A la une Document exclusif. Le ministère de la Santé a peur...

Document exclusif. Le ministère de la Santé a peur du risque de saturation de tous les hôpitaux du pays

-

Le discours a radicalement changé. Il y a quelques semaines, les autorités algériennes se targuaient de contrôler totalement la situation sanitaire en Algérie.  Or, aujourd’hui, la situation semble lui échapper entièrement. Et c’est ce que le ministère de la Santé reconnaît ouvertement dans sa dernière instruction adressée aux directeurs des hôpitaux publics ou établissements privés ainsi qu’à tous les directeurs de la Santé des Wilayas du pays. Datant du 7 juillet, c’est le dernier document officiel communiqué depuis Alger par le ministère de la Santé à tous ses directeurs locaux et responsables des structures de la santé publique, a confirmé Algérie Part au cours de ses investigations. 

Dans ce document, le ministère de la Santé a clairement reconnu que l’Algérie fait aujourd’hui face au risque d’une saturation complète de ses hôpitaux. Le ministère de la Santé parle également d’une “recrudescence” des cas du COVID-19 et du risque de “l’épuisement des équipes de santé”, à savoir le personnel soignant. Le ministère de la Santé a donc changé son vocabulaire et reconnaît pour la première fois la dangerosité de la situation sanitaire dans le pays.

Et pour faire face à ce danger, le ministère algérien de la Santé a recommandé en urgence l’utilisation optimale de tous les lits d’hôpitaux. Il a également demandé l’augmentation des capacités des lits d’hospitalisation et des lits de réanimation. Le ministère de la Santé définit même le seuil alarmant qu’il ne faut pas franchir pour ne pas tomber dans une véritable catastrophe sanitaire. Il demande ainsi aux responsables des hôpitaux d’anticiper les problèmes de la forte pression sur les unités COVID-19 à partir du moment où les capacités de prise en charge des hôpitaux algériens atteint les 65 %. Le ministère de la Santé algérien demande enfin la mobilisation du secteur privé pour hospitaliser les malades du COVID-19. Par ailleurs, pour faire face à la situation actuelle, toutes les équipes du personnel médical et paramédical de toutes les spécialités confondues doivent être mobilisées pour se mettre au service des unités chargées de la prise en charge des patients victimes du COVID-19.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Enquête Exclusive – Le Petit Despote de l’Office Nationale de Météorologie, Échantillon Algérien de la Médiocre Gouvernance !

L'office National de la Métrologie (ONM), placé sous la tutelle du ministère des transports, est l'élément essentiel de la...

Après l’Union Européenne, la Suisse ferme ses frontières aux Algériens

Nouveau coup dur pour l'Algérie. Les autorités suisses viennent de fermer les frontières de la Suisse aux voyageurs algériens....

Confidentiel. Aroua Abdelmalek, le gendre de Gaid Salah, quitte son poste à Paris pour rentrer en Algérie

Aroua Abdelmalek, le gendre du défunt Chef d'Etat-Major de l'armée algérienne Ahmed Gaid Salah, a quitté son poste au...

Exclusif. Le PDG de Sonatrach écarté de la commission de travail sur l’élaboration des textes de la Nouvelle loi sur les Hydrocarbures

Le PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar, a été brutalement écarté de la commission de travail mise en place par...

Après les graves révélations de Hamel, la justice algérienne n’a pas bougé le petit doigt !

L'ancien patron de la DGSN, Abdelghani Hamel, a fait de graves révélations sur un large réseau mafieux de trafic...

L’ombre du clan de Houda Feraoun plane sur la crise des liquidités en Algérie

Houda-Imane Faraoun a quitté officiellement le ministère de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you