A la une Confidentiel. Le ministre de l'Agriculture efface les "preuves" de...

Confidentiel. Le ministre de l’Agriculture efface les “preuves” de son passé troublant

-

Depuis le 24 juin passé, le ministre de l’Agriculture en Algérie s’appelle…Abdelhamid Hamdani. Il s’agit d’un personnage totalement méconnu des Algériens. Et pourtant, ce monsieur est la boite noire du secteur agricole. Un cadre dirigeant qui a été impliqué dans tous les dossiers des attributions illicites de plusieurs milliers d’hectares de terres agricoles aux richissimes oligarques de l’ère Bouteflika. 

Oui, peu de gens le savent, mais l’actuel ministre de l’Agriculture en Algérie est l’ancien Directeur central de l’Organisation foncière, de la Mise en valeur et de la Protection des patrimoines au niveau du ministère de l’Agriculture. C’était lui le “chef” qui signait toutes les attributions des exploitations agricoles à tous les milliardaires oligarques choyés par le régime de Bouteflika. Les 50 mille hectares d’Ali Haddad à El-Bayadh, c’était lui. Les presque 10 hectares à El-Bayadh pour Tahkout, c’était également lui. Les plus de 20 mille hectares à Saida, Mascara, El-Bayadh ou Adrar pour le député FLN Abdelmalek Sahraoui, c’est encore lui. Et la liste est encore longue et de nombreux autres milliardaires, députés, personnalités civiles ou militaires à la retraite se sont servies dans le patrimoine agricole de l’Etat pour bâtir des exploitations agricoles financées, de surcroît, par de nombreuses aides financières publiques.

Après avoir régné en maître sur cette direction centrale du ministère de l’Agriculture,  Hamdani Abdelhamid, devient ensuite secrétaire général du ministère de l’Agriculture sous l’égide d’Abdelkader Bouazghi de mai 2017 jusqu’à avril 2019. Abdelhamid Hamdani est resté encore SG au ministère de l’Agriculture sous le règne de Chérif Omari. Il lui succèdera ensuite le 24 juin dernier pour devenir le ministre de l’Agriculture du gouvernement de Djerad.

Mais pendant tout ce temps-là, Hamdani Abdelhamid va garder le contrôle sur la fameuse direction centrale du foncier agricole. Depuis qu’il était SG du ministère, Hamdani Abdelhamid a exercé un impressionnant lobbying pour conserver un pouvoir absolu sur cette direction centrale très sensible du ministère de l’Agriculture qui est restée vacante sans aucun nouveau directeur central juste pour… ses beaux yeux.

Oui Abdelhamid Hamdani a empêché toute nouvelle nomination au sein de la direction centrale du foncier agricole afin de préserver les “dossiers gênants” qui peuvent lui valoir de sérieux soucis judiciaires. Abdelhamid Hamdani ne tient pas à ce que ses petits secrets soient dévoilés aux services de sécurité ou aux médias. Ses décisions d’attribution des terres agricoles au profit des notables du régime Bouteflika constituent un véritable scandale de dilapidation des deniers publics et d’octrois d’indus avantages ou privilèges illicites.

Mais comme Abdelhamid Hamdani a su comment préserver le contrôle sur ces dossiers, il est resté encore puissant et “intouchable” au point de devenir le véritable patron de toute l’agriculture algérienne. Merci qui ? Merci Abdelaziz Djerad qui sait visiblement établir les critères de performances des personnalités qu’il désigne comme ministres de son propre gouvernement.

 

1 COMMENT

  1. Tiens, je suis surpris d’apprendre que ton mentor “Tahkout” n’a bénéficié que de presque 10 hectares à El-Bayadh.
    Tu n’aurai pas oublier “mille” par hasard après le chiffre 10 !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

DOCUMENTS EXCLUSIFS – Des Millions de Dollars de Commissions Détournés Par des Militaires Algériens !

Pierre DEMERS est un ingénieur canadien qui a travaillé de nombreuses années en Algérie entre les années 90 et...

Le choix dangereux du régime algérien : la dévaluation du dinar pour récupérer plus de 7 milliards d’euros et combler le déficit

Le régime algérien a fait un choix économique très controversé et risqué. Pour ne pas dire dangereux. Ce choix...

COVID-19. Les 11 wilayas les plus “contaminées” en Algérie

En Algérie, au moins 11 wilayas souffrent particulièrement beaucoup d'un important taux de contagion de l'épidémie de la COVID-19....

Documents exclusifs. Algérie Part prouve les mécanismes de l’évasion fiscale ayant fait la fortune de l’oligarque Abdelmalek Sahraoui

Algérie Part a obtenu de nouveaux documents exclusifs au cours de ses investigations qui démontrent l'ampleur machiavélique des mécanismes...

Pourquoi l’Algérie fait partie des 52 pays qui souffrent le plus de la mauvaise gouvernance dans le monde

Le Legatum Institute, un think-thank indépendant basé à Londres et financé par le fonds international d’investissement Legatum basé à...

L’Algérie, troisième pays le plus intolérant au monde et 25e pays le plus autoritaire sur la planète

Le Legatum Institute, un think-thank indépendant basé à Londres et financé par le fonds international d’investissement Legatum basé à...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you