A la une COVID-19 en Algérie : Quelles sont les wilayas les...

COVID-19 en Algérie : Quelles sont les wilayas les plus touchées et qui en meurt le plus ?

-

Si le taux des hospitalisations est en baisse en Algérie, le coronavirus COVID-19 continue de tuer un nombre important des Algériens. Le taux de mortalité n’a pas baissé et continue de progresser d’une semaine à une autre. C’est du moins ce que démontre le dernier bulletin épidémiologique de l’Institut National de la Santé Publique (INSP).  

Dans son dernier bulletin datant du 11 septembre, l’INSP a noté ainsi que le taux de mortalité national en Algérie est de 3,75 décès pour 100 000 habitants. Les deux régions sanitaires ayant des taux de mortalité au-dessus du taux national, sont le Centre et l’Est du pays avec respectivement 4,92 et 3,87 décès pour 100 000 habitants. L’Ouest et le Sud ont enregistré des taux de mortalité de 1,89 et de 3,21 pour 100 mille habitants.

Pour la région Centre, quatre wilayas ont une mortalité supérieure au taux régional et six au taux national. Il s’agit de Blida qui reste la wilaya avec le taux de mortalité le plus élevé (12,29 décès pour 100 000 habitants), suivie de la wilaya d’Alger (7,33) et de Tipaza (6,55).

Pour l’Est, les wilayas avec les taux de mortalité les plus élevés sont Sétif (7,57), Annaba (5,53) et Tébessa (5,16).  Concernant la région Sud, quatre wilayas ont un taux de mortalité supérieur au taux régional et au taux
national. Ce sont Tindouf (5,18), Biskra (5,09), Ouargla (4,56) et Tamanrasset (4,54). Il est à noter que la wilaya Biskra est la plus endeuillée en ce moment car entre le 4 et 11 septembre dernier, elle est la seule wilaya ayant déclaré plus de 5 décès.   Quant à l’Ouest, la seule wilaya qui a notifié des décès au cours des sept derniers jours, à savoir pendant la période allant du 4 jusqu’au 11 septembre, est Sidi Bel Abbès avec 5,69 décès pour 100 000 habitants au 11 septembre.

La baisse du taux de mortalité est beaucoup moins importante que celle des hospitalisations des patients infectés par la COVID-19. Bien au contraire, le taux de mortalité a augmenté pendant les deux premières semaines du mois de septembre dans les wilayas du centre et de l’est du pays.

Concernant, les contaminations, leur nombre ne faiblit toujours pas dans plusieurs importantes wilayas.

Au 11 septembre, le taux d’incidence national est de 112,09 cas PCR+ pour 100 000 habitants. Ce nombre ne comprend que les chiffres des personnes contaminées et dépistées par des tests PCR. Or, comme l’utilisation de ces tests est en chute libre depuis le mois d’août, voire depuis le mois de mai même, ces données ne peuvent donc refléter l’ampleur des contaminations dans le pays surtout lorsqu’on sait que le taux des contaminations indiquées par la méthode TDM, à savoir le scanner thoracique, est nettement plus élevé que celui du taux des contaminations indiquées par PCR. Nous reviendrons sur ce sujet dans nos prochaines publications.

Les taux d’incidence, à savoir le nombre des personnes contaminées sur 100 mille habitants,  des régions sanitaires sont de 109,70 – 98,70 et de 116,73 cas pour 100 000
habitants respectivement pour l’Est, l’Ouest et le Sud. On peut noter que la région Centre qui était en deuxième position après le Sud, en termes d’incidence, depuis le 09 juillet, passe à nouveau en tête avec 119,87 cas 100 000 habitants. Cela signifie clairement que le virus est en forte circulation à travers toute l’Algérie et la situation sanitaire demeure préoccupante.

Notons enfin que les wilayas ayant déclaré le nombre le plus élevé de nouveaux cas Covid-19, au 11 septembre, sont Alger (46 cas), Blida (28), Bejaïa (19) et Tizi-Ouzou
(14 cas) pour la région Centre, Annaba (15 cas), Tébessa et Sétif (13), Jijel (12) pour l’Est. Pour l’Ouest, on a Sidi Bel Abbes (42 cas), Oran (39), et Tiaret (31), pour le Sud, Biskra (49), Ouargla (34), El Oued (27) et Laghouat (17).

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Inquiétant : Faute de moyens financiers, l’Algérie ne peut pas financer une politique de dépistage contre le coronavirus COVID-19

Les chiffres sont éloquents. L'Algérie fait partie des pays qui testent et dépistent le moins sa population au monde....

COVID-19. 96 morts et plus de 6000 contaminés : le lourd tribut payé par les médecins et soignants algériens

Face à la pandémie de la COVID-19, les médecins et soignants algériens ont payé un très lourd tribut et...

L’Algérie absente des pays africains les plus attractifs où investir en 2020

L'Algérie n'inspire aucune confiance aux entrepreneurs et businessmans africains. Preuve en est, elle ne figure pas parmi les pays...

Analyse. Comment la Côte d’Ivoire est devenue le premier pays africain au sous-sol pauvre à dépasser en richesse un pays d’Amérique hispanique

Après avoir réussi l'exploit de dépasser le Ghana et le Nigeria, deux pays regorgeant de richesses naturelles, la Côte-d'Ivoire,...

Oran : Le lanceur d’alerte Noureddine Tounsi victime d’une incroyable machination judiciaire

Le lanceur d'alerte Nourredine Tounsi, l'un des visages les plus emblématiques de la lutte contre la corruption en Algérie,...

L’affaire Kouninef : la montagne accouche d’une souris au tribunal de Sidi M’hamed

L'affaire tant attendue des frères Kouninef, de puissants oligarques algériens et les plus proches de la famille Bouteflika, a...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you