A la une Correctif. Le pharmacien de Mostaganem n'était pas en confinement...

Correctif. Le pharmacien de Mostaganem n’était pas en confinement depuis son retour d’Alicante en Espagne

-

Algérie Part a appris de nouvelles informations sur le cas du pharmacien Belkacem Kaddour Bencherif et tient également à rectifier quelques informations publiées précédemment dans notre premier article. Contrairement à ce qui nous a été affirmé par certaines sources locales, le pharmacien Belkacem Kaddour Bencherif décédé ce samedi des suites d’une crise respiratoire provoquée par une infection au COVID-19, n’a jamais été confinée au complexe touristique des Andalouses.
 
Le défunt est entré le plus normalement du monde d’Alicante en Espagne à bord d’un vol d’Air Algérie qui a relié la ville espagnole à Oran le 13 mars dernier. Ni Belkacem Kaddour Bencherif ni les autres passagers n’ont été soumis au moindre dispositif de confinement. Tous ces voyageurs en provenance d’Espagne, l’un des pays les plus contaminés et ravagés par la pandémie du nouveau coronavirus, ont été épargnés par les contrôles sanitaires des autorités algériennes qui n’ont déployé aucun dispositif de surveillance autour de ces cas potentiellement contaminés au coronavirus.
 
Le pharmacien retrouve son chez-soi à Mostaganem et le lendemain il retrouve sa pharmacie située au quartier El Arsa, l’un des quartiers les plus animés de la ville de Mostaganem.
 
Le défunt pharmacien a travaillé pendant trois jours dans sa pharmacie jusqu’à ce qu’il commence à ressentir une forte fatigue provoquée par des syndromes grippaux. Inquiet, le pharmacien décide de se confiner dans son domicile familial. Malheureusement, son état de santé va s’aggraver et il a été amené à être hospitalisé en toute urgence à l’hôpital de Mostaganem. Contrôlé positif au coronavirus, pendant près de 4 jours, le patient Belkacem Kaddour s’est battu de toutes ses forces contre le COVID-19. Hélas, la maladie fut beaucoup plus puissante et aura raison de lui. Ce samedi à 3 H du matin, il décède des suites de son infection au COVID-19. Paix à son âme et toutes nos condoléances à sa famille.
 
Signalons enfin qu’il est finalement propriétaire d’une seule pharmacie et associé uniquement dans deux autres pharmacies. Les proches du défunt assurent à Algérie Part qu’ils n’ont pas été encore dépistés. Les autorités locales de la wilaya de Mostaganem leur ont demandé de rester uniquement en confinement. Un autre risque dangereux que prend de façon inconsciente la wilaya de Mostaganem.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Selon une étude internationale, 59 % des algériens font totalement confiance à leur gouvernement face à la pandémie du COVID-19

C'est une étude internationale dont les résultats ne manqueront pas de susciter un véritable débat en Algérie à propos...

Depuis le début de la pandémie du COVID-19, 48 % des Algériens craignent une pénurie de lait

Les pénuries alimentaires constituent la première préoccupation des Algériens face aux dangers de la pandémie du COVID-19. C'est ce...

43% des Algériens s’attendent à une détérioration de la situation économique et sociale à cause de l’épidémie du COVID-19

Une vaste enquête d'opinion a été réalisée par le cabinet international Deloitte, l'institut de sondage OpinionWay et l’agence conseil...

L’Algérie est en train de rater une opportunité historique pour la transformation et la diversification de son économie

 En chinois, le mot « crise » est composé de deux caractères. L'un signifie le « danger » et...

Confidentiel. Tayeb Louh n’a plus de quoi payer ses 4 avocats…

Tayeb Louh, l'ancien puissant ministre de la Justice de 2013 jusqu'à 2019, l'homme qui a voulu entrer en compétition...

Le ministère de la Santé sans secrétaire général depuis deux mois à cause des scandales de corruption

En pleine pandémie du COVID-19 face à laquelle tous les efforts sont nécessaires pour  sauver des vies et endiguer...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you