A la une Confidentiel. Le PDG de Sonatrach a privilégié le distributeur...

Confidentiel. Le PDG de Sonatrach a privilégié le distributeur privé PETROGEL qui emploie un membre de sa famille

-

Toufik Hakar, l’actuel PDG de Sonatrach, a privilégié une société privée, le distributeur en gros des carburants et produits pétroliers l’opérateur privé PETROGEL alors que ce dernier emploie au niveau de sa direction générale l’un de ses parents et membres de sa famille, a appris Algérie Part au  cours de ses investigations. 

En effet, PETROGEL a confié sa direction GPL à Houcem Eddine Hakkar, le neveu de l’actuel PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar. Or, ce dernier entretient avec les actionnaires et propriétaires de PETROGEL des relations affairistes très troublantes qui portent un énorme préjudice à l’intérêt général de Sonatrach et ses filiales.

Et pour cause, comme il a été expliqué dans une précédente enquête publiée récemment par Algérie Part, l’opérateur privé PETROGEL, basé à Batna, fait partie des 10 opérateurs agréés par les autorités algériennes pour intervenir dans la distribution en gros des carburants sur le marché national. Il est donc le concurrent de l’opérateur public NAFTAL, filiale du groupe Sonatrach, qui est chargé de la commercialisation et distribution des carburants par la société nationale des hydrocarbures.
En dépit, de cela NAFTAL a été instruite le 16 juin dernier par le PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar, de secourir ce concurrent privé embourbé dans certaines difficultés financières en raison de son expansion très rapide et incontrôlée, à savoir PETROGEL, en lui débloquant l’approvisionnement en carburants de plusieurs de ses stations-services basées dans plusieurs wilayas de l’est du pays.

Les revenus de cet distributeur en gros des carburants dépassent l’équivalent de 32 millions de dollars par an. Algérie Part a publié récemment plusieurs révélations concernant les pratiques opaques et les relations troublantes du propriétaire de PETROGEL. Le PDG de Sonatrach avait voulu faciliter l’enrichissement de son ami et propriétaire du groupe PETROGEL au détriment des intérêts financiers et commerciaux de l’entreprise publique NAFTAL, filiale de Sonatrach. C’est un scandale sans précédent. Heureusement que les employés de NAFTAL ont refusé de participer à cette combine mafieuse qui porte préjudice à leur entreprise publique qui les emploie et les paie chaque fin de mois.

En effet, le 23 juin dernier, les employés de NAFTAL ont refusé à ces camions le droit d’accéder à leur dépôt carburants situé dans la wilaya de Batna pour les empêcher de se ravitailler. Les camions de l’opérateur privé PETROGEL ont été contraints de rebrousser chemin. Cette action de protestation pacifique a été déclenchée par les salariés de NAFTAL pour bloquer l’approvisionnement en carburants aux camions envoyés au niveau du dépôt des carburants de NAFTAL à Batna par l’opérateur privé PETROGEL appartenant à un milliardaire privé et l’ami du PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar. 

Les travailleurs de NAFTAL ont empêché les camions-citernes de l’opérateur privé PETROGEL d’entrer au dépôt de NAFTAL pour s’approvisionner en carburants comme il avait été décidé le 17 juin dernier par une note édictée par la direction générale de NAFTAL à la suite de la controversée visite discrète du PDG de Sonatrach, Toufk Hakkar, le 16 juin dernier au siège social de NAFTAL situé à Chéraga dans les environs de la capitale Alger.

Toufik Hakkar est donc soupçonné, voire accusé, d’avoir abusé de ses fonctions de PDG de Sonatrach pour octroyer d’indus avantages et des privilèges illicites à l’entreprise privée PETROGEL appartement à son ami et partenaire en affaires, l’homme d’affaire Hamza Guettai. Le PDG de Sonatrach a exercé des pressions pour persuader Kamel Benfriha, le directeur général par intérim de NAFTAL, d’autoriser NAFTAL d’approvisionner son “concurrent” sur le marché national PETROGEL. C’est une initiative inédite et gravissime qui en dit long sur le trafic d’influence qui s’opère dans le secteur des hydrocarbures en Algérie.

