A la une Des opposants algériens interpellent la ministre de l’Intérieur italienne...

Des opposants algériens interpellent la ministre de l’Intérieur italienne après sa rencontre avec Tebboune à Alger

-

La ministre italienne de l’Intérieur, Mme Luciana Lamorgese, a rencontré hier mardi 15 septembre à Alger. L’audience s’est déroulée en présence des membres de la délégation accompagnant la ministre italienne, du directeur de cabinet de la Présidence de la République, du ministre des Affaires étrangères et du ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire, a précisé hier mardi un communiqué de la Présidence de la République. 

Cette rencontre a fortement déplu au Rassemblement Algérien Démocrate & Progressiste (RADP), un collectif de ressortissants algériens structurés au niveau de 27 pays à travers le monde et engagés en faveur de la défense des revendications du Hirak. Ce mouvement qui entend peser sur la construction d’une nouvelle alternative au statu-quo actuel qui paralyse l’Algérie dans un environnement totalement hostile aux libertés publiques a saisi depuis Paris par écrit la ministre italienne.

Dans sa lettre dont Algérie Part détient une copie, le RADP a informé Luciana Lamorgese que “les démocrates Algériens regrettent votre déplacement fâcheux en Algérie, pays du million et demi de martyrs, qui auront donné leur vie pour arracher dans la douleur, « l’indépendance, confisquée de leur pays”.  “Hormis l’offense faite à un peuple accablé, qui se bat pour sa liberté, sa dignité et in fine pour la construction légitime d’un état civil, égalitaire et moderne, vous avez aussi involontairement, écorné l’image de votre pays”, ajoutent les initiateurs du RADP dans leur lettre incendiaire dans laquelle ils demandent à la ministre italienne de ne pas ignorer que “les droits de l’homme sont allègrement piétinés dans ce pays, par un régime autocratique et illégitime, officiellement dirigé par un « Président de la République» désigné”.

Le RADP a fait savoir enfin que “désormais, notre mouvement adressera une lettre ouverte via la presse, à tous les représentants de gouvernements qui se déplaceront en Algérie”. L’objectif apparent du RADP est de rappeler à tous les partenaires étrangers de notre pays que le pouvoir actuel n’a aucune légitimité populaire.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

L’absence d’une politique de dépistage en Algérie rend impossible l’ouverture réelle des frontières

L'Algérie risque, malheureusement, de ne pas pouvoir ouvrir ses frontières jusqu'à la fin... de la pandémie de la COVID-19...

Algérie : Une probable reprise des vols nationaux au mois d’octobre, mais aucun plan d’action pour gérer l’ouverture des frontières

C'est le fou total. Les autorités algériennes n'ont préparé aucun plan pour gérer l'ouverture des frontières afin d'affronter le...

Sonatrach – Ces Hauts Cadres Qui Paient Pour se Maintenir à Leurs Postes !

Un nouveau scandale vient d’ébranler l’organisation et le fonctionnement de la société publique d’Hydrocarbures algérienne Sonatrach, en matière de...

Le général à la retraite Abdelaziz Medjahed écarté de la Présidence dans des conditions troublantes

A la surprise générale, le général-major à la retraite Abdelaziz Medjahed, l'un des conseillers les plus influents au palais...

Adrar, Chlef, Constantine : arrestations, condamnations arbitraires et climat de terreur

Après l'épisode sinistre de Khaled Drareni, la justice algérienne a encore accablé plusieurs autres militants pacifiques et des activistes...

Aucun algérien parmi les 20 finalistes du concours du meilleur jeune entrepreneur africain

Encore une absence d'une épreuve majeure en Afrique qui démontre la régression économique de l'Algérie à l'échelle continentale. Naguère...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you