A la une COVID-19. Un éminent professeur français prévient : "C'est en...

COVID-19. Un éminent professeur français prévient : “C’est en train d’exploser en Algérie”

-

Le professeur Eric Caumes, chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, a tiré la sonnette d’alarme concernant la situation sanitaire en Algérie qui se dégrade à cause de l’explosion des cas de COVID-19. Cet éminent spécialiste français a dénoncé le caractère dangereux des vols de rapatriement déployés entre l’Algérie et la France. Selon le professeur Eric Caumes, de nombreuses personnes contaminées au COVID-19 ont été rapatriées de l’Algérie vers la France sans aucune mesure de mise en quarantaine faisant ainsi circuler encore une fois le virus du COVID-19. 

 

Spécialisé en Pathologie infectieuse et tropicale, clinique et biologique Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, AP-HP, le Professeur Eric Caumes a expliqué dans les colonnes du magazine français l’Express qu’il  “n’y a jamais eu de disparition du virus, contrairement à ce que j’ai entendu dans les médias”.  Le Professeur Eric Caumes pointe du doigt la responsabilité des vols de rapatriement organisés entre l’Algérie et la France.

“Récemment, des vols entre l’Algérie et la France ont été organisés avant que les frontières ne rouvrent officiellement. Il y avait des personnes contaminées à bord. Depuis samedi dernier, nous avons des cas de binationaux qui sont probablement allés se confiner là-bas et ont été rapatriés. Il y a une vingtaine de malades dans toute la France. Cela pose la question du traçage et de l’isolement de l’ensemble des personnes qui ont voyagé avec eux, qui se trouvent maintenant disséminées sur le territoire et risquent de faire repartir l’épidémie ici, alors qu’elle est en plein boom au Maghreb”, déplore à ce sujet le chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

“C’est en train d’exploser en Algérie, et la courbe est similaire au Maroc. Des tests PCR devraient d’ailleurs être mis en place pour ceux qui montent dans l’avion à Alger”, suggère fortement Eric Caumes selon lequel à la Salpêtrière, son unité dédiée au Covid est toujours “pleine”.

Les déclarations du Professeur Eric Caumes épinglent fortement l’Algérie qui se retrouve, aujourd’hui, dans la catégorie des pays exportateurs du COVID-19 à cause de la forte propagation du virus sur le territoire algérien en l’absence d’un sérieux et efficace dispositif de prévention sanitaire. Les autorités algériennes devraient prendre en considération l’alarme que vient de sonner l’éminent professeur Eric Caumes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Après l’Union Européenne, la Suisse ferme ses frontières aux Algériens

Nouveau coup dur pour l'Algérie. Les autorités suisses viennent de fermer les frontières de la Suisse aux voyageurs algériens....

Confidentiel. Aroua Abdelmalek, le gendre de Gaid Salah, quitte son poste à Paris pour rentrer en Algérie

Aroua Abdelmalek, le gendre du défunt Chef d'Etat-Major de l'armée algérienne Ahmed Gaid Salah, a quitté son poste au...

Exclusif. Le PDG de Sonatrach écarté de la commission de travail sur l’élaboration des textes de la Nouvelle loi sur les Hydrocarbures

Le PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar, a été brutalement écarté de la commission de travail mise en place par...

Après les graves révélations de Hamel, la justice algérienne n’a pas bougé le petit doigt !

L'ancien patron de la DGSN, Abdelghani Hamel, a fait de graves révélations sur un large réseau mafieux de trafic...

L’ombre du clan de Houda Feraoun plane sur la crise des liquidités en Algérie

Houda-Imane Faraoun a quitté officiellement le ministère de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication...

Confidentiel. Les manoeuvres indélicates de Belhimer contre son collègue Ferhat Ait Ali

"La nouvelle Algérie" n'est en aucun cas différente  de l'ancienne Algérie. Et pour cause, les luttes de clans sont...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you