Il faut savoir que PETROGEL est un entreprise appartenant à l’homme d’affaires Hamza GUETTAI, son frère et deux autres associés totalement novices dans le secteur des carburants. En dépit de son jeune âge, à peine 36 ans, le premier patron de PETROGEL est devenu milliardaire dans une Algérie ébranlée par tous les soubresauts.
Ce jeune homme d’affaires originaire de Batna est l’ami intime de Toufik Hakkar, l’actuel PDG de Sonatrach. Comme Toufik Hakkar, Hamza Guettai est originaire de Batna où Petrogel dispose de ses installations énergétiques. Comme il avait été révélé récemment par Algérie, A Bir Mourad Rais, à Alger, ce milliardaire réunissait dans le bureau du siège algérois de son entreprise son ami le PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar, qui était toujours accompagné par MELAIKA Amine, Vice-Président Transport par Canalisations de Sonatrach, ainsi qu’Abdelaziz Belaid, l’ex-candidat infortuné aux élections présidentielles du 12 décembre 2019 et patron du parti politique le Front El-Moustakbal. Cette clique multipliait régulièrement les conciliabules pour parler des affaires les plus juteuses du secteur des hydrocarbures.

 

Dans une autre de nos enquêtes, nous avions expliqué comment le réseau de Toufik Hakkar a profité à l’opérateur de Petrogel. Ce dernier va obtenir, effectivement, un atout inédit dans l’histoire des hydrocarbures en Algérie. Sonatrach  est importateur net de fuel de soutage, carburant  destiné  à  faire  tourner  les bateaux, cargos  et ferries. Depuis  l’indépendance, NAFTAL  est  le seul  opérateur qui vend aux navires ce carburant avec un prix pour le marché  national  et un autre  prix pour les navires étrangers. Mais depuis 2019, la société privée Petrogel a réussi à  décrocher  un agrément  du ministère  de l’énergie  pour commercialiser le fuel et signer  un contrat avec Sontrach afin de commercialiser des quantités  importantes du fuel  au prix du marché  national.
Contrairement  aux  lois en vigueur dans notre pays, PETROGEL a réussi  avec l’aide et la complicité  de Toufik Hakkar à acheter au rabais  un fuel importé en devises  par Sonatrach pour le revendre aux navires étrangers en devises sonnantes et trébuchantes engrangeant ainsi un bénéfice important au détriment de NAFTAL et de Sonatrach qui auraient pu commercialiser ce fuel comme ils le faisaient depuis toujours…
En plus, nous avions appris au cours de nos investigations que l’entreprise privée Petrogel  bénéficiait  d’un délai  de paiement  très  important lui permettant d’accumuler récemment jusqu’au mois de mois-avril 2020 des impayés  d’une  valeur  de 85 milliards de Da, à savoir près de 59 millions d’euros. Cet argent n’a toujours pas été payé à Sonatrach contrairement aux autres  clients qui doivent s’acquitter des factures d’achat en gros des divers carburants avant même la livraison. Mais, grâce à Toufik Hakkar, Petrogel n’est pas un opérateur comme les autres. Il a le droit à un traitement de faveur qui coûte malheureusement des pertes financières énormes à Sonatrach. Et le recrutement du neveu du patron de Sonatrach par PETROGEL démontre à la fois la profondeur et le caractère vicieux de la relation de Toufik Hakkar avec PETROGEL. Les autorités algériennes laissent faire, malheureusement, ces pratiques immorales sans bouger le petit doigt.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Une banque jordanienne fortement présente en Algérie impliquée dans un gros scandale international de financement de terrorisme

Après les Panama Papers, de nouvelles révélations basées sur des fuites de documents confidentiels sont à l'origine d'u nouveau...

Robotique – De Jeunes Algériens se Distinguent Brillamment à l’International !

Une compétition internationale de robotique pour jeunes réunit chaque année des dizaines de jeunes de plus de 8 ans...

Même Tebboune a dénoncé la coupure d’Internet : qui a donc ordonné la suspension de l’accès à Internet en Algérie ?

L'Algérie est devenu définitivement le pays le plus mystérieux et énigmatique au monde. Ce dimanche soir, le Chef de...

Pour couper l’herbe sous les pieds de M6, Alger diffuse une interview présidentielle de Tebboune à 22 H !

Coup de théâtre à Alger. A la surprise générale, ce dimanche soir, l'ENTV et toutes les chaînes de télévision...

Confidentiel. Algérie : la stratégie industrielle du pays confiée à une… avocate !

Au ministère de l'Industrie, la gouvernance de Ferhat Ait Ali est en train de susciter une énorme controverse. Le...

Confidentiel. El-Mouradia : la Fake News sur l’ONU à l’origine d’une dispute entre Medjahed et Mohand-Oussaïd

Le Palais présidentiel d'El-Mouradia a été secoué la semaine passée par une dispute qui a opposé le général à...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you