur Azzedine Mihoubi était aux commandes du ministère de la Culture entre 2015 jusqu’à avril 2019 a abusé de ses fonction en 2017 pour imposer ses propres oeuvres littéraires à l’Office National de la Culture et de l’Information (ONCI), l’un des organismes publics les plus importants du secteur de la Culture, pour les adapter dans le cadre de manifestations culturelles financées par les fonds publics du ministère de la Culture dirigé par… Azzedine Mihoubi. Ces oeuvres littéraires sont “Kala Echahid” d’Azzedine Mihoubi qui avait été adapté dans le cadre de la production d’une opérette intitulée “Kala Echahid” et “Haizi”, une autre oeuvre de Mihoubi, adaptée également dans le cadre de la production d’une opérette intitulée “Haizia”.

La première oeuvre “Kala Echahid” a été adaptée dans le cadre de production d’une oeuvre théâtrale dédiée à la célébration de la journée du Chahid, un évènement qui s’est déroulé les 16 et 18 février 2016. La deuxième oeuvre littéraire d’Azzedine Mihoubi, à savoir Haizia, a été adaptée dans le cadre de la 9e édition du festival du théâtre arabe, organisé à Oran, Mostaganem du 10 au 19 janvier 2017.

Pour l’adaptation de ces deux oeuvres, le ministre Azzedine Mihoubi avait reçu deux chèques de 100 millions centimes pour chacune des adaptions de ses textes littéraires par l’ONCI. Ainsi, Azzedine Mihoubi a récolté 200 millions de centimes dans cette affaire au moment où il est ministre en fonction au gouvernement. Et ministre chargé de la Culture ! Il s’agit donc bel et bien d’un conflit d’intérêt énormissime et inédit car l’ONCI, placé sous l’égide du ministre de la Culture, a octroyé un “marché” et des paiements à, certes, un auteur confirmé, mais ce dernier occupait au moment de la signature des deux contrats d’adaptation de ses oeuvres littéraires par l’ONCI le poste…. de Ministre de la Culture !

De ce fait, Azzedine Mihoubi est clairement coupable d’abus de fonction et d’octroi de privilèges illicites car il n’a aucunement le droit de “candidater” à une compétition culturelle financée par l’argent  dont il avait la charge de veilleur sur sa bonne gestion et utilisation. Tous les documents, contrats avec l’ONCI et chèques attribués à Azzedine Mihoubi sont à la portée de nos lecteurs et lectrices :

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

L’Algérie est en train de rater une opportunité historique pour la transformation et la diversification de son économie

 En chinois, le mot « crise » est composé de deux caractères. L'un signifie le « danger » et...

Confidentiel. Tayeb Louh n’a plus de quoi payer ses 4 avocats…

Tayeb Louh, l'ancien puissant ministre de la Justice de 2013 jusqu'à 2019, l'homme qui a voulu entrer en compétition...

Le ministère de la Santé sans secrétaire général depuis deux mois à cause des scandales de corruption

En pleine pandémie du COVID-19 face à laquelle tous les efforts sont nécessaires pour  sauver des vies et endiguer...

Confidentiel. Le général Mohamed Saal, le protecteur discret du “corrompu” Tahar Allèche

Le 27 février 2020, Algérie Part avait publié un article dans lequel il lance cette lancinante interrogation : Qui...

Exclusif. L’ombre de Fuat Tosyalı et de Selim Bora plane sur la crise algéro-française

Non, la crispation des relations algéro-françaises ces derniers jours ne s'explique pas uniquement par "les attaques médiatiques" de certaines...

Les scandales de corruption empêchent l’Algérie de présider une commission importante de l’ONU

Depuis le 21 janvier dernier, c'est l'Algérie qui avait été désignée pour présider les travaux de La Conférence du...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you