A la une COVID-19 : l'irresponsabilité des agents de voyage algériens qui...

COVID-19 : l’irresponsabilité des agents de voyage algériens qui refusent le test PCR imposé en Tunisie

-

De la pure inconscience et irresponsabilité. Mercredi dernier, des agents de voyage algériens ont été reçus par le ministre du tourisme tunisien, Mohamed Ali Toumi. Lors de cette rencontre, l’officiel tunisien a tenté de sensibiliser les acteurs algériens du tourisme au sujet de la nécessité de respecter les consignes sanitaires qui doivent prévaloir lors de l’ouverture des frontières entre les deux pays, à savoir l’Algérie et la Tunisie. 

Contrairement à l’Algérie, la Tunisie maitrise la situation épidémiologique grâce à un dispositif de surveillance et de détection qui a permis d’isoler les personnes atteintes pour éviter la propagation de la pandémie du COVID-19. Preuve en est, hier vendredi 26 janvier, la Tunisie a identifié à peine deux nouveaux cas de COVID-19 par le ministère tunisien de la Santé, via son bilan épidémiologique quotidien. Les deux nouveaux cas ont été détectés dans la province de Kasserine, au centre-ouest du pays. Il s’agit de deux Tunisiens en quarantaine obligatoire depuis une période après avoir été, récemment, rapatriés de l’étranger.

En 24 heures, le ministère de la Santé a pu effectuer 221 analyses virologiques portant ainsi à 68.542 le total des tests de dépistage, réalisés depuis le 2 mars dernier, date de la déclaration officielle de l’épidémie en Tunisie. Ainsi, la Tunisie compte 1.164 cas confirmés de COVID-19, dont 1.023 personnes guérisons, 50 décès et 91 sujets encore porteurs du virus. Un fossé sépare donc la Tunisie de l’Algérie où la pandémie fait des ravages sur l’ensemble du territoire national avec un l’un des taux d’incidence les plus élevés dans le monde.

Pour relancer le tourisme et l’activité économique, les autorités tunisiennes ont imaginé des procédures qui seront appliquées cet été dans le contexte de risque sanitaire par la Covid-19. La base de cette procédure est “l’obligation de présenter un un test PCR négatif aux voyageurs en provenance de l’étranger”. Or, cette obligation a été refusée et rejetée par les professionnels algériens du tourisme !

Ces derniers ont proposé au ministre tunisien de remplacer le PCR par un test rapide pour les touristes algériens. Mais cette proposition a été rejetée par le ministre du Tourisme qui a donné plusieurs raisons. D’abord ces tests rapides ne sont pas fiables et ne répondent pas aux exigences comparés aux PCR, ensuite vu le nombre élevé de touristes algériens, il sera difficile d’y faire face.

Le test RT-PCR est un test de diagnostic moléculaire mettant en évidence la contraction d’un virus par une personne. La plupart des tests PCR sont réalisés sur des échantillons prélevés en utilisant des tampons nasaux. Les sécrétions nasales, le sang, la salive, l’urine ou encore le liquide amniotique peuvent être testés par PCR. Les échantillons sont ensuite analysés à l’aide d’une méthode appelée amplification en chaîne par polymérase (PCR), qui détecte l’ARN du virus : soit le génome qui permet son identification. La recherche ne peut démarrer sans ce morceau de code génétique spécifique à chaque virus.

Pour la communauté scientifique mondiale, le test PCR est le plus fiable pour détecter le COVID-19. C’est le test de référence pour le diagnostic de la phase aiguë du Covid-19. Il permet de détecter la présence du virus SARS-CoV-2 dans l’organisme d’un individu à un instant T et donc de confirmer un diagnostic de Covid-19 posé par un médecin. Le prélèvement optimal est nasopharyngé. D’autres prélèvements (salivaires par exemple) peuvent être envisagés pour établir un diagnostic. Malheureusement, à cause de la politique sanitaire catastrophique de l’Etat algérien, ces tests font cruellement défaut en Algérie. C’est pour cette raison que les agences de voyages algériennes refusent de céder à cette contrainte sanitaire tunisienne. Au lieu de mettre la pression sur les autorités sanitaires algériennes, ces agents de voyages veulent compromettre la santé des tunisiens et de leurs clients algériens en refusant de se soumettre à une réglementation sanitaire mondialement préconisée pour endiguer le COVID-19. C’est une attitude scandaleuse…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

COVID-19 : au moins 26 décès parmi le personnel de la santé en Algérie

Le personnel soignant en Algérie paie un lourd tribut dans cette lutte acharnée contre le COVID-19. Au moins 26...

Documents exclusifs. Malgré la crise financière et l’épidémie du COVID-19, une importante institution algérienne offre des voyages à Dubai et la Turquie

De la pure inconscience. Malgré une crise financière inédite dans l'histoire et les dangers sanitaires de la pandémie du...

Document exclusif. Algérie : prise en charge et suivi psychologique au profit des algériens touchés par le COVID-19

En Algérie, le ministère de la Santé a décidé de mettre en place un dispositif de prise en charge...

Le coup de gueule de Touafik Makhloufi qui se sont délaissé et humilié par l’Etat algérien

Sur Twitter, le champion Olympique algérien Taoufik Makhloufi a laissé éclater sa vive colère à cause de ce qui...

COVID-19 : l’Algérie a l’un des taux de létalité les plus élevés dans le monde

Le taux de létalité est un indicateur scientifique encore méconnu en Algérie. Et pourtant, il est l'indicateur le plus...

Les Véritables Raisons de l’Hécatombe des Crashs Aériens de l’Armée Algérienne !

La Chine a accompli d'énormes progrès dans le domaine des véhicules aériens sans pilote (UAV) et des véhicules aériens...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you