A la une Changement à la tête de l'ARPCE : un...

Changement à la tête de l’ARPCE : un fidèle lieutenant de Houda Feraoun est tombé

-

Le directeur général de l’Autorité de régulation de la Poste et des communications électroniques (ARPCE) a été relevé et remplacé dans ses fonctions, nous apprend la dernière édition du Journal Officiel. 

“Par décret présidentiel du 16 Chaoual 1441 correspondant au 8 juin 2020, il est mis fin aux fonctions de directeur général de l’autorité de régulation de la poste et des communications électroniques, exercées par M. Khaireddine Abadli, sur sa demande”, explique-t-on effectivement dans le numéro 36 du Journal Officiel paru le 17 juin dernier. Ce changement brusque est en relation avec l’évolution des investigations judiciaires sur les affaires et les dossiers de trafic d’influence ou de dilapidation de deniers publics dans lesquels est impliquée l’ex-ministre de la Poste, des TIC et des Télécommunications, Imane Houda Feraoun.

Le 27 mai dernier, Algérie Part avait révélé que les services de sécurité ont été instruits d’ouvrir une enquête sur Abadli Kheireddine, l’homme qui avait été désigné le 08 août 2019 au poste de Directeur général de l’Autorité de régulation de la poste et des communications électroniques (ARPCE). Ce dernier est le cousin de l’épouse de l’ex-secrétaire général du ministère de la Poste, des télécommunications, des technologies et du numérique, Fouad Belkessam.

Nous avions expliqué dans nos révélations que monsieur Abadli Kheireddine est ciblé par une enquête approfondie pour sa gestion opaque et douteuse lorsque il était directeur des ressources humaines et de la formation au niveau d’Algérie Poste entre 2016 et 2019. Abadli Kheireddine est suspecté d’avoir abusé de ses fonctions pour imposer le recrutement de la progéniture de plusieurs hauts cadres du pouvoir à l’image des deux filles de Mohamed Noui Sifi, ancien directeur de l’Administrions générale de la DGSN et l’actuel patron de la Police aux frontières (PAF).

A la tête de la direction des ressources humaines d’Algérie Poste, Abadli Kheireddine a gonflé étrangement les effectifs d’Algérie Poste en les portant de 19.000 salariés en 2017 à plus de 32.000 salariés en 2019, soit une masse salariale dépassant les 260 milliards de centimes, ce qui représente plus de 80% des charges globales de l’établissement. Ces recrutements massifs ont permis de justifier les recrutements de complaisance au profit des familles de plusieurs dirigeants civils et militaires algériens.

Abadli Kheireddine n’a absolument aucune expérience dans le secteur des TIC ou de la Poste. C’est un ancien chef de bureau régional des régimes douaniers à Skikda. Ce  fonctionnaire a travaillé toujours aux douanes algériennes où il avait travaillé depuis sa sortie de l’Ecole Nationale d’Administration (ENA). Aujourd’hui, après une brève expérience de 3 ans à la tête de la direction des ressources humaines d’Algérie Poste, le clan de l’ex-ministre Houda Feraoun et son bras droit Fouad Belkessam le place à la tête de l’Autorité de régulation de la poste et des communications électroniques (ARPCE), un organisme stratégique censé réguler le secteur des télécommunications et tracer une feuille de route pour le développement numérique du pays. C’est tout simplement un choix inédit dans l’histoire du pays.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

M6 a travaillé pendant deux ans en Algérie dans le plus grand anonymat pour tourner le documentaire de demain dimanche Soir

La chaîne de télévision française M6 a reconnu hier vendredi que ses équipes ont tourné dans le plus grand...

Exclusif. Petrofac menace de lancer une procédure d’arbitrage international contre Sonatrach

Petrofac, la société britannique d'ingénierie, de technologies et de la réalisation de projets dans les domaines du pétrole, du...

Exclusif. Le patron de la plus importante banque algérienne à l’étranger auditionné pendant plus de 17 heures par la Police française

La police française continue d'approfondir son enquête sur la Banque BIA, la plus importante banque algérienne établie à l'étranger....

Confidentiel. Le député milliardaire Abdelmalek Sahraoui, son partenaire à Sétif et le “cadeau” de deux milliards pour Bédoui

Le député milliardaire Abdelmalek Sahraoui, le dernier des oligarques algériens encore épargnés par les poursuites judiciaires et jouissant encore...

Capital Humain 2020 – L’Algérie Première en Afrique du Nord Selon la Banque Mondiale !

L'indice du capital humain (HCI) est une mesure internationale qui compare les composants clés du capital humain à travers...

L’absence d’une politique de dépistage en Algérie rend impossible l’ouverture réelle des frontières

L'Algérie risque, malheureusement, de ne pas pouvoir ouvrir ses frontières jusqu'à la fin... de la pandémie de la COVID-19...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you