A la une COVID-19. Algérie : des tests antigéniques facturés à ...

COVID-19. Algérie : des tests antigéniques facturés à 4000 DA alors qu’il est possible de les acquérir à 850 Da

-

Les tests antigéniques commencent à faire leur apparition en Algérie pour pallier l’absence et la pénurie criante des tests PCR. Ceci dit, les prix de ces tests facturés aux patients algériens sont très élevés et suscitent de nombreuses interrogations sur les intentions des importateurs privés et la capacité de l’Etat algérien à réguler les prix de ces tests auxquels tous les Algériens doivent accéder pour permettre une lutte sanitaire efficace contre la pandémie de la COVID-19. 

A Alger, dans plusieurs laboratoires privés, force est de constater que les prix de ces tests antigéniques varient entre 3500 Da et 4500 Da. Des prix très élevés qui ne sont pas à la portée du citoyen lambda en Algérie notamment en cette période délicate marquée par une profonde crise financière et sociale avec de très nombreuses entreprises ayant fermé leurs portes et se retrouvant dans l’incapacité de payer leurs salariés. En plus, l’assurance sociale ne propose, pour l’heure, aucun remboursement aux Algériennes et Algériens qui doivent se faire dépister. Cette situation handicape sérieusement la démocratisation du dépistage sanitaire en Algérie compliquant ainsi la lutte contre l’épidémie.

De leur côté, les importateurs privés ou les laboratoires commercialisant ces nouveaux tests antigéniques justifient les prix élevés par les coûts de la logistique et des acquisitions  à l’étranger. Certains importateurs prétendent qu’il faut débourser l’équivalent de 1500 Da pour se procurer ces tests à l’étranger afin de les introduire et de les commercialiser en Algérie.

Algérie Part a constaté que ces affirmations sont infondées parce que des opérateurs étrangers ont proposé aux autorités algériennes de leur livrer des quantités importantes de tests antigéniques à des prix abordables, à savoir 800 Da l’unité. En effet, nous avons obtenu des documents démontrant l’existence d’une offre formulée par l’opérateur chinois VivaChek Laboratoires au ministère algérien de la Santé en date du 16 novembre dernier pour proposer aux autorités algériennes d’acquérir un test antigénique qui pourrait être commercialisé à partir de 850 Da en Algérie.

En effet, le test antigénique rapide COVID-19 de VIVACHEK aurait pu intéresser le Ministère de la santé, l’institut Pasteur d’Algérie et la Pharmacie Centrale des Hôpitaux (PCH) pour pouvoir élargir les tests COVID-19 à l’ensemble des Algériens. Le chinois VIVACHEK est connu en Algérie par le biais des ses glucomètres et de ses bandelettes de glycémie. Le prix unitaire Ex Works de son test antigénique est très compétitif car il est fixé entre 2 et 3 euros.

Avec ce prix d’achat, le prix utilisateur final TTC en Algérie ne doit pas dépasser 850,00 DA comme suit :  2.3 euros x taux de change de 153 + frais de transport + DD 5% + TAP 2% + frais de transitaire & frais de banque& transport & emmagasinage + marge bénéficiaire nette de l’importateur de 20-30% +TVA 19%.  Nous sommes donc très loin des prix de vente constatés actuellement oscillant entre 3500,00 et 4500,00 DA dans les laboratoires privés algériens.

Malheureusement, les autorités algériennes n’ont pas répondu aux représentants de l’opérateur chinois VIVACHEK laissant ainsi les importateurs privés s’aligner sur les prix des fournisseurs européens variant entre 10 jusqu’à 15 euros pour chaque test antigénique.

Il faut savoir que même des pays européens très riches comme la France ont pris le soin de s’approvisionner en tests antigéniques auprès des fournisseurs proposant les prix les plus compétitifs. En effet, la France avait choisi le test fabriqué par le laboratoire américain Abbott avec un prix proposé à 4,2 euros pour chaque test. A la fin du mois d’octobre dernier, la France a commandé au fabricant américain 5 millions de tests antigéniques rapides.

