A la une Document. Pandémie du coronavirus : Le ministère de la...

Document. Pandémie du coronavirus : Le ministère de la Santé ordonne aux hôpitaux algériens de ne plus libérer les cas suspects

-

Les hôpitaux algériens n’ont plus le droit de relâcher ou de libérer les cas suspects présentant tous les symptômes du nouveau coronavirus COVID-19. C’est du moins  ce que cette nouvelle note du ministère de la Santé ordonne aux établissements de santé public algériens. 

Désormais, les cas suspects de coronavirus ne doivent pas quitter les hôpitaux tant que les résultats de leurs tests de dépistage ne leur ont pas été officiellement communiqués. Ainsi, les cas suspects recensés devront rester à l’isolement dans un hôpital pour éviter tout risque de contagion aggravant ainsi la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus sur le territoire national.

Cependant, plusieurs médecins et membres du personnel soignant interrogés par Algérie Part s’interrogent sur l’applicabilité de cette nouvelle mesure au regard des capacités faibles de l’hébergement dans les services de pneumologie, infectiologie ou les urgences des hôpitaux publics algériens. Le personnel soignant ne cesse de réclamer davantage de moyens logistiques pour pouvoir prendre en charge les patients contaminés au coronavirus. Certains médecins algériens ont diffusé des vidéos sur les réseaux sociaux pour clamer leur détresse face aux conditions déplorables dans les quelles is doivent lutter contre le COVID-19. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

L’Algérie est en train de rater une opportunité historique pour la transformation et la diversification de son économie

 En chinois, le mot « crise » est composé de deux caractères. L'un signifie le « danger » et...

Confidentiel. Tayeb Louh n’a plus de quoi payer ses 4 avocats…

Tayeb Louh, l'ancien puissant ministre de la Justice de 2013 jusqu'à 2019, l'homme qui a voulu entrer en compétition...

Le ministère de la Santé sans secrétaire général depuis deux mois à cause des scandales de corruption

En pleine pandémie du COVID-19 face à laquelle tous les efforts sont nécessaires pour  sauver des vies et endiguer...

Confidentiel. Le général Mohamed Saal, le protecteur discret du “corrompu” Tahar Allèche

Le 27 février 2020, Algérie Part avait publié un article dans lequel il lance cette lancinante interrogation : Qui...

Exclusif. L’ombre de Fuat Tosyalı et de Selim Bora plane sur la crise algéro-française

Non, la crispation des relations algéro-françaises ces derniers jours ne s'explique pas uniquement par "les attaques médiatiques" de certaines...

Les scandales de corruption empêchent l’Algérie de présider une commission importante de l’ONU

Depuis le 21 janvier dernier, c'est l'Algérie qui avait été désignée pour présider les travaux de La Conférence du...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you