A la une Blida, Oran, Alger, Béjaia et Sétif : ces wilayas...

Blida, Oran, Alger, Béjaia et Sétif : ces wilayas où l’épidémie du COVID-19 se propage très rapidement

-

Les chiffres officiels sont effarants. Et même s’ils sous-estiment la réalité de la propagation du coronavirus COVID-19, ils dévoient, néanmoins, des données stratégiques qui nous renseignent sur la propagation de ce virus mortel. Et ces données démontrent que les wilayas de Blida, Oran, Alger, Béjaia et Sétif sont les régions où l’épidémie est en train de se développer dans des proportions alarmantes. 

Ce samedi 4 avril, les nouvelles données recueillies par le ministère de la Santé indiquent que le nombre de cas confirmés s’est élevé à 1251 et celui des décès à 130, a indiqué samedi à Alger le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus, Djamel Fourar, lors du point de presse quotidien consacré à l’évolution de la pandémie.

L’épidémie est en train de se renforcer de jour en jour et elle ne subit aucun ralentissement. Mais si on analyse de manière plus précise les données officielles du ministère de la Santé, on peut identifier les wilayas les plus touchées par l’épidémie, les territoires où le virus est en train de contaminer massivement la population.

Naturellement, la première wilaya la plus touchée par l’épidémie du COVID-19 reste Blida, le premier foyer de l’épidémie en Algérie. Jusqu’à aujourd’hui samedi, Blida enregistre 447. Rien que ces 24 dernières heures, 15 nouveaux cas ont été enregistrés par les autorités sanitaires de la wilaya de Blida. Alger, la capitale et ses environs, compte plus de 207 cas. Mais ces dernières 24 heures, c’est la région qui déplore le plus grand nombre de personnes contaminées. En effet, ce samedi 4 avril, 24 nouveaux cas contaminés au coronavirus COVID-19 ont été identifiés à Alger, soit presque le double du nombre des cas contaminés à Blida.

Oran est la troisième wilaya la plus touchée par l’épidémie. Mais ce samedi 4 avril, elle n’a enregistré qu’un seul cas alors que la wilaya de Béjaia et Sétif ont enregistré 4 nouveaux cas.

Bordj Bou Arreridj et Médéa ont enregistré également ces dernières 24 H plus de cas contaminés que la wilaya d’Oran. Ces deux wilayas ont déploré la contamination de 3 à  4 cas. Constantine, une autre grande ville et wilaya du pays, plus de 450 mille habitants, qui était jusque-là épargnée par les ravages de l’épidémie, elle enregistre aujourd’hui samedi un bilan inquiétant portant sur la contamination confirmée de 5 cas. Cela signifie que l’épidémie est en train de se propager rapidement à Constantine.

Ces données nous démontrent enfin que les mesures de confinement partiel décidées par les autorités algériennes dans certaines villes et régions du pays n’ont aucune efficacité. Le confinement total uniquement appliqué à Blida n’a plus aucun sens puisque l’épidémie est en train de ravager les autres régions du pays. L’épidémie avance vite, très vite tandis que la décision politique en Algérie est lente, très lente. Et ce décalage fait peur.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

L’Algérie est en train de rater une opportunité historique pour la transformation et la diversification de son économie

 En chinois, le mot « crise » est composé de deux caractères. L'un signifie le « danger » et...

Confidentiel. Tayeb Louh n’a plus de quoi payer ses 4 avocats…

Tayeb Louh, l'ancien puissant ministre de la Justice de 2013 jusqu'à 2019, l'homme qui a voulu entrer en compétition...

Le ministère de la Santé sans secrétaire général depuis deux mois à cause des scandales de corruption

En pleine pandémie du COVID-19 face à laquelle tous les efforts sont nécessaires pour  sauver des vies et endiguer...

Confidentiel. Le général Mohamed Saal, le protecteur discret du “corrompu” Tahar Allèche

Le 27 février 2020, Algérie Part avait publié un article dans lequel il lance cette lancinante interrogation : Qui...

Exclusif. L’ombre de Fuat Tosyalı et de Selim Bora plane sur la crise algéro-française

Non, la crispation des relations algéro-françaises ces derniers jours ne s'explique pas uniquement par "les attaques médiatiques" de certaines...

Les scandales de corruption empêchent l’Algérie de présider une commission importante de l’ONU

Depuis le 21 janvier dernier, c'est l'Algérie qui avait été désignée pour présider les travaux de La Conférence du...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you