Il est à signaler enfin qu’au-delà des prix, il y a aussi le critère de l’efficacité des résultats de ces tests qui doit être pris en compte? Différentes études sur les TROD COVID-19 (tests rapides d’orientation diagnostique du COVID-19) ont été menées en Europe et plus particulièrement celle menée par la Haute Autorité de Santé (HAS) en France.

Publiée le 8 octobre dernier, cette étude examine les résultats de 17 tests sur le marché. Selon les scientifiques, le test de l’américain Abbott affiche de très bon résultats, eu égard au reste des dispositifs. Un taux de sensibilité (pourcentage de résultats positifs parmi les cas identifiés comme positifs par PCR) de 93% et un taux de spécificité (pourcentage de résultats négatifs parmi les cas identifiés comme tel par PCR) de 99%. Le test fabriqué par le laboratoire suisse Roche affiche des performances nettement moins bonnes (71% en sensibilité et 94% en spécificité). Et pourtant, le test antigénique de Roche est proposé à plus de 6 euros l’unité.

L’Algérie sur quel critère s’est-elle appuyée pour encadrer la commercialisation des tests rapides antigéniques sur son territoire ? Auprès de quels fournisseurs s’est-elle approvisionnée et à quels prix ?  Le flou demeure total et le ministère algérien de la Santé entretient l’opacité refusant ainsi de répondre à des offres commerciales alléchantes et préférant accabler les citoyens algériens avec des prix inaccessibles pour les bourses les plus modestes. Il y a anguille sous roche.

 

3 COMMENTS

  1. les mentalités n ont pas pas évolué puisqu il est facile de gaspiller encore les ressources au demeurant très maigres,du pays ni que les gestionnaires ne semblent être imprégnés de la défense de ses intérêts.la gabegie demeure encore

  2. Je suis pharmacien j’exerce en France, tous les tests Antigeniques proviennent de Chine,donc la source d’appro est la meme, Les Importateurs Distributeurs nous les facturent a 5€/piece, nous les Facturons à 8.34€,Donc rapportés au DA 1250 DA, Cela pour Un pays dont l’economie tourne Rond, En Algerie On est sur La planete Echrrab Wahrab, Le trabendisme et La filouterie a tous les etages…

  3. Ces trabendistes et filous continuent l’oeuvre de leur maitre “bout œuf” : amasser des fortunes et se venger du peuple. Quand pareille pandémie tue autant de citoyens, cela devrait être passible de la cour martiale.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Documents exclusifs. Algérie Part prouve les mécanismes de l’évasion fiscale ayant fait la fortune de l’oligarque Abdelmalek Sahraoui

Algérie Part a obtenu de nouveaux documents exclusifs au cours de ses investigations qui démontrent l'ampleur machiavélique des mécanismes...

Pourquoi l’Algérie fait partie des 52 pays qui souffrent le plus de la mauvaise gouvernance dans le monde

Le Legatum Institute, un think-thank indépendant basé à Londres et financé par le fonds international d’investissement Legatum basé à...

L’Algérie, troisième pays le plus intolérant au monde et 25e pays le plus autoritaire sur la planète

Le Legatum Institute, un think-thank indépendant basé à Londres et financé par le fonds international d’investissement Legatum basé à...

Justice – Condamnation de Noureddine Tounsi et Said Boudour par défaut à un an de prison !

Le lanceur d'alerte Noureddine Tounsi et le journaliste Said Boudour viennent d'être condamnés, aujourd'hui 24 Novembre 2020, à un...

Pourquoi le retour de Tebboune au travail au Palais Présidentiel d’El-Mouradia est inconcevable dans les semaines à venir

Contrairement à ce que veulent faire croire les assurances de la propagande médiatique du régime algérien, le Président Abdelmadjid...

La dégradation très inquiétante de l’état de santé du détenu d’opinion Nourredine Tounsi

Le bureau d'Oran de la Ligue Algérienne de Défense des Droits de l'Homme (LADDH) tire la sonnette d'alarme sur...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you