A la une Bouira, M'sila : plusieurs personnes incarcérées à cause de...

Bouira, M’sila : plusieurs personnes incarcérées à cause de leurs vidéos sur les unités COVID-19 des hôpitaux algériens

-

La justice algérienne a incarcéré ce jeudi plusieurs personnes ayant filmé des vidéos sur la situation déplorable des unités COVID-19 de certains hôpitaux algériens. A Bouira, une personne a été condamnée jeudi à un an de prison ferme et à une amende de 100 000 DA, pour “diffusion de fausses informations sur les réseaux sociaux” et “usurpation de fonction”, a indiqué le procureur de la République près le tribunal de Lakhdaria, Amari Belkacem. 

Selon cette source, le mis en cause dans cette affaire est un homme âgé de 31 ans, répondant aux initiales de G.N et originaire de Kadiri est coupable d’avoir diffusé de fausses informations en amplifiant le nombre de cas de Covid-19 à l’hôpital de Lakhdaria et ce via une vidéo postée sur les réseaux sociaux. L’individu en question s’est introduit à l’intérieur de l’hôpital de Lakhdaria, où il a filmé quelques malades atteints de Covid-19, en se faisant passer pour un agent de sécurité de l’établissement.

Nous n’avons, malheureusement, pas pu vérifier si les accusations portées à l’encontre de cet individu par le tribunal de Lakhdaria sont fondées ou montées de toutes pièces.

Pendant ce temps-là, à M’sila, le juge d’instruction près le tribunal de Sidi Aissa (M’sila) a ordonné le placement de deux personnes en détention provisoire, et d’une autre sous contrôle judiciaire, dans le cadre de l’affaire de la vidéo de l’hôpital de Sidi Aissa, diffusée sur le réseau social Facebook et présentant le cadavre d’un homme au service Covid-19.

Ces trois personnes sont poursuivies pour “intrusion dans l’établissement public hospitalier Kouissi Belaiche de la commune de Sidi Aissa et publication de fausses informations sur le réseau social Facebook” mais aussi d’ “outrage à corps constitué” et “d’atteinte au respect dû aux morts”, expliquent services de la sûreté de wilaya dans une déclaration diffusée par l’APS.

Les services de la sûreté de wilaya ont affirmé que cette opération a été menée après la publication d’une vidéo sur Facebook montrant le cadavre d’une personne à l’intérieur du service de Coronavirus de l’hôpital de Sidi Aissa , soulignant que l’enquête a permis d’arrêter l’auteur de la vidéo et de récupérer son téléphone portable contenant au total 4 autres séquences filmées à l’intérieur de ce même service.

L’auteur de la vidéo s’est introduit dans l’hôpital en franchissant la clôture de cette structure, avec ses complices, selon la même source qui a précisé que ces vidéos contiennent des “informations tendancieuses susceptibles de porter atteinte à l’ordre et la sécurité publics et dont les auteurs ont volontairement mis la vie d’autrui en danger durant les période de confinement portant par la même occasion atteinte à un corps de sécurité et au respect dû aux morts en profanant un cadavre”.

Soulignons enfin que ni la justice ni les services de sécurité n’ont démenti ainsi la véracité des images catastrophiques filmées par ces personnes à l’intérieur de l’unité COVID-19 de l’hôpital de Sidi Aissa.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Après l’Union Européenne, la Suisse ferme ses frontières aux Algériens

Nouveau coup dur pour l'Algérie. Les autorités suisses viennent de fermer les frontières de la Suisse aux voyageurs algériens....

Confidentiel. Aroua Abdelmalek, le gendre de Gaid Salah, quitte son poste à Paris pour rentrer en Algérie

Aroua Abdelmalek, le gendre du défunt Chef d'Etat-Major de l'armée algérienne Ahmed Gaid Salah, a quitté son poste au...

Exclusif. Le PDG de Sonatrach écarté de la commission de travail sur l’élaboration des textes de la Nouvelle loi sur les Hydrocarbures

Le PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar, a été brutalement écarté de la commission de travail mise en place par...

Après les graves révélations de Hamel, la justice algérienne n’a pas bougé le petit doigt !

L'ancien patron de la DGSN, Abdelghani Hamel, a fait de graves révélations sur un large réseau mafieux de trafic...

L’ombre du clan de Houda Feraoun plane sur la crise des liquidités en Algérie

Houda-Imane Faraoun a quitté officiellement le ministère de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication...

Confidentiel. Les manoeuvres indélicates de Belhimer contre son collègue Ferhat Ait Ali

"La nouvelle Algérie" n'est en aucun cas différente  de l'ancienne Algérie. Et pour cause, les luttes de clans sont...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you