A la une Des militants algériens vont saisir le parlement européen pour...

Des militants algériens vont saisir le parlement européen pour imposer à l’Algérie un embargo sur la vente des armes de répression

-

Demain lundi 5 octobre, un groupes de militants algériens du Hirak établis à l’étranger vont se rendre officiellement à Strasbourg pour saisir le Parlement Européen et lui demander d’imposer un embargo à l’Algérie afin de suspendre toutes les ventes d’armes de répression utilisées par les gendarmes et les policiers qui interviennent violemment contre les manifestants pacifiques du Hirak qui tentent de se mobiliser dans le calme pour poursuivre la contestation citoyenne entamée depuis le 22 février 2019. 

Algérie Part a appris de plusieurs sources concordantes que ces militants algériens veulent convaincre les députés européens de voter une résolution qui obligerait les Etats européens à suspendre toutes les fournitures des équipements à la gendarmerie et police algérienne. Dans le viseur des militants algériens qui font du lobbying auprès du parlement européen, il y a les les grenades lacrymogènes de type CM4, CM6 et G1 qui sont utilisées massivement depuis plusieurs jours à Béjaia contre les manifestants pacifiques qui sortent chaque vendredi dans les rues afin de réclamer le départ du régime algérien et la construction d’un Etat civil et non militaire.

Parmi ce groupe de militants qui vont se rendre demain lundi à Strasbourg, nous retrouvons des initiateurs de la fameuse marche vers le siège de l’ONU à Genève le 23 août dernier pour dénoncer  les “arrestations arbitraires” qui ont lieu en Algérie. Un rassemblement avait été organisé devant le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme (HCDH) et une lettre avait été remise au Haut-Commissaire aux droits de l’homme, Michelle Bachelet.

A travers cette nouvelle action de protestation devant le parlement européen à Strasbourg, les militants du Hirak algérien veulent inciter les pays européens à proposer “un moratoire sur les licences d’exportation d’armement vers l’Algérie jusqu’à ce qu’aucun doute n’existe sur le fait que l’Algérie ne soit plus en contradiction avec les engagements internationaux dans sa politique répressive envers les manifestants pacifiques”, résume enfin à ce sujet sur sa page Facebook la militante algérienne Assia Guechoud sur son mur Facebook qui fait partie de ce collectif mobilisé dés demain lundi à Strasbourg.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

COVID-19. Inquiétante augmentation des admissions en réanimation dans les hôpitaux des wilayas du centre de l’Algérie

Les hôpitaux des wilayas du centre du pays sont en train de connaître une dangereuse augmentation des admissions en...

COVID-19. Nouvelles augmentations des hospitalisations au centre et à l’est de l’Algérie

Le nombre des patients atteints de COVID-19 et hospitalisés est en train d'augmenter depuis le 15 octobre dernier notamment...

Confidentiel. Le fils du général-major Menad Nouba remis en liberté et obtient un non-lieu

Sofiane Menad, le fils du général-major Menad Nouba, l’ancien patron de la gendarmerie nationale, qui avait été incarcéré...

Crise du COVID-19. L’inquiétante dépression des entreprises algériennes

Les mois passent et rien, absolument rien, de concret n'est fait en faveur des entreprises algériennes qui se battent...

Crise du COVID-19 : l’Algérie, l’un des rares pays dans le monde qui a totalement oublié ses entreprises

Les entreprises algériennes ont été totalement abandonnées par les autorités de leur pays face à la crise du COVID-19,...

L’extrémisme islamiste : la France doit-elle méditer l’expérience algérienne ?

Avec la décapitation horrible et barbare d'un enseignant français dans une localité de la banlieue parisienne à cause d'un...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you