A la une Corruption - L'Affaire de l'Aéroport D'Alger en Justice, Tahar...

Corruption – L’Affaire de l’Aéroport D’Alger en Justice, Tahar Allache au Centre des Accusations !

-

Si vous avez raté les incroyables histoires de corruption, de harcèlement et d’intimidations du Président Directeur Général (PDG) de la Société de Gestion des Systèmes et des Infrastructures Aéroportuaires (SGSIA), Tahar Allache, nous vous recommandons préalablement de prendre connaissances de tous nos articles sur le sujet, avant de lire ce qui suit.

Après des mois d’enquêtes et de révélations, et malgré les pressions exercées sur les corps de Police et de Justice, les magistrats algériens vont enfin pouvoir commencer à traiter l’affaire dite de la SGSIA.

Pour rappel, Khelifa Ounissi, le Directeur de la Sûreté Nationale, était personnellement intervenu dans l’enquête des services de police, pour tenter de sauver la tête de son Ami Tahar Allache ! En vain…

Khelifa Ounissi – Directeur Général de la Police Algérienne.

En effet, c’est cette semaine qu’ont commencé les auditions des cadres de l’Aéroport d’Alger par le juge de la chambre N°8 du tribunal de Sidi M’hamed.

Si Amine Kheider, l’ancien directeur du projet d’extension de l’Aéroport d’Alger et actuel numéro 2 de la SGSIA, avait été entendu en premier il y a quelques semaines de cela, on retrouve dans la longue liste des personnes convoquées cette semaine, en plus de Tahar Allache, quatre autres de ses proches collaborateurs que sont : Laiche Zarra le Directeur Financier, Abderahmane Yacef le directeur d’exploitation, Maamar abdesslam l’ex directeur commercial et Hadjersi Ladjal conseiller du PDG.

Abderahmane Yacef Directeur exploitation SGSIA

Selon nos informations, les faits qui seraient reprochés à Tahar Allache feraient état de surfacturation, de dilapidation de deniers publiques, de corruption, d’attribution d’indus avantages au titre de l’octroi de marchés publics et de contrats, de trafic d’influence, de favoritisme, de passation de marchés en violation des dispositions législatives et réglementaires, abus de fonction…

Le plus surprenant et afin de ne pas ébruiter cette affaire, Tahar Allache a décidé de garder les convocations à son niveau, ne prenant le soin de communiquer les convocations de justice à ses collègues de la SGSIA, que le jour même de leur audition !

Maamar Abdesslam Directeur commercial SGSIA

Craignant visiblement la couverture médiatique accablante de ce gigantesque scandale de corruption qui entache le Ministère des Transports, qu’Algeriepart dénonce depuis plusieurs années malgré toutes les menaces subies, Allache tente difficilement de rassurer ses cadres convoqués, leur affirmant qu’ils seront protégés et que « cette affaire de justice c’est juste une ”formalité” » !

Amine Khider Directeur de Projet SGSIA

Une assurance qui en dit long sur le sentiment d’impunité entourant ce fonctionnaire de l’Etat, dont la gestion médiocre a été pourtant décriée par plusieurs de ses collaborateurs.

Un cadre du Ministère du Transport, contacté, nous a en effet tenu un discours peu élogieux sur les réelles compétences de management de Tahar Allache.

« Les réserves émises sur les différents contrats liés à la réalisation du Terminal Ouest de l’Aéroport d’Alger sont nombreuses et assez complexes. Le pire reste tout de même l’affaire de la  nouvelle tour de contrôle de l’aérogare d’Alger qui n’est toujours pas mise en service à ce jour, c’est dire l’incompétence de ce responsable quant à tenir les engagements de l’Etat relativement aux délais de réalisation et à la conformité de ses grands projets ! »… Peu reluisant en effet !

Il serait vain de croire que les cadres de la SGSIA puissent sortir indemnes des poursuites pour corruption lancées officiellement par la Serious Fraud Office (SFO), qui est une agence du Gouvernement du Royaume-Uni, responsable d’enquêtes et de poursuites de cas de fraude et de corruption qui impliquent plusieurs juridictions nationales.

Tout comme il serait trompeur pour ces cadres de croire, en plus des belles paroles de Tahar Allache, que les poursuites lancées officiellement par des entreprises internationales et adressées non seulement à la Justice de notre pays mais également au Ministère des transports et à la Présidence de la République, étayées par les pesants rapports des services de sécurité et de renseignements algériens, puissent leur faire éviter de réelles condamnations pour des crimes contre l’économie nationale.

