Amnesty international se dit profondément préoccupée par ce climat...
Array

Amnesty international se dit profondément préoccupée par ce climat de répression et de restrictions aux libertés d’expression qui marque ce début de campagne électorale en Algérie

-

Plusieurs personnes ont été arbitrairement arrêtées, ces derniers jours, au cours de manifestations pacifiques contre la tenue de l’élection présidentielle prévue pour le 12 décembre prochain.

“Amnesty international est profondément préoccupée par ce climat de répression et de restrictions aux libertés d’expression qui marque ce début de campagne électorale”, a fait savoir Hassina Oussedik, Directrice d’Amnesty International Algérie. Ces arrestations arbitraires limitent fortement les droits à la liberté d’expression, d’association et de réunion, garantis par la Constitution. Le respect de ces droits est une condition essentielle dans tout processus électoral, les opposants aux élections ou aux politiques menées par le gouvernement doivent avoir la possibilité d’exprimer leurs opinions sans crainte de représailles ou de répression.

Les autorités algériennes doivent assurer la protection des manifestants de manière impartiale et instaurer un climat favorable et apaisé durant toute la durée de cette campagne électorale » a déclaré Hassina Oussedik, directrice d’Amnesty International Algérie.

L’organisation estime que la justice algérienne doit clairement indiquer qu’en Algérie tout un chacun a le droit d’exprimer librement ses opinions, notamment durant la campagne électorale en cours, et que les restrictions et arrestations de ce type bafouent les obligations internationales de l’Algérie en matière de droits humains, notamment en ce qui concerne l’exercice pacifique des droits à la liberté d’expression, d’association et de réunion.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

L’Algérie est en train de rater une opportunité historique pour la transformation et la diversification de son économie

 En chinois, le mot « crise » est composé de deux caractères. L'un signifie le « danger » et...

Confidentiel. Tayeb Louh n’a plus de quoi payer ses 4 avocats…

Tayeb Louh, l'ancien puissant ministre de la Justice de 2013 jusqu'à 2019, l'homme qui a voulu entrer en compétition...

Le ministère de la Santé sans secrétaire général depuis deux mois à cause des scandales de corruption

En pleine pandémie du COVID-19 face à laquelle tous les efforts sont nécessaires pour  sauver des vies et endiguer...

Confidentiel. Le général Mohamed Saal, le protecteur discret du “corrompu” Tahar Allèche

Le 27 février 2020, Algérie Part avait publié un article dans lequel il lance cette lancinante interrogation : Qui...

Exclusif. L’ombre de Fuat Tosyalı et de Selim Bora plane sur la crise algéro-française

Non, la crispation des relations algéro-françaises ces derniers jours ne s'explique pas uniquement par "les attaques médiatiques" de certaines...

Les scandales de corruption empêchent l’Algérie de présider une commission importante de l’ONU

Depuis le 21 janvier dernier, c'est l'Algérie qui avait été désignée pour présider les travaux de La Conférence du...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you