Confidentiel. Après le refus de Lamamra et Rahabi :...
Array

Confidentiel. Après le refus de Lamamra et Rahabi : le régime algérien ne trouve pas de Premier-ministre !

-

Le régime algérien est incapable de trouver un Premier-ministre pour remplacer Nourredine Bedoui. La situation paraît invraisemblable, mais c’est la pure vérité. Aucune personnalité politique crédible n’a accepté de conclure un deal avec l’actuel pouvoir algérien notamment l’institution militaire présidée par Ahmed Gaid Salah. 

Selon nos investigations, des émissaires et des contacts ont été noués avec Ramtane Lamamra, l’ex-ministre des Affaires Etrangères, pour lui proposer de revenir aux commandes du pays en tant que Premier-ministre. Or, ce dernier a refusé cette offre en estimant qu’il ne peut guère revenir à la politique dans les conditions politiques actuelles marquées par une répression sans précédent des droits de l’homme et des arrestations abusives d’un nombre incalculable des manifestants pacifiques du Hirak.

Abdelaziz Rahabi, l’ancien ministre de la Communication, a décliné également cette offre alors qu’il avait nourrit au début du Hirak de sérieuses ambitions politiques. Mais le climat répressif et les violations successives des droits les plus élémentaires des algériens ont fini par calmer les ardeurs de Rahabi. Ces refus ont aggravé la situation très complexe du régime algérien dont la crédibilité s’est gravement étiolée. Auparavant, Ahmed Benbitour, l’ancien chef du gouvernement, avait refusé de succéder à Bedoui pour conduire un gouvernement de transition nationale en attendant l’organisation d’une élection présidentielle qui a été fixée, plus tard, le 12 décembre prochain.

Aujourd’hui, il ne reste que très peu de solutions pour le régime algérien. Aucune personnalité de grande envergure n’a accepté de collaborer ou de soutenir la feuille de route de Gaid Salah. Le remplacement de Bedoui cause toujours problème. Et le régime algérien pourrait être obligé de puiser dans les effectifs du gouvernement pour le remplacer. Le nom de Hassane Rabehi, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, est le mieux positionné pour succéder à un Bedoui honni par des millions de manifestants algériens.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Correctif. Le pharmacien de Mostaganem n’était pas en confinement depuis son retour d’Alicante en Espagne

Algérie Part a appris de nouvelles informations sur le cas du pharmacien Belkacem Kaddour Bencherif et tient également à...

Panique à Mostaganem : un pharmacien mort de l’infection au COVI-19 soupçonné d’avoir contaminé de nombreuses personnes

Ce samedi 28 mars, le ministère de la Santé algérien a déclaré qu’un jeune homme de 45 ans de...

Karim Tabbou, Khaled Drareni et les autres détenus d’opinion : des organisations françaises et algériennes interpellent l’ambassadeur d’Algérie à Paris

À Monsieur Salah LEBDIOUI, Ambassadeur de la République Algérienne Démocratique et Populaire en France,50, rue de Lisbonne 75008 Paris [email protected]

Algérie : la pandémie du coronavirus commence à faire des victimes au sein des familles des premiers cas confirmés

En Algérie, la pandémie du nouveau coronavirus COVID-19 commence à faire des dégâts au sein des familles des premiers...

Document. Grave négligence du ministère de la Santé algérien : aucune limitation aux enterrements des morts de la pandémie du coronavirus

Encore une autre négligence du ministère de la Santé en Algérie. Ce département ministériel qui est censé veiller sur...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you