Tahar Allache.PDG de la SGSIA. Aeroport international d’Alger.(Guidoum Fateh / PPAgency)

Tahar Allache et son gang n’ont même pas épargné les entreprises locales, telle celles qui sont en charge des travaux de nettoyage de l’aéroport Houari Boumediene. Nous avions dénoncées les pratiques douteuses entourant le choix des sociétés Techniques Diverses, Aqualis, VE Pro…

La presse étrangère alertée en son temps, avait déjà publié des articles détaillant avec acuité et documents à l’appui, des preuves accablantes sur les tentatives de corruption dont a été victime la société anglaise Ultra Electronics, qui avait soumissionné avec succès à un appel d’offres avant d’être éjectée par Tahar Allache, à la suite du refus des responsables anglais à payer un pot de vin de plusieurs centaines de milliers d’Euros…

Chakib Berrah – Bras droit de Tahar Allache

Alors que la majorité des hauts cadres de la SGSIA ont été lourdement chargés par les enquêtes de Police et soumis, sur décision du procureur de Dar el Beida, à une Interdiction de Sortie du Territoire National (ISTN), Tahar Allache continue de défier les lois de la République et les décisions de Justice grâce à ses soutiens.

Certes, grâce à ses ”amis” dans cette Algérie livrée à la Issaba de Bouteflika, Tahar Allache a pu jusque-là échapper à la justice, en dépit des nombreuses plaintes qu’il traîne derrière lui, particulièrement celle pour menace de mort qui avait été déposée contre lui par un représentant commercial de sociétés étrangères en Mars 2019 et enregistrée en Juin 2019 par le tribunal de Dar El Beida !

Des soutiens qui lui avaient permis d’ignorer l’injonction du même tribunal de Dar El Beida quant à sa suspension de son poste de PDG à la fin du mois de Septembre 2019, et qu’il espère encore aujourd’hui le voir intervenir pour lui sauver de nouveau la peau, et celles de ses acolytes.

Général Major Abdelaziz Medjahed – Conseiller à la Présidence

Pour cela il n’a pas hésité à toucher le conseiller à la sécurité du Président Tebboune, un proche de Chakib Berrah, chef du département d’exploitation au niveau de la Société de Gestion des Services et Infrastructures Aéroportuaires d’Alger (SGSIA), ou le Général Mohamed Saal, Directeur Général de l’Ecole Nationale Préparatoire aux Etudes d’Ingénieur (ENPEI) Badji-Mokhtar de Rouiba (Alger) qui est  le beau-père de l’un des cadres de la Société de Gestion des Services et Infrastructures Aéroportuaires d’Alger (SGSIA), à savoir Tarek Mehdi, cadre employé au ”service Recrutement” à la Direction des Ressources Humaines (DRH) de la SGSIA.

Général Mohamed Saal – Directeur Général de l’Ecole Nationale Préparatoire aux Etudes d’Ingénieur (ENPEI).

Mais cela sera-t-il pour autant suffisant pour Tahar Allache qui, malgré ses deux ISTN émis dans le cadre d’affaires de corruptions, se considère toujours au-dessus des lois algériennes et du principe de légalité et d’égalité sur lequel devrait se fonder la justice de notre Pays, comme le prévoit si bien l’article 158 de la Constitution algérienne ?

Les citoyens algériens, comme beaucoup d’observateurs étrangers, seront attentifs au déroulement de ces auditions et du procès qui doit être bientôt programmé, et constaterons en fonction de ces développements, si la République d’Abdelmadjid Tebboune est réellement celle du changement et de l’indépendance de la Justice, ou si nous avons été, en fait, leurrés une fois encore…

Amir Youness

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Après l’Union Européenne, la Suisse ferme ses frontières aux Algériens

Nouveau coup dur pour l'Algérie. Les autorités suisses viennent de fermer les frontières de la Suisse aux voyageurs algériens....

Confidentiel. Aroua Abdelmalek, le gendre de Gaid Salah, quitte son poste à Paris pour rentrer en Algérie

Aroua Abdelmalek, le gendre du défunt Chef d'Etat-Major de l'armée algérienne Ahmed Gaid Salah, a quitté son poste au...

Exclusif. Le PDG de Sonatrach écarté de la commission de travail sur l’élaboration des textes de la Nouvelle loi sur les Hydrocarbures

Le PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar, a été brutalement écarté de la commission de travail mise en place par...

Après les graves révélations de Hamel, la justice algérienne n’a pas bougé le petit doigt !

L'ancien patron de la DGSN, Abdelghani Hamel, a fait de graves révélations sur un large réseau mafieux de trafic...

L’ombre du clan de Houda Feraoun plane sur la crise des liquidités en Algérie

Houda-Imane Faraoun a quitté officiellement le ministère de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication...

Confidentiel. Les manoeuvres indélicates de Belhimer contre son collègue Ferhat Ait Ali

"La nouvelle Algérie" n'est en aucun cas différente  de l'ancienne Algérie. Et pour cause, les luttes de clans sont